AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ep 7 - Ch 1 - Nouvelle monture

Aller en bas 
AuteurMessage
Laurie



Messages : 55
Date d'inscription : 09/07/2018

MessageSujet: Ep 7 - Ch 1 - Nouvelle monture   Mer 12 Déc - 11:15

Nouvelle monture252 lignes
Alessandro
Utilisation d'un résumé x2
NOM
Prénom
NOM
Prénom
Cela faisait un petit moment maintenant que Alizée ne travaillait qu'avec les chevaux de l'élevage que Louis lui attribuait suivant les séances prévues, et ce même si l'académie lui avait confié un cheval avec une nouvelle mission : la jeune femme ne s'était pas sentie de s'occuper ainsi d'un équidé, et elle avait demandé à décaler l'échéance. Seulement, maintenant, il était temps que cela change. Pour Louis, elle avait bien progressé et elle était désormais prête à aller plus loin, et à s'occuper d'un cheval en particulier. C'était donc pour cette raison qu'il lui avait donné rendez vous ce matin la dans l'écurie réservée aux chevaux de mission, histoire de lui présenter sa nouvelle monture.

Et pour être toute à fait honnête, la jeune femme n'était pas des plus sereines. Sa dernière mission avec Jade avait été assez compliquée, la jument étant un peu trop speed pour elle, et elle avait un peu peur de ce que cela allait donner cette fois. Elle ne connaissait pas du tout le cheval qui lui avait été confié… et elle n’était pas sûre d’avoir envie d’apprendre à le connaître.

Lorsqu'elle arriva au lieu dit, Louis était déjà la, en face d'un box d'un grand cheval bai. Elle s'approcha de lui, le saluant rapidement avant de se tourner vers l'équidé. Il était plus grand que Jade, mais avait un regard plus tranquille. Son toupet, pas mal long, descendait bien sur son chanfrein et la jeune femme se voyait déjà bien lui faire une tresse de crinière. Il était plus typé cheval de dressage que cheval de saut, mais c'était loin de déranger la jeune femme. Vu comme ça, il avait l'air gentil. Bon, ok, elle avait peut être dit un peu trop vite qu’elle ne voulait pas de lui…

-Je me suis renseigné sur son caractère et tu n'as rien à craindre du tout. Il est super gentil, patient. Y a aucune raison pour que tu ne t'entendes pas avec lui !

Elle hocha doucement la tête, un peu rassurée quand même par ce que Louis lui disait.

- Je vais te laisser faire connaissance avec lui, prends ton temps, prépare le et on se retrouve dans la carrière quand tu es prête. Pendant ce temps je vais aller rentrer Silver et Sirius, et mettre Tiger au paddock, ça te va ?
-Pas de soucis, merci !

Elle était capable de préparer un cheval seule, et elle le savait. Si Louis lui disait qu'il était calme, il n'y avait pas de raisons pour que ça n'aille pas. Et puis, tant qu'il était là pour la séance montée, c'était bon pour elle. Et surtout… il allait falloir qu’elle apprenne à tout faire seule. Louis ne serait pas sans cesse derrière elle, et elle en avait bien conscience.

Elle regarda donc l'entraîneur quitter l'écurie, puis récupéra le licol de l'hongre et entra dans son box. Elle le laissa lui sentir la main quelques secondes avant de lui passer le licol et de l'entraîner vers l'aire de pansage, la boîte de matériel dans l'autre main. Alessandro la suivit tranquillement, sans chercher à la dépasser ou à s'arrêter. Elle put l'attacher à un anneau facilement et se mit à le préparer.

Louis ne lui avait pas mentit : elle n’eut aucun mal à le préparer. Alessandro ne bougea pas d’un poil, à aucun moment. Elle put lui curer les pieds sans soucis, passer sur tout son corps sans problèmes. Il râla tout de même un peu au bout d’un moment, lui montrant que le pansage devrait prendre rapidement fin. S’il n’était pas fan des câlins, ce n’était pas grave, elle se dépêcherait un peu plus la prochaine fois et voilà !

Lorsque l’entraîneur réapparut dans l’écurie, Alizée était fin prête à y aller. Elle avait eut un tout petit peu de mal à mettre le mors (l’étalon s’était amusé à lever la tête pour l’embêter, mais dès qu’elle s’était mise à râler il avait arrêter) mais sinon il avait été tout aussi sage que pendant le pansage pour la selle.

- Prête ?
- Prête !

Ils ne mirent pas bien longtemps à arriver à la carrière, Alessandro étant tout aussi sage en main qu’il ne l’avait été pendant le pansage.

- Je te laisse détendre toute seule ?

Elle s’était mise en selle et, après avoir réglé ses étriers, mit Alessandro sur la piste. Là tout de suite, elle se sentait plutôt à l’aise. Il avait un pas assez tranquille, et n’avais pas l’air prêt à partir d’un coup comme pouvait lui faire Jade. Elle tenta de l’emmener sur plusieurs figures de manège simples, et il suivit ce qu’elle demanda tranquillement. Accoudé à la barrière, Louis la regardait faire sans rien dire, attentif. Il voulait qu’elle fasse un peu par elle-même, pour qu’elle se rende compte qu’elle en était capable.

La jeune femme passa une bonne dizaine de minutes au pas. Elle avait finit par demander à l’étalon de prendre un pas un peu plus cadencé, remontant sur ses rênes pour le mettre au travail pour de vrai. Elle savait que c’était en laissant un cheval sans occupation qu’il risquait de partir sans prévenir, et elle préférait l’éviter même si elle doutait qu’Alessandro soit de ce style là.

Elle enchaina donc pendant ces dix minutes plusieurs figures, alternant les cercles de différentes tailles, les doublers et les diagonales.

- Comment tu te sens ?
- ça va !

Se rendant compte qu’elle devait quand même passer à l’étape suivante, elle lui demanda le trot d’une pression de jambes. Elle dut insister un peu pour le voir prendre le trot.

Son allure était assez lente, ou du moins beaucoup moins speede que celle de Jade. Mais du coup, elle se sentait beaucoup plus en confiance et cela lui allait bien. A nouveau, elle retourna sur ses figures de manèges. Elle enchaînait à nouveau les cercles lorsque Louis la coupa :

- Bon, c’est pas mal, mais il va falloir que tu ailles plus loin. Une détente, c’est pas juste marcher et trotter sur des figures simples. Au niveau que tu as atteints, il faut que tu commences à lui demander des incurvations, des allongements d’allures, des déplacements latéraux pour ceux que tu connais.
- Dès la détente ?
- Oui, dès la détente. Tiens un exemple : avec Silver, je le laisse marcher tranquille quelques minutes puis je le mets directement aux déplacements, incurvations et tout ça. Ça le met dans l’optique du travail, et ça lui permet de s’échauffer pour de vrai. Et c’est pareil pour les séances de saut. Ce n’est pas parce qu’on est sur une séance d’obstacles qu’il ne faut pas demander quelques déplacements latéraux pendant la détente.

Elle hocha la tête, attentive à ce qu’il lui disait. Comme ça, cela lui semblait complexe et inatteignable. Elle n’était vraiment pas sûre d’avoir le niveau de faire tout ça. Et surtout pas de devoir gérer l’entraînement d’un cheval toute seule…

- Du coup tu vas reprendre ta détente, en prenant ça en compte. Si tu ne veux pas te lancer directement dans les déplacements latéraux, commence au moins par avoir de belles incurvations sur tes cercles.

Elle avait envie de lui dire qu’il lui parlait un peu chinois, avec toutes ces notions, mais elle n’osait pas. Elle voyait bien que Louis voulait qu’elle progresse, et elle ne voulait pas le décevoir. Elle repassa au pas, remit Alessandro sur un cercle, et fit de son mieux pour tenter de l’incurver. Elle se rendit bien vite compte que ce n’était pas fameux…

- Tu connais tes aides d’incurvation ?
- Heu…
- Dis le moi quand c’est comme ça ! Je suis là pour t’aider à progresser !

Il quitta sa barrière pour s’approcher d’elle, et Alessandro ce stoppa. Il se mit à son niveau, prenant les rênes en main pour lui montrer la position qu’elles devaient avoir. Une fois cela fait, il lui montra comment placer ses jambes.

- Compris ?

Elle repartit sur son cercle, et il resta au centre pour la regarder plus attentivement. Elle appliqua directement ce qu’il venait de lui dire, et directement, Alessandro se plaça bien mieux. Il n’était pas placé, mais il avait le bout du nez vers l’intérieur du cercle et cela satisfaisait Louis pour l’instant.

- Mieux ! Fais quelques cercles au pas, puis fais la même chose au trot.

En bonne élève attentive, Alizée fit exactement ce que Louis lui disait. Elle refit plusieurs cercles à cette allure, changeant même de main de sa propre initiative, puis passa à l’allure supérieure.

- Trot assis ! On est en dressage ! Et ce sera beaucoup plus simple pour l’enrouler autour de ta jambe !

Heureusement pour elle, Alessandro était vraiment confortable et elle n’eut aucun mal à trouver sa position dans sa selle. Avec Jade, elle n’avait jamais réussis…

Elle passa ainsi le reste de la séance à enchaîner les cercles, variant les incurvations et comprenant de mieux en mieux ce que Louis lui disait. A la fin, elle avait beaucoup moins besoin de réfléchir sur les positions de ses jambes et de ses mains et le faisait un peu plus naturellement. Et elle se rendit surtout compte qu’elle avait déjà appris à le faire avec Firefly… sans savoir comment cela s’appelait. Mathias lui avait donné les aides, elle avait appliqué. Et elle se sentait un peu bête de ne pas s’en être rendue compte tout de suite.

- C’est pas mal ça ! Tu détends au galop ?

Avec un peu d’appréhension quand même, Alizée remit l’étalon sur la piste et recula sa jambe pour le voir prendre l’allure supérieure. A sa grande surprise, le bai partit d’un mouvement fluide, sans se jeter en avant et sans accélérer d’un coup. Elle n’eut aucun mal à rester correctement assise dans sa selle, et au bout d’un tour et demi de carrière, elle l’entraîna même sur un cercle sans que l’entraîneur n’ait eut besoin de le lui demander. Instinctivement, elle remit des jambes en le sentant ralentir, et eut le plaisir de le voir garder le galop sur toute la figure. Elle repassa ensuite au trot, changea de main et recommença la même chose.

- Bien, on va pouvoir s’arrêter là ! Tu viens vers moi ?

Repassée au pas, elle rallongea ses rênes et se dirigea tranquillement vers Louis pour écouter ce qu’il avait à lui dire.

- Bon, alors bien sûr il y a encore plusieurs petites choses à retravailler, mais franchement, c’est pas mal du tout.

Il sourit à la jeune femme avant de poursuivre :

- Tu as beaucoup progressé ces derniers mois. Je pense que travailler avec Firefly t’as vraiment fait du bien. Et là on voit les progrès que tu as fait dans ce que tu arrives à obtenir d’Alessandro dès votre première séance ensemble.

Elle caressa l’encolure de l’étalon, touchée parce que le jeune homme était en train de lui dire.

- Tu as écouté ce que je t’ai dit, et tu l’as appliqué directement sans te poser de question. J’ai vu aussi que tu étais beaucoup plus à l’aise au galop maintenant, alors que tu hésitais beaucoup avant. Maintenant il faut que tu arrives à te faire des séances seules. Même si ce n’est pas du travail super poussé, il faut que tu apprennes à faire des séances de travail, à penser à tes exercices par toi-même, à savoir ce que tu as besoin de retravailler. Et ça va aussi être le but de ton travail avec Alessandro, puisque tu vas devoir lui faire un planning d’entraînement par toi-même. Je pense que tu pourras le prendre pour les séances de groupe d’ailleurs !

Elle sourit, plutôt enthousiaste à cette idée elle devait bien l’avouer. Etonnamment, elle se sentait déjà plus en confiance avec Alessandro, même au bout d’une seule séance avec lui.

- D’ailleurs j’aimerai bien que tu le prennes pour les FHE. Au moins pour quelques épreuves. Ça ne fera pas beaucoup de temps que tu travailleras avec lui, mais pour l’épreuve de dressage du plus petit niveau ça devrait aller.
- Tu crois vraiment ?
- Oui ! Et comme ça tu as un but à atteindre pour tes premières séances avec lui : tu sais quoi travailler !

Pour tout avouer, elle n’était pas vraiment sûre que ce soit une bonne idée. Ni qu’elle serait prête à temps. (Ni même qu’elle avait vraiment envie de participer aux FHE. Mais sur ce point, Louis avait été clair : elle faisait partie de l’équipe, alors elle participait come tout le monde et point final. Donc elle ne pouvait plus rien dire là-dessus). Mais… avec Louis, quand il s’agissait d’équitation, il était souvent vain de chercher à discuter…

- Allez tu peux le laisser marcher encore un peu, et on pourra rentrer.

Ecoutant ce que Louis lui disait, elle remit l’étalon au pas, lui laissant les rênes longues pour qu’il puisse s’étirer. Avec Jade, elle n’aurait jamais osé faire ça par peur de se faire embarquer. Mais avec Alessandro, elle avait bien vu qu’elle n’avait rien à craindre : de ce qu’elle avait vu de son calme pendant cette séance, elle doutait franchement qu’il soit du genre à partir d’un coup pour rien…

Une fois que Louis eut estimé qu’elle avait assez marché (Alizée n’était pas encore vraiment capable de savoir quand s’arrêter) les deux rentrèrent à l’écurie. Pendant qu’elle s’attelait à le desseller, Louis resta à ses côtés.

- Merci pour cette séance Louis. C’était sympa. Vraiment, merci.

Elle se rendait bien compte que sans l’entraîneur, elle n’en serait pas là aujourd’hui. Ou du moins que son maigre niveau d’équitation n’aurait pas décollé du tout. Et même si elle était loin d’avoir un super niveau, elle progressait petit à petit, et c’était grâce à Louis.

- Mais de rien !

Il lui sourit, et elle lui sourit en retour, réellement heureuse de ça. Mais la suite allait sûrement beaucoup moins lui plaire…

- Et toi ça va comment sinon ? Tu parles pas beaucoup en ce moment, et à part pour les séances de groupe et les tâches de l’élevage on te voit pas vraiment…

Elle haussa les épaules, attendant un peu avant de répondre. Elle savait que Louis ne lâcherait pas l’affaire de sitôt et qu’il insisterait jusqu’à ce qu’il lui réponde, mais elle avait toujours un peu de mal à parler de ça. Du moins… Edwin l’avait rendue fragile sur ce genre de choses.

- Je fais avec. C’est pas simple, et je t’avoue qu’il m’a pas mal… un peu foutue par terre aussi… mais je fais avec. Et ça va pas si mal.
- Arrêtes de faire semblant.

Il avait prit un ton un peu plus dur, mais sans être méchant. Juste pour ne pas lui laisser le choix.

- Je sais que tu caches tout ce que tu ressens. Mais t’es pas obligée tu sais, t’as le droit de demander de l’aide et d’être soutenue quand tu en as besoin.
- Je sais. Mais là, honnêtement… Je me sens pas de parler.

- Si ce n’est pas à moi, vas parler à Mathias. Ou à n’importe qui. Mais ne reste pas comme ça Alizée.

Elle baissa les yeux sans rien répondre. Y avait-il vraiment quelque chose à répondre à ça ?

- J’ai bien vu que tu étais plus éteinte en ce moment. Tu nous fuis un peu, tu participes pas vraiment aux discussions. T’as même arrêté de lancer des piques à Laurie !

A nouveau, pas de réponse. C’était trop dur, ça faisait trop mal. Tu peux me laisser tranquille s’il te plaît ?

Elle vit que Louis allait reprendre son discours, et comme elle n’en avait vraiment pas envie, elle décrocha la longe d’Alessandro d’un mouvement sec et tourna les talons, l’étalon derrière elle. Sans un mot de plus, et sans plus écouter l’entraîneur qui tentait de la rappeler, elle quitta l’écurie. Arrivé dans la cour, elle hésita quelques secondes : elle n’avait pas prévu ce qu’elle allait faire, mais maintenant qu’elle était là, elle ne pouvait plus faire demi-tour. Elle ne voulait pas faire demi-tour. C’est pour cette raison qu’elle décida de mettre Alessandro dans un des paddocks libres de l’académie : cela lui ferait du bien d’être un peu à l’extérieur et de pouvoir se défouler après cette séance. Et pour sa part, cela l’occuperait un peu…  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ep 7 - Ch 1 - Nouvelle monture
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Campagne D&D 3.5 Nouvelle Année
» présentation nouvelle equipe : Yumi Yumi!
» Pas de nouvelle du support !!!
» Une nouvelle recrue au rapport !
» 2011 la nouvelle année.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle vie :: Journaux-
Sauter vers: