AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ep 3 - Ch 1 - Prise de conscience

Aller en bas 
AuteurMessage
Laurie



Messages : 47
Date d'inscription : 09/07/2018

MessageSujet: Ep 3 - Ch 1 - Prise de conscience    Lun 3 Déc - 12:18

Prise de conscience130 lignes
Utilisation d'un résumé x2
Shining Star
NOM
Prénom
NOM
Prénom
Il avait été récupérer Santana à l’élevage, alors qu’elle était en train de finir de ranger les affaires de Lucky, et il l’avait entraîné à sa suite. Sans trop rien lui dire, il l’avait conduit jusqu’aux écuries des chevaux à adopter, et lui avait rapidement expliqué le concept. C’était son nouveau mode opératoire, et il ne s’en cachait même pas. Ça avait bien fonctionné avec Billie, alors il allait tenter la même chose avec Santana. En priant pour que cela marche aussi bien. Mais il avait de l’espoir, alors ça devrait aller. Pour l’instant, il la regardait évoluer dans l’allée, jusqu’à ce qu’elle s’arrête devant le box d’un KWPN prénommé Shinning Star.

- Pourquoi tu m’as emmené ici ? D’accord c’est chouette qu’on sorte un peu ces chevaux mais… C’est juste pour ça ?
- Pas vraiment non.

Il attendit qu’elle commence vraiment le pansage, s’y mettant aussi de son côté, avant de se mettre à parler.

- Je voulais te parler, parce que Billie s’est confiée à moi il y a quelques jours et… Il va vraiment falloir que tu fasses quelque chose Santana.

Il n’y allait pas par quatre chemins, parce qu’il voulait que sa demi-sœur comprenne vraiment le message. Voir Billie dans cet état lui avait vraiment fait mal au cœur, et il voulait que les choses changent. Rapidement, si possible.

- Tu ne peux pas la laisser comme ça, tu ne peux pas ne pas la soutenir quand elle ne va pas bien alors qu’elle a été là pour toi pendant si longtemps. C’est son tour d’avoir besoin de soutient, et tu devrais être là. C’est à toi qu’elle devrait se confier, c’est toi qui devrait la rassurer. C’est à toi de faire ça. Tu la laisses toute seule, et je suis presque sûr que tu ne t’en rends même pas compte.
- Mais…
- Non, laisse-moi finir. D’accord les rôles sont inversés, d’accord t’as pas l’habitude. Je dis pas le contraire. Mais elle a besoin de toi. Elle est sur le point de craquer là. Elle est en train de s’user, à bosser en non stop, comme elle le fait. Ses parents l’ont mise dehors. Je ne dis pas que c’est ta faute, parce que c’est pas le cas, mais elle t’a choisi toi. Tu dois être là, tu n’as pas le choix.

Il s’arrêta, lui laissant le temps d’assimiler tout ça. La jeune femme ne répondit pas tout de suite, se concentrant sur le pansage de l’étalon. Celui-ci ne bougeait pas, appréciant qu’on s’occupe de lui. Il se contentait de les regarder à tour de rôle, de ses grands yeux expressifs.

- Je sais que ça te fait peur de la voir comme ça, parce que t’as pas l’habitude. Depuis le départ, elle se montre forte, elle te cache tout ce qu’elle ressent quand ça ne va pas, elle ne laisse rien sortir. Mais là elle ne peut plus faire ça. Alors oui ça te déstabilise, mais tu dois être là pour elle Santana. Tu t’imagines, si elle t’avait laissé tomber dès la première ou la deuxième crise, en se disant qu’elle ne savait pas faire ? Qu’est-ce qu’il se serait passé ?

Son ton était devenu plus doux, sachant que la discussion n’était pas simple à avoir pour la jeune femme. Et puis, il voyait bien que ce qu’il était en train de lui dire la chamboulait pas mal. Cela se voyait à son visage, qui se figeait de plus en plus, et à ses mouvements qui se faisaient de plus en plus nerveux.

- Je ne serai plus là…

Elle l’avait soufflé, le murmurant à peine. C’était dur à admettre, dur de parler de ça quand ça faisait si longtemps que plus personne ne l’évoquait. Mais c’était la réalité : si Billie n’avait pas été là, si elle ne l’avait pas empêché plus d’une fois de craquer, si elle ne lui avait pas pris ses lames, si elle ne l’avait pas retrouvé plusieurs fois avant qu’il ne soit trop tard… Santana n’aurait plus été dans ce monde.

- Elle… Elle va pas craquer à ce point, hein… ? Elle va pas…

La jeune femme souffla un grand coup. Avant, en pensant à ça, elle se serait effondrée, en larme, et n’aurait pas su gérer du tout. Et au fond d’elle, elle avait envie de réagir comme ça. Mais elle savait aussi qu’elle ne devait plus en arriver là. Elle avait changé, elle avait évolué. Maintenant, elle savait gérer ses crises, et elle allait le prouver à Louis. Et se le prouver à elle-même aussi.

- Pardon. C’était pas… Oublie ce que je viens de dire.

Elle souffla à nouveau. Ce n’était pas simple du tout, mais c’était comme ça, et elle devait faire avec.

- Je suis désolée, je ne m’en rendais pas compte. Enfin. Si, je voyais qu’elle n’allait pas bien, je suis pas aveugle à ce point mais… Je croyais qu’elle n’avait pas envie d’en parler.

C’était moche à dire, mais c’était la vérité.

- Elle a toujours tout gardé pour elle. Je le sais, ça aussi je le voyais avant. C’était égoïste, je m’en rends compte maintenant, mais je voyais que ça allait pas si bien que ça mais qu’elle n’en parlait pas. Et j’ai jamais rien fait, parce que moi non plus ça n’allait pas et que je ne savais pas gérer.

C’était dur à avouer quand même, même si elle savait que Louis n’allait pas la juger. Il n’était pas comme ça, et il ne l’avait jamais été. D’ailleurs, là, il la regardait patiemment, attendant qu’elle termine de s’expliquer. Elle s’arrêta quelques secondes, se remettant à brosser le bai, avant de reprendre :

- Du coup cette fois je me suis dit que c’était pareil. Qu’elle voulait tout garder pour elle. C’était stupide de déduire ça alors que je ne lui ai même pas posé la question. Je suis désolée.

Une petite boule s’était formée dans sa gorge, mais elle arrivait à le gérer. Elle aurait eut envie de crier, mais elle le gérait aussi. Et l’envie de se faire du mal en pensant qu’elle n’avait pas été à la hauteur était certes un petit peu présente, mais ça aussi, elle pouvait le gérer.

- Tu sais Santana… C’est pas à moi que tu dois t’excuser. C’est pas à moi que tu dois prouver quelque chose…
- Je sais oui…

Ils s’occupèrent de l’étalon pendant quelques minutes en silence. Louis voyait bien que Santana avait besoin d’un peu de temps pour tout enregistrer, et il ne voulait pas trop la pousser. Et la jeune femme en profitait pour mettre de l’ordre dans sa tête. Et pour bien se rendre compte de ce que cela impliquait…

Elle savait qu’elle n’avait pas été présente pour Billie à la mort de Will. Cela aurait été mentir de dire qu’elle l’avait été à faire son deuil, parce que cela n’avait été le cas à aucun moment. Quand elle était triste, Billie était là, mais l’inverse n’avait jamais été vrai. Cela était du, en partie, au fait que l’aînée s’était vraiment rendue compte des choses lorsque la plus jeune avait été envoyée à l’hôpital psy. Et pour cause : jusque là, elle s’était occupée d’elle, l’avait tant soutenue, qu’elle n’avait pas eu le temps de penser à sa propre tristesse. Elle s’était plongée dans l’idée de sauver Santana, pour oublier en même temps ce qu’elle-même ressentait. Mais quand Santana n’avait plus été là tous les jours, parce qu’elle était enfermée dans son hôpital, tout lui était revenue en pleine face. Et personne n’avait été là pour l’aider.

Santana le savait bien. Elles en avaient parlé, une ou deux fois. Et elle n’en était pas fière, mais c’était comme ça. Là où Billie avait été très triste de perdre son frère, et avait eu un peu de mal à l’accepter quand même, elle-même avait complètement sombré. Elle était tombée en dépression, et pas qu’un peu, et elle avait eut besoin de beaucoup d’aide pour s’en sortir. Aujourd’hui encore, certains jours étaient plus compliqués que d’autres et elle se savait capable de replonger.

Mais même si cela restait compliqué, elle allait mieux. Et ça aussi, elle le savait. Alors elle n’avait eut aucune excuse pour ne pas aider Billie cette fois. Et c’était seulement maintenant qu’elle s’en rendait compte.

- Tu crois que je peux me rattraper… ?
- Bien sûr.

Elle hocha doucement la tête. Elle allait se rattraper. Elle allait aller voir Billie, lui dire qu’elle était désolée et que désormais, elle serait là pour elle comme elle l’avait été. Elle allait le faire, promis juré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ep 3 - Ch 1 - Prise de conscience
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP]Prise de Joinville
» [CR] EPT Prise d'otages à Loyada
» prise de control et mal d'invocation
» [Récit-RP] Prise de Montauban.
» Prise casque et parasites...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle vie :: Journaux-
Sauter vers: