AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retrouvailles Madi/Adriàan (début madagascar)

Aller en bas 
AuteurMessage
Amaïa



Messages : 76
Date d'inscription : 06/08/2016

MessageSujet: Retrouvailles Madi/Adriàan (début madagascar)   Jeu 25 Oct - 20:36

A peine l'académie était arrivée sur l'île de Madagascar qu'une semaine après commençaient les premières épreuves. Et ce serait ainsi tout le temps que Full Horse resterait sur cette île, soit pendant quatre mois.
Décidée à montrer sa bonne volonté à se reprendre en main et devenir totalement sérieuse pour l'élevage de Jeffrey, ainsi que pour elle, la française s'était inscrite avec deux chevaux de l'éleveur. Le premier passage de reining avec l'étalon s'était bien passé, et la jeune femme était vraiment contente. Elle était toujours en selle lorsqu'elle passa devant les écuries et qu'elle voulait ramener l'étalon à son élevage d'origine. Elle le marchait rênes longues et le caressait, fière de leur travail.
Son chapeau de cow-boy sur la tête, accessoire indispensable en concours western, elle allait mettre pied à terre et se l'enlever pour le poser sur le pommeau de sa selle, quand elle vit au loin une silhouette familière. Un homme, grand, aux cheveux clairs, entre un châtain très clair et blond foncé.
Un petit sourire s'afficha sur ses lèvres, se rendant compte qu'elle ne le croisait que très rarement en dehors des couloirs du pavillon éleveurs, ou des couloirs du pavillon principal.

Madison : Salut Châaaton ! Plutôt surprenant comme lieu de rencontre, tu ne trouves pas ?

Pour cette nouvelle édition des Full Horse Exhibitions, Adriàan n'avait inscrit ses chevaux qu'aux épreuves de dressage et de modèles et allures, c'était largement suffisant et il n'avait pas de chevaux à monter, Legacy étant désormais poulinière et Alex s'étant inscrit avec Accroche-Coeur, le cheval d'Eléa, dans le but de le remettre en route pour sa cavalière. Adriàan avait enchaîné trois reprises avec ses deux étalons et avec sa jolie Pyres et il coachait également June, qui elle participait presque à toutes les semaines de compétition. En plus du travail à l'élevage, les journées du dresseur hollandais étaient donc chargées. 

Une fois sa dernière épreuve, en tant que cavalier, terminée, le hollandais avait débarrassé Noble Heart de son équipement et après l'avoir soigné avec beaucoup de minutie, il lui avait passé un licol pour l'emmener au paddock pour qu'il puisse se détendre et se remettre de ses émotions. L'étalon noir était un habitué des compétitions mais l'effervescence sur l'aire de détente et le nombre important de chevaux et de cavaliers dont certains ne devaient pas connaître les règles de priorité à respecter lorsqu'on ne monte pas seul dans une carrière, avait réussi à l'agacer et, après cela, il avait bien besoin de prendre l'air et de se vider la tête.

Alors qu'il avait pris la direction des paddocks, marchant d'un bon pas, suivi comme son ombre par Noble Heart, il aperçu au loin une cavalière qui quittait, à en juger par son accoutrement, la carrière des épreuves western. L'étalon noir, au bout de la longe, avait relevé la tête pour observer le couple qui venait à leur rencontre, sans toutefois s'émouvoir plus que cela. Lorsque le duo de western arriva à leurs niveaux, Adriàan fut assez surpris que la cavalière s'adresse à lui mais il ne tarda pas à la reconnaître ce qui fit apparaître un sourire au coin de ses lèvres alors qu'il immobilisait son grand noir pour répondre.

Adriàan : Oh Bonjour. Avec n'importe qui d'autre je n'aurai pas trouvé ça surprenant mais avec toi... Je commençais à me demander si tu montais vraiment à cheval... Une cow-girl en plus... Tu es pleine de surprise.

Il avait achevé sa phrase en lui lançant un regard amusé. Croiser quelqu'un aux écuries ou sur le chemin des paddocks n'avait rien de très surprenant dans une académie équestre comme Full Horse mais Madison... La nature de sa relation avec elle était un peu différente et, étrangement, il la croisait plus souvent dans le manoir qu'à l'extérieur. Noble Heart, fidèle à lui même, s'était contenté de se redressé, observant l'autre étalon de son regard intelligent, restant à bonne distance sans essayer d'aller lui sentir les naseaux. 
Madison sourit un peu plus à la remarque du hollandais. Ainsi il ne la voyait pas cavalière ? En même temps, il est vrai qu'en quelques années ils ne s'étaient jamais rencontrés lors du travail à cheval. Et Madison était dans un élevage totalement opposé aux disciplines que pratiquait le cavalier, et il n'y avait que depuis à peine un peu plus d'un an qu'elle s'était vraiment bien remis à l'équitation avec l'aide de Jeffrey.

Madison : Ah bon ? Et ... Tu pensais que je faisais quoi ici si je ne montais pas à cheval ? Et oui mon chat, toujours pleine de surprises, tu devrais le savoir depuis le temps ...

Elle lui lança un regard taquin, avant de mettre pied à terre et de flatter l'encolure de son étalon de pension. Hollow restait de marbre, même avec l'arrivée du grand étalon noir de dressage. Madison regarda ce beau cheval mais ne s'en approcha pas, réveillant en elle des souvenirs bien trop douloureux. Hollow pointa les oreilles et quémanda une caresse sur le chanfrein en frottant doucement le bras de sa cavalière avec sa tête blanche.

Adriàan : Je ne sais pas, je commencais à me le demander justement... Oh oui ça je sais que tu es pleine de ressource

Le hollandais avait sourit, ne la quittant pas des yeux lorsqu'elle descendit de cheval. Il ne l'aurait jamais imaginé en tenue de cow-girl mais cela lui allait plutôt bien, il devait le reconnaître. 

Madison : C'est ton cheval ? Il est à ton image je trouve, grand, beau, sérieux. Je parie qu'il fait tomber plus d'un cavalier et cavalière sous son charme ! -sourire en coin-

La jeune femme avait reprit son petit jeu qu'elle avait avec Adriàan. Elle voulait voir s'il était un peu ouvert d'esprit pour la journée avant de lui faire une proposition un peu plus intéressante pour les deux.

Lorsque la brunette avait parlé de Noble Heart, le hollandais avait tourné les yeux vers son étalon qui attendait calmement de se remettre en marche en observant le cheval américain et sa cavalière. Il avait ensuite caressé l'encolure du noir avant de reposer un regard amusé sur Madison comprenant bien où elle voulait en venir avec toutes ses flatteries.

Adriàan : Oui, Noble Heart de son petit nom. C'est le cheval parfait si tu veux mon avis, tel cavalier, tel cheval comme on dit non ?
Madison : Hum ça, ça reste à voir...

Elle lui répondit d'un sourire aguicheur faisant bien comprendre l'idée qu'elle avait derrière la tête. Après avoir fait une dernière caresse à Hollow, elle se retourna vers le cavalier avec un immense sourire.

Adriàan : C'est mes capacités ou les siennes que tu remets en doute ? 
Madison : Je ne connais pas ton cheval donc je ne sais pas s'il est au même niveau que son cavalier... Mais à l'apparence il te rattrape !

Il avait parlé sur un ton plein de défi, un sourire collé au coin de ses lèvres montrant qu'il était près, si besoin, à lui rafraîchir la mémoire sur ses multiples talents. La brune entrait totalement dans le jeu, satisfaite de voir que son amant aussi.

Madi : Si tu n'as rien de prévu ce soir, je passerai te rendre ta chemise... Vu que je n'ai pas pu la dernière fois...

Pour une fois, ses joues rougirent un petit peu, montrant bien qu'elle avait encore un petit malaise concernant cette fameuse soirée où il y avait eu un gros quiproquo. Elle espérait seulement qu'il accepterait qu'elle vienne lui tenir compagnie. Et elle avait déjà une idée de la tenue qu'elle porterait.

Adriàan : Hummm... Je peux me libérer si c'est pour ça, j'ai vraiment besoin que tu me rende ma chemise...
Madison : Dans ce cas.... A ce soir alors ...

Le hollandais avait bien remarqué la rougeur sur les joues de la brunette ce qui n'était pas quelque chose de courant et qui l'amusait. Il n'avait rien prévu le soir même mais le fait que Madison le prévienne à l'avance qu'elle comptait passer lui permettrait de demander à June de garder Kayhran pour la soirée car il était évident que la brunette ne se contenterai pas de lui rendre sa chemise et Adriàan n'avait aucune envie de refuser ses avances surtout que cela faisait un petit moment qu'ils n'avaient plus partagé ce genre de moment et qu'après leur dernière soirée qui ne s'était pas fini comme prévue, il avait cru pendant un temps que les révélations qu'il lui avait faite, qui pour lui n'avaient d'ailleurs rien d'exceptionnelles, l'avait dissuader de revenir et, même s'il n'en disait rien et qu'il n'avait jamais trop de mal à trouver des femmes avec qui prendre du bon temps, il aimait bien Madison et son imagination débordante et il n'était pas mécontent de la voir revenir à la charge.
La brune avait hésité avant de se lancer, mais le fait d'être dans un nouveau pays l'aidait à avancer un peu plus facilement et à se reprendre en main. Et elle avait en tête de se faire pardonner par l'éleveur pour leur dernière soirée qui avait pris une fin assez inattendue. Elle lui lança un sourire charmeur avant de se rapprocher de lui et de rompre la distance qui les séparait pour venir déposer un baiser juste en coin de ses lèvres. Il voulait des surprises ? Elle allait lui en donner. Adriàan était resté immobile, ayant à peine le temps de réagir au baiser subtil et furtif qu'elle lui avait donné, ne s'étant pas attendu à cela de la part de la brunette. Amusé et déjà impatient de voir ce qu'elle lui réservait pour la soirée il s'était permis d'ajouter alors qu'elle se reculait déjà.

Adriàan : A ce soir... J'espère que tu ne me laisseras pas sur ma faim cette fois...

Madi fit ensuite tomber son chapeau dans son dos, retenu par la ficelle nouée autour de son cou et l'étalon quarter horse la suivit jusqu'à l'élevage. Ses derniers mots ajoutés, il fit comme Madison et repris le chemin des paddocks accompagné de son brave Noble Heart qui, comme d'habitude, était resté de marbre face à un autre équidé. 

***

La soirée venait de tomber et la coach était vêtue de sa tenue de compétition western propre. Elle avait maintenant deux tenues de concours vu qu'elle prévoyait d'en faire un peu plus mais c'était déjà beaucoup pour le peu d'inscriptions qu'elle prenait. Chapeau sur la tête, bottines en cuir décorées, parce que la mode c'est aussi à cheval, la brune prit la chemise du hollandais dans ses mains. Chemise qui sentait le propre, sa lessive, repassée et pliée proprement.
Direction la nouvelle chambre de l'éleveur, dans le même pavillon, mais qu'elle devait trouver pour voir à quoi elle ressemblait cette fois. Elle toqua à la porte et attendit qu'on lui ouvre la porte.

Madison : Il parait que je dois vous rapporter une chemise ?

Elle afficha un sourire radieux montrant bien qu'elle était en forme et qu'elle ne manquait pas d'imagination.

Comme Madison l'avait prévenu de sa venue dans la soirée, le blond ne fut absolument pas surpris de la trouver derrière sa porte lorsqu'il l'ouvrit pour voir qui frappait. Par contre la tenue qu'elle avait revêtue, elle, était plus surprenante, la brunette ayant plutôt pour habitude de venir lui rendre visite assez peu vêtue mais, malgré tout il ne doutait pas qu'elle avait une idée derrière la tête.

Adriàan : Et bien oui il me semble... Je me fait régulièrement voler mes chemises par une charmante jeune femme.
Madi : Ah bon ? Si c'est une voleuse, elle mérite une punition alors ...
Adriàan : J'ai déjà essayé de la punir mais... Je crois que ça ne l'a pas rendue plus sage... Je ne sais plus comment faire.

Il haussa les épaules l'air désolé avant de se décaler de l'entrée pour l'inviter à l'intérieur, le sourire qu'affichait la brunette en disant déjà assez long et attisait sa curiosité. La brune entrait déjà dans le jeu sans trop savoir où elle mettait les pieds. Mais c'était pour elle une façon de voir comment se déroulerait la soirée. S'il voulait être le meneur ou non.

Adriàan : Je vous en prie, entrez. Je vous dois quelque chose pour la livraison à domicile ?

La cow-girl entra donc dans la chambre et afficha un sourire charmeur avant de lui répondre.

Madi : Ce que vous voulez ! Vous pouvez aussi faire ce que vous voulez de moi, c'est pour me faire pardonner d'avoir mis du temps à vous ramener votre chemise...

Elle parlait d'une voix suave et s'était rapprochée de l'éleveur pour réduire la distance entre eux et commencer à sentir la chaleur de son corps. Elle voulait aussi voir de plus près comment il réagissait, ou même son corps sec et bien formé. Elle le regardait droit dans les yeux, avec malice, attendant sa réponse avec impatience. Adriàan avait haussé un sourcil avant de reprendre d'un air amusé.

Adriàan : Ce que je veux ? Vous m'avez l'air de ne pas avoir froid aux yeux...

Elle s'était rapproché et il la dévorait déjà d'un regard avide, la déshabillant des yeux mais pour le moment, il refusait de la toucher juste pour voir combien de temps elle résisterait à faire le premier pas. La jeune femme voyait bien le regard que lui portait son amant mais elle ne bougea pas plus, voulant voir ce qu'il voulait faire. Pour se faire pardonner elle voulait lui laisser totale liberté, ou presque en fonction de ce qu'il envisageait.

Adriàan : Concernant cette vilaine fille qui me vole mes chemises... Vous n'auriez pas une idée de punition qui lui en passerait l'envie ? Je suis à court d'idée et vous m'avez l'air de vous y connaître...

Il avait alors jeté sur la brunette un regard interrogateur, le sourire dessiné au coin de ses lèvres indiquant qu'il attendait de voir ce qu'elle avait en réserve pour ce soir. La dernière fois elle avait mis fin de manière très inattendue à leur soirée et il était impatient de voir comment elle comptait se rattraper.
Madison comprenait bien qu'il lui en voulait encore d'être partie et de lui avoir fait une crise avant la fin de leur petite soirée qui avait plutôt bien commencée.

Elle réfléchissait à ce qu'il pourrait attendre en terme de punition, mais elle n'avait pas trop d'idée. Elle pensait plus à comment se racheter et se faire pardonner, s'occupant de lui, plutôt qu'à son sort à elle. La cow-girl fit donc un pas en arrière avec un sourire en coin. Un petit demi-tour sur place avant de marcher dans la pièce et de se caler près de la table et de commencer à enlever ses bottines avec beaucoup de charme, tout en le regardant, son chapeau coiffant toujours sa tête.

Madi : Peut-être voulez-vous un peu de musique ?

Un sourire provocateur prenait place sur son visage et elle marcha à pas félins vers son amant, se demandant s'il allait se retenir longtemps ou finir par céder sous la tentation. C'était un petit jeu qui s'était installé entre eux dès le début et lui plaisait bien car cela éveillait encore plus les sens et faisait savourer encore plus l'instant présent.

Lorsqu'elle s'était reculée, s'éloignant de lui, le blond avait ressentit un petit pincement de frustration. En réalité, il avait espéré qu'elle céderait plus vite à la tentation de mettre leurs deux corps en contact mais la brunette avait l'air bien décidée à mettre ses nerfs à rude épreuve et pourtant, il ne comptait pas céder trop facilement. Il ne l'avait pas quitté des yeux, ne se gênant pas pour détailler sa silhouette mise en valeur par sa tenue plutôt près du corps. Le hollandais posa ensuite un regard brillant de lubricité sur elle alors qu'elle commençait à peine à se dévêtir en se débarrassant, pour l'heure, uniquement de ses bottines. 

Adriàan : La proposition est tentante, si j'ai le droit à la petite danse qui va avec, je vous laisse même choisir ce que vous voulez.

Il l'observait se délectant de chacun des mouvements emprunts de sensualité dont elle le gratifiait et, sa démarche féline associé à son regard de tigresse commençait déjà à le faire monter en température sachant très bien qu'il avait toute les chances de passer une bonne soirée. Sans jamais la quitter des yeux, il l'avait contourner, s'amusant à la frôler sans aller plus loin que cela pour le moment et il avait été s'asseoir sur le sofa situé un peu plus loin de la pièce. La jeune femme avait bien remarqué les regards que le hollandais posaient sur elle et elle en sourit de plus belle. Sans plus attendre, elle sortit son téléphone de sa poche et mit sa play liste en route, laissant sortir quelques notes de musique (https://www.youtube.com/watch?v=9KjdSKTt5OA&index=5&list=PLgZsvgQfys4s37k2y_4bLEuN7YzaKDiuf)

Tout en étant en rythme, elle se mit à marcher avec sensualité, jouant d'une main sur le rebord de son chapeau pour venir s'avancer vers lui. Elle garda tout de même une distance et se mit à faire des petits mouvements sensuels, laissant glisser ses mains sur son corps, bougeant ses jambes avec finesse et progressivement, elle déboutonna sa chemise avec lenteur, bouton par bouton, toujours en rythme avec la musique. Petit à petit elle ouvrit les pans de sa chemise avant de tourner sur-elle même, puis se mettre de dos pour faire glisser sensuellement sa chemise dans son dos, tournant la tête pour lancer un regard aguicheur à son amant. Elle continuait de bouger doucement ses jambes pour y mettre un peu plus de mouvement, de rondeur, puis se mit de profil et fit tomber sa chemise au sol. En soutien-gorge elle se mordilla doucement la lèvre inférieure avant de se remettre en mouvement et de faire le tour du sofa, n'hésitant pas à montrer l'éleveur du doigt avec sensualité, faisant bouger son index vers elle. Totalement prise dans son jeu, elle marcha à nouveau en direction de son amant pour se caler derrière lui, se penchant par-dessus lui, le sofa les séparant. Elle le provoqua doucement en rapprochant son visage de celui du blond pour finalement venir embrasser la nuque de son partenaire.
Ensuite, elle se remit bien en face de lui et recommença son petit jeu de séduction, bougeant avec habileté son corps et se mit à déboutonner son jean avec lenteur, et fit de même avec sa braguette. Très lentement, elle fit mine de glisser son jean le long de ses hanches en se tortillant doucement, puis d'un coup le remonta avec un sourire taquin. Elle le provoquait purement. Elle renouvela et cette fois fit glisser son jean entièrement laissant apparaître un tanga en dentelle, puis elle balança le jean d'un coup de jambe lorsqu'il ne fut que sur une de ses chevilles.
Nouvelle petite danse de séduction autour de son amant avant qu'elle ne se positionne à nouveau derrière lui et passe ses mains sur son corps d'homme, avec beaucoup de tendresse et de sensualité, se tortillant un peu pour que sa poitrine se rapproche de l'éleveur.
A nouveau elle s'éloigna de lui, revient en face, puis cette fois, elle se rapprocha à pas de félin et finit par se mettre à califourchon sur lui, tout en se tortillant avec un sourire provocateur et des yeux pétillants. Lorsque les dernières notes se firent entendre, elle mit sa main droite à son chapeau pour l'enlever et le lança à travers la pièce dans un geste élégant. 

Adriàan n'était absolument pas déçu, la jeune femme avait bien compris où il voulait en venir et elle lui offrait un sacré spectacle se déshabillant avec une sensualité qui était loin de laisser Adriàan indifférent, la vitesse à laquelle elle se débarrassait de ses vêtement, ni trop lente, ni trop rapide, était juste parfaite pour émoustiller le blond, sans compter les regards qu'elle lui lançait qui avait fait se dessiner sur ses lèvres un sourire plein de vices, trahissant les pulsions qui montaient en lui. A plusieurs reprise, elle s'était approchée de lui mais jamais suffisamment pour qu'il puisse la toucher. Lorsqu'elle était venue dans son dos, il était prêt à céder à la tentation de l'embrasser mais elle s'était dérobée, comme il s'y était attendu, sachant très bien qu'il devrait patienter pour avoir ce qu'il désirait. Le baiser qu'elle déposa dans sa nuque laissa derrière lui une emprunte brûlante qui le fit frisonner.

Pendant qu'elle dansait pour lui, il ne se privait pas de détailler chaque partie de son corps avec envie, s'attardant sur ses courbes féminines, des idées plein la tête. La jeune femme avait réalisé une chorégraphie maîtrisée et moins elle était vêtue, plus Adriàan avait l'impression que la température augmentait. Il l'observait d'un œil attentif et sentait l'excitation monter en lui et ses sens se réveiller. Les caresses, étonnamment douces venant de la brunette mais terriblement sensuelles, dont elle le gratifia le firent à nouveau frisonner tandis qu'il sentait également la poitrine galbée de sa partenaire lui effleurer le dos jusqu'à ce qu'elle mette fin à ce petit jeu et s'éloigne à nouveau comme pour le narguer pendant qu'il ne pouvait pas la toucher. Enfin, alors que la musique s'achevait, la brunette s'approcha suffisamment près, décidant de mettre leurs corps en contact et il ne perdit pas une seconde pour poser ses mains sur le corps chaud de cette dernière, de chaque côté de ses hanches qu'elle tortillait savamment au dessus de virilité déjà bien éveillée, lui arrachant un premier râle. 
Assez rapidement et avec avidité, l'une de ses mains s'était remise en mouvement pour caresser cette peau qui lui faisait envie, remontant doucement jusqu'à l'armature de son soutien-gorge avant de redescendre en douceur, le long de la colonne vertébrale de la demoiselle, jusqu'à la limite de son tanga. Son autre main, restée en place, se contentait de caresser sa hanche dans de petits mouvements circulaires. Pendant qu'il la caressait, s'appropriant chaque parcelle du corps à sa portée, le blond s'était redressé dans le sofa de sorte à ce que son visage se trouve presque au niveau du décolleté de la brune, bien mis en valeur par sa lingerie, il ne se fit pas prier pour commencer à embrasser voir à mordiller doucement la peau douce de sa partenaire, remontant autant qu'elle lui permettait vers son cou et son visage avant de redescendre sur la courbe de ses seins. 
La brunette s'était demandé si le hollandais succomberait ou s'il se montrerait patient, lui donnant ainsi une forme de punition. Mais elle fut agréablement surprise de voir que son petit numéro avait fait l'effet désiré et qu'il ne pouvait plus résister. Quand elle sentit les mains chaudes du hollandais se poser sur son corps, elle se sentit toute émoustillée mais ne fit aucun signe pouvant le lui indiquer. Les premières caresses étaient assez sensuelles et la jeune femme y répondit en se cambrant un peu plus, accentuant le contact que son amant cherchait. Elle avait glissé ses mains dans la nuque du blond, le caressant avec tendresse, le regardant avec désir, le laissant faire.
Quand elle sentit les lèvres de son amant se poser son corps, non loin de sa poitrine, un petit gémissement d'extase sortit tout seul. Son corps trahit la jeune femme en se cambrant un peu plus, puis, elle fit glisser ses doigts le long des bras musclés de son partenaire. Elle bougea un tout petit peu pour rapprocher son bassin de celui de son amant, sans gesticuler plus. C’était une façon de lui montrer qu'elle aimait beaucoup les caresses qu'il lui prodiguait. D'ailleurs, le rouge montait progressivement aux joues de la jeune femme, la chaleur envahissant petit à petit son corps. Elle n'était plus qu'en sous-vêtements, totalement à portée de main et il pouvait faire ce qu'il voulait. Elle pencha un peu sa tête en arrière, respirant un peu plus fort, avant de venir chercher le regard de son amant. un regard vibrant, qui était bien plus explicite que des mots ou des gestes. 
Elle hésitait à reprendre les choses en main, ou à laisser le total contrôle à son amant, et se décida à simplement le caresser du bout des doigts, cherchant à lui provoquer des petits frissons de plaisir. Elle fit des petits mouvements circulaires ici et là, allant sur les bras, les épaules, dans le dos, la nuque , sur les flancs, zone qu'elle savait particulièrement sensible.

Madi : Huuuuum Châaaaton

Un petit murmure plein d'envie sortit de sa bouche, lui aussi très explicite, mais à la fois provocateur.

Avec la danse extrêmement sexy qu'elle venait de lui faire, leur petit jeu de ce soir avait commencé dans la délicatesse et la subtilité et l'éleveur était bien décidé à continuer sur cette lancée et à prendre son temps pour accroître le désir de sa partenaire tout comme le sien puisqu'ils avaient la nuit devant eux et que l'ambiance qui s'était installée était propice. 

Dès les premières caresses qu'il lui prodigua, il la sentit se cambrer appuyant ainsi un peu plus son contact sur sa virilité qui ne restait pas insensible bien qu'encore enfermée dans des vêtements qui devenaient gênants. Pour le moment Madison restait calme, presque impassible se contentant, les mains fixées dans sa nuque, de le caresser à cet endroit d'un air presque distrait et avec une tendresse étrange mais, le regard qu'elle posait sur lui en disait énormément sur ce qu'elle attendait de lui maintenant et il ne comptait pas la décevoir.

De toute évidence, même si elle voulait lui cacher les sensations qu'il réveillait chez elle, son corps ne pouvait pas résister bien longtemps et, à peine il eu donné un premier baiser au dessus de la poitrine de la brune que celle-ci laissa échapper un gémissement et, en réponse à celui-ci, le blond avait continué de plus belle, descendant sur la partie découverte de sa poitrine, embrassant et mordillant la moindre parcelle de peau à sa portée avant de donner un petit coup de langue provocateur au niveau du sillon formé entre ses deux seins bien maintenu par sa lingerie.

Ce corps frêle et léger, au dessus de lui qui frémissait de manière incontrôlée sous ses caresses et dont il avait l'impression qu'il pouvait faire ce qu'il voulait associé au regard débordant d'envie qu'elle lui lança était en train de lui faire perdre la tête mais il était hors de question de céder si vite, il voulait rendre ses retrouvailles mémorables pour la jeune femme. Pour le moment, la brunette restait étonnamment chaste, se contentant de l'effleurer du bout des doigts ce qui était en train de le rendre fou tant il avait envie d'un contact plus franc. Le murmure qu'elle laissa échapper en disait long et il n'en fallu pas plus au hollandais pour réagir. Ses deux mains revenues au niveau de sa chute de reins, il accentua sa prise, la serrant plus fort contre lui sans lui laisser le choix puis, il avait remonté sa main gauche le long de son dos jusque dans ses cheveux qu'il agrippa avec fermeté, sans lui faire mal toutefois, pour la faire baisser le visage vers lui et enfin pouvoir l'embrasser. Il lui donna un premier baiser langoureux et passionné, sa langue cherchant sa partenaire pour une danse torride. Pendant qu'il l'embrassait, sa main qui était resté dans sa chute de reins avait repris des caresses délicates et parfois plus appuyées sur la courbe de ses fesses avant de jouer avec le bord de son sous-vêtement en dentelle.
Madison gémissait doucement alors qu'elle répondait au baiser torride de son amant. Ses mains s'étaient agrippées à lui, une à la base de ses cheveux, l'autre dans son dos, s'amusant à faire des pressions avant de le caresser à nouveau un peu plus tendrement puis alternant en faisant mine de le griffer sensuellement sans non plus lui faire mal ou le faire trop souvent. Elle voulait lui en offrir plus, elle sentait l'érection du hollandais, mais elle ne voulait pas faire le premier geste. Elle jouait avec sa langue, et s'amusait à lui mordiller sa lèvre inférieure, le provocant un peu plus sans non plus paraître trop pressée. Elle voulait faire monter la température et tester ses limites, tout en se montrant sensuelle.
A travers sa façon de répondre à son baiser et de lui mordiller la lèvre inférieure comme elle avait l'habitude de le faire, dévoilant ainsi son petit côté provocateur qu'il appréciait particulièrement, le hollandais ressentait qu'elle le désirait tout autant que lui et, qu'à moins d'un imprévue comme la dernière fois, la nuit allait être chaude. Les mains de la brune qui alternait caresses subtiles et plus appuyées commençait à réellement lui donner chaud et lorsqu'elle lui griffait le dos, il se sentait frissonner d'envie.

Enfin, il avait mis fin au contact entre leurs lèvres pour faire redescendre son visage dans le cou délicat de sa partenaire, la mordillant au passage, jusqu'à sa poitrine qu'il embrassa à nouveau avec désir. La main qu'il avait jusque là laissée dans ses cheveux, était discrètement descendue pour dégrafer son soutien gorge dont il fit ensuite rapidement glisser les bretelles le long des bras de la brune pour libérer ses seins rebondis et attirants. Il arrêta ses baisers quelques secondes comme pour contempler la vue qu'elle lui offrait puis, ne pouvant résister, il reprit, ses lèvres descendants vers l'un de ses mamelons qu'il attrapa délicatement tandis que la main qui s'était chargé de la débarrasser de sa lingerie, malaxait presque tendrement son autre sein.
Elle le regardait avec des yeux ardents pendant qu'il lui enlevait ce qui lui restait comme haut, et très vite elle sentit le bout de ses seins se durcir au contact de l'air frais, mais aussi avec l'excitation, et le fait de voir qu'Adriàan rapprochait de plus en plus sa bouche d'eux. Son corps la trahissait et un nouveau petit gémissement se fit entendre. Elle ramena ses mains sur le torse du blond, les fit descendre le long de celui-ci pour attraper le bas de son haut et le faire remonter rapidement le long de son corps pour l'en débarrasser et pouvoir admirer son corps sculpté par le travail. De ses mains elle dessina les contours de ses muscles, se baladant sur son torse pendant qu'il avait reprit ses baisers et caresses sur sa poitrine. Elle y était très sensible, et il devait très certainement le savoir. Elle bougea un peu plus pour se rapprocher de lui, ne pouvant aller plus près de lui tellement elle était collée. de nouveaux petits gémissements, des joues rougies par la chaleur qui envahissait son corps, un tanga en dentelle devenu humide et des yeux qui pétillaient de désir.

Le regard brillant d'envie qu'elle lui avait lancé tandis qu'il l'avait débarrassé de sa lingerie pour mettre sa poitrine à nue ne fit qu'accentuer sa volonté de lui faire du bien et de la sentir frisonner sous ses caresses et, tandis qu'il avait approché sa bouche de sa poitrine pour lui donner ces caresses qu'elle aimait tant, il n'avait pas pu détourner son regard de celui de la brune, un sourire dessiné au coin de ses lèvres avant de reporter son attention totale sur l'objet de son désir au moment où sa langue était entrée en contact avec. Dans un tressaillement, il avait apprécier les premières caresses plus franches qu'elle acceptait enfin de lui donner et il fut contraint de stopper ses caresses sur la poitrine de sa partenaire pour pouvoir l'aider à le débarrasser de son haut qu'il envoya valser à travers la pièce mais dès qu'il en eut l'occasion il se remit au travail sa bouche jouant tour à tour avec l'un puis l'autre de ses seins sachant très bien la grande sensibilité de sa partenaire sur cette partie du corps. Certainement envahie par le plaisir la brune s'était rapproché, se collant le plus possible à lui et, sentir ce corps chaud contre lui le fit frisonner un peu plus intensément, pour accentuer un peu se contact, il avait fixé ses deux mains sous la poitrine de la jeune femme, au niveau de ses côtes pour la serrer un peu plus tandis que sa langue jouait toujours délicatement avec les bouts de seins durcis, se risquant parfois à mordiller très délicatement, sans la faire souffrir, juste pour la faire le désirer encore un peu plus.

Pendant qu'elle faisait glisser ses mains sur le torse de son amant, elle en profita pour les faire glisser jusqu'à la bordure formée par son pantalon et fit fit glisser ses doigts, le caressant du revers des mains. Elle fit une bonne partie du tour de sa ceinture ainsi, allant du pubis jusqu'aux hanches avant de finalement ressortir ses mains et en se décollant un peu de lui, elle décida de le libérer de la pression que formaient les tissus sur sa virilité. Elle déboutonna le tout et caressa subtilement sa virilité à travers la dernière couche de tissu qui le séparait d'elle. Un sourire vicieux se posa sur ses lèvres, puis elle le poussa délicatement de ses mains, l'appuyant sur le fond du sofa.
La jeune femme se remit à l'embrasser une nouvelle fois, avec envie, avant de se montrer un peu plus délicate et de rompre leurs baisers pour embrasser et mordiller sensuellement la mâchoire de son partenaire, puis remonter jusqu'à son lobe d'oreille, le titiller avec le bout de sa langue avant de le mordiller sensuellement. Doucement mais sûrement, elle descendit en l'embrassant le long de son cou, de sa clavicule où elle joua un peu à le mordiller, de son torse,s'attardant sur ses pectoraux, reprenant sur la ligne du milieu qui descendait au nombril, le contournant subtilement puis elle s'arrêta sur la frontière formée par les vêtements du blond. Elle voulait le provoquer, éveiller tous ses sens, avant d'enfin pouvoir lui offrir le plus de plaisir possible. A genoux entre les jambes de son amant, elle releva la tête pour le regarder droit dans les yeux, sentant à quel point elle aimait lui faire plaisir, son tanga commençant à la gêner, puis après un sourire malicieux, elle embrassa et mordilla la virilité de son amant à travers son boxer. Un nouveau regard pétillant vers Adriàan avant de venir l'embrasser avec fougue, ses mains continuant à le caresser sensuellement sur tout son corps, elle en avait profiter pour se remettre à califourchon sur lui, mais un peu moins près de son corps, marquant un espace entre eux pour que leurs intimités restent accessibles.

Finalement, Madison s'était décollée de lui avec visiblement dans l'idée de s'occuper un peu plus de lui. Comme il n'avait plus la possibilité de continuer à caresser sa poitrine avec sa bouche, il se contentait de poursuivre avec ses mains, effleurant le galbe de sa poitrine avant de descendre dans le creux de son dos. Son autre main se trouvait elle au niveau de la joue de Madison qu'il effleurait avec une certaine douceur, ne pouvant pas la quitter des yeux, impatient de voir ce qu'elle comptait faire de lui. Il sentit tout son corps frisonner de soulagement lorsqu'elle lui permis de diminuer la pression qui s'exerçait au niveau de son entrejambe et, la première caresse au niveau de son membre déjà bien éveillé, aussi subtile qu'elle eu été, lui arracha un léger râle. Avec le regard lourd de sens qu'elle lui lança après cette première caresse il se tendit encore un peu plus, impatient de découvrir ce qu'elle avait en tête ayant bien compris qu'elle était décidée à se faire pardonner leur dernière soirée, il ne résista donc pas une seconde lorsqu'elle l'appuya sur le dossier du sofa, devenant alors un peu plus passif bien décidé à la laisser un peu faire.

Pendant qu'elle l'embrassait de manière tout aussi torride que précédemment, faisant danser sa langue avec la sienne de façon parfaitement maîtrisée, il avait tout de même laissé ses mains retrouver le corps de la brune. L'une était venue se fixer dans la cou de la jeune femme, la caressant d'un mouvement circulaire du pouce tandis que l'autre parcourait avec avidité son dos, suivant sa cambrure jusqu'au niveau de ses fesses qu'il saisit aussi fermement que la position le lui permettait le temps de quelques secondes. Les lèvres de la brune qui avait commencé à parcourir son corps étaient un véritable délice dont il appréciait chaque seconde surtout lorsqu’elle entama une dangereux descente. Il eut un soupir de frustration lorsqu'elle s'arrêta à la limite de ses vêtements, il ne détourna pas le regard lorsqu'elle vint planter ses yeux brillants dans les siens qui l'observaient, reflétant le désir qui brûlait en lui de la voir ainsi, la tête au niveau de son entrejambe. Le blond avait d'ailleurs profité d’un peu plus de liberté de mouvement pour se débarrasser de son jean, restant ainsi uniquement en boxer, comptant sur la bonne volonté de la jeune femme pour l'en débarrasser prochainement. Malicieuse, elle avait mordillé quelques instants sa virilité par dessus le tissus de son sous vêtement, le faisant se crisper de plaisir alors que, dans un geste réflexe, il s'était légèrement redressé sur le sofa, venant mettre un main dans les cheveux de Madison mais, le surprenant, elle remonta alors pour l'embrasser.

Malgré une légère frustration, il avait répondu au baiser avec ardeur, savourant les caresses et ne restant pas en retrait, ses mains ayant repris l'exploration de son corps. Quand elle rompit le contact entre leurs lèvres, il avait à nouveau approché son visage de la délicieuse poitrine de sa compagne, se contentant après l'avoir subtilement caressée d'un revers de main, de laisser son souffle chaud balayer cette zone sensible. Comme elle était désormais un peu moins collée sur lui et qu'il avait un accès un peu meilleur à son entre cuisses il n'avait pas hésité à y faire glisser une main, caressant d'abord la cuisse de la demoiselle, revenant dangereusement sur l'intérieur avant de remonter vers sa cible qu'il effleura d'abord par dessus le sous-vêtements. Un frisson de plaisir envahit la brunette lorsqu'elle sentit les caresses sur sa cuisse. Le contact de ses doigts avec le tanga en dentelle déjà bien humide le fit sourire, elle voulait faire mine de résister mais son corps la trahissait et elle était déjà prête à aller plus loin alors que les préliminaires n'étaient pas encore terminés. Enfin, respectant toujours la barrière de tissu qui le séparait du bouton de plaisir de sa compagne du soir, il consentit à lui donner des caresses plus appuyées selon la façon dont elle le caressait. Ces petites attentions bien que séparées par le dernier bout de tissu entre eux, éveillèrent un peu plus les sens de la jeune femme qui gémit doucement tout en embrassant son partenaire.
En guise de réponse elle se montra un peu plus désireuse dans son baiser, mordillant un peu plus la lèvre inférieure du hollandais, et sa langue se montrant bien plus fougueuse. Une de ses mains redescendit le long de la ligne du nombril de son amant, revenant caresser du revers la peau sous la ceinture de son sous-vêtement, avant de venir empoigner doucement la virilité bien tendue de son amant, à travers le tissu. c'était une pure provocation, mais aussi une réponse aux caresses qu'elle recevait. Elle détacha ses lèvres de celles de son partenaire pour venir titiller un peu plus le lobe de son partenaire, jouant avec le bout de sa langue, avant de le mordiller sensuellement.
Inconsciemment le corps de la demoiselle s'était un peu plus appuyée sur la main du cavalier lui donnant des caresses intimes.
Un nouveau gémissement se fit entendre avant qu'elle ne décide de libérer une bonne fois pour toute la virilité durcie de son partenaire. D'un geste assuré elle enleva le boxer assez bas sur ses cuisses pour pouvoir admirer à volonté cette partie intime qui lui donnait à chaque fois tant de plaisir. Un sourire taquin s'afficha sur ses lèvres tout en regardant l'éleveur droit dans les yeux, de façon ardente, sa main entamant de lentes caresses à fleur de peau de cette partie si sensible. Elle avait calé son autre main dans la nuque du cavalier, à la base de son cuir chevelu et le caressait avec tendresse, avant d'appuyer un peu plus ses doigts lorsqu'elle prononçait un peu plus les caresses intimes.
Elle imprima en lent mouvement de va-et-vient sur le sexe de son amant, comme des caresses hésitantes, alors qu'elle savait pourtant très bien ce qu'elle faisait. Son but étant de l'émoustiller un peu plus, de lui donner du plaisir, de faire durer cette soirée.

Le baiser que Madison lui donna dès lors qu'il commença à s'aventure contre son intimité traduisait tout le plaisir qu'elle ressentait déjà et l'envie d'aller plus loin encore, deux sentiments que le blond partageait avec elle. Il fit en sorte de prolonger un peu ce langoureux baiser avant de la regarder dans les yeux lorsque leurs visages s'éloignèrent l'un de l'autre. 

Les caresses de la brune descendant à nouveau sur son corps le firent frisonner encore un fois et lorsqu'elle pris son membre bien en main, malgré la présence gênante de son boxer il ne put réprimer un soupire de satisfaction, acceptant son sort sans broncher, se laissant faire sous les mains de sa partenaire et au gré des envies de celle-ci. Lorsqu'elle avait mis fin à leur baiser pour venir le provoquer en jouant avec sa langue et avec ses dents sur sa peau, il avait sentit qu'elle mettait un peu plus de poids et accentuant le contact qu'il avait avec son intimité et cela l'avait fait doucement sourire tandis qu'il la gratifiait de mouvement plus appuyée et un peu plus ample autour du point le plus sensible de son anatomie.

Les gémissements réguliers que la brune laissait échapper le faisait monter dans les tours tout autant que ses douces caresses. Lorsqu'elle avait baissé son boxer avait autorité il lui avait jeté un regard complice et brûlant presque pour la remercier de le libérer de ce tissu devenu désagréable. Le sourire taquin de la brune en disait long sur ce qu'elle avait envie de lui faire subir et ce soir Adriàan était bien décidé à la laisser jouer avec lui. Les caresses de la brune sur son membre viril étaient tremblantes, presque hésitantes alors qu'il la connaissait assez bien pour savoir qu'il n'en était rien et qu'elle savait très bien ce qu'elle faisait, son seul but étant de la faire languir et il n'était absolument pas opposé à cette idée.

La main de l'homme, entre les cuisses de la française, continuait à s'activer alternant caresses chastes puis plus appuyées et il ne tarda plus à passer ses doigts sous le tissu pour toucher directement son intimité brûlante et humide. Il laissa ses doigts se promener sur ses lèvres intimes dans un contact très délicat, dans le même registre que les caresses que Madison lui prodiguait, bien décidé à ne pas se presser lui non plus. A ce contact un gémissement de plaisir sortit de la jeune femme. Elle attendait depuis un moment et c'était enfin une délivrance pour elle. En parallèle, elle prit plus fermement la virilité de son amant, imprimant des vrais mouvements dessus, d'abord lents, puis un peu plus rapides sans pour autant l'être trop.

Elle fit durer quelques secondes avant de se décaler souplement de l'emprise de son amant, se soulevant de ses jambes pour les lui écarter et se mettre à genoux entre. Après un regard malicieux vers l'éleveur, elle reporta son attention sur l'intimité de son amant, la reprenant à pleine main avec des petits mouvements, avant de venir l'embrasser chastement, puis de façon un peu plus appuyée. Après quelques secondes de jeu ainsi, elle embrase un peu plus fougueusement, jouant de sa langue sur le bout doux et sensible de ce membre érigé droit vers elle, et commença à le prendre à pleine bouche, mais dans des mouvements lents. Le but n'était pas de le faire venir mais juste de lui donner plus de plaisir et de le faire céder. Elle alterna entre de chastes baisers ou le prendre dans sa bouche, jouant avec sa langue et n'hésita pas à chercher son regard pour le voir prendre du plaisir et voir à quel moment il craquerait.

Les mouvements de poignet qu'elle fit sur sa virilité lui donnèrent de nouveaux frissons mais ça n'était rien comparé à ce qui arrivait. Lorsqu'elle se décala, il fut contraint de stopper ses mouvements de mains au niveau de sa féminité mais ça n'était que partie remise puisqu'il était bien décidé à reprendre dès qu'il en aurait l'occasion pour encore l'entendre gémir sous ses mouvements. Bientôt la brune se trouva à nouveau à genou entre ses jambes sauf que cette fois il n'y avait plus aucune barrière de tissus entre elle et son membre et le sourire qu'elle lui lança était plus que parlant, il y répondit d'ailleurs par un regard ardent montrant bien à quel point il la désirait.

La main douce et délicate de sa partenaire fut bientôt remplacée par un contact encore plus délicat puisqu'elle ne tarda plus à déposer ses lèvres le long de sa virilité d'abord avec douceur puis un peu plus sensuellement ce qui fit soupirer l'éleveur hollandais. La langue de la jeune femme sur le bout de son membre était en train de lui faire perdre la tête et instinctivement il s'était redressé dans le sofa l'un de ses mains était venu se perdre dans les longs cheveux de la brune, les agrippant de temps à autre selon les vagues de plaisir qui montaient en lui. Bientôt elle le pris en bouche et là, il ne réprima pas un râle de plaisir tandis que son bassin tressautait selon les mouvements de la brune. Les yeux baissés vers elle, il voyait bien les regards qu'elle lui lançaient comme pour constater qu'elle était bien en train d'atteindre son but.

Il savait que, même s'ils avaient encore du temps devant eux, son but n'était pas de le fait jouir maintenant ce qui les aurait obligé à patienter avant de pouvoir unir leurs intimités mais il profita encore un peu de ce cadeau qu'elle lui faisait. Elle était maintenant toute pardonnée pour la fin prématurée et inattendue de leur dernière soirée. Alors qu'il sentait les vagues de plaisir et de chaleur monter en lui de manière de plus en plus régulières lui arrachant fréquemment des râles de satisfaction, sa main avait quitte les cheveux de la jeune femme pour glisser sur sa joue et lui intimer de remonter.
Rien qu'à l'attitude et aux gestes de son partenaire, elle savait qu'elle lui donnait du plaisir, qu'il en profitait autant qu'elle. Elle n'hésita pas à se redresser quand elle sentit une main la caresser tendrement sur la joue et lui relever la tête pour qu'elle cesse pour l'instant.

Il profita que la jolie brunette se relève pour la débarrasser de son tanga, le faisant glisser le long de ses fesses en délicatesse et doucement comme s'il admirait chaque parcelle de peau qu'il mettait progressivement à nue. Maintenant qu'elle était débarrassée de sa lingerie superflus, il la laissa se réinstaller sur le sofa dans la position qu'elle désirait mais il ne résista pas longtemps au désir de l'embrasser fougueusement. Elle lui avait donné, maintenant les rôles allaient être inversés et il savait que Madison n'attendait que cela, il le lisait dans son regard. Au début où ils avaient commencés à se fréquenter, la brunette lui avait souvent paru 'désorientée' dès lors qu'il s'occupait d'elle et de son plaisir mais, au fil du temps, il avait l'impression qu'elle avait accepté cela et qu'elle se libérait plus facilement.
Elle avait suivit le mouvement et comprenait qu'elle était pardonnée. Un nouveau sourire malicieux s'était affiché sur son visage, avec des yeux pétillants. Elle se remit à califourchon sur les cuisses de son amant, à peine un peu reculée pour faciliter l'accès à sa féminité. Elle se remit à caresser le torse de son amant du bout des doigts pour le faire un peu frissonner et continuer d'éveiller ses sens, qui, elle le savait, étaient déjà bien en éveil.

Sans perdre de temps, il avait repris là où il avait été contraint de stopper ses caresses, passant doucement le revers de sa main sur la face interne de ses cuisses avant de venir effleurer l'intimité de la brune. Il reprenait en douceur pour calmer un peu le jeu mais son désir était toujours aussi évident. Après un jeu de caresses plus ou moins appuyés selon ce que la jeune femme semblait demander, il planta son regard dans le sien tout en laissant glisser deux doigts dans sa prison de chair, entamant des petits mouvements en elle, à la recherche de son point sensible.
Rien qu'aux premières caresses à l'intérieur de ses cuisses, elle frissonna de plaisir et gémit doucement, trahissant ce qu'elle ressentait. Depuis qu'elle le connaissait, elle avait appris à recevoir autant qu'elle donnait. c'était une chose à laquelle elle n'était pas habituée, à laquelle elle avait du mal au début, de peur que ce soit par pitié. Mais elle avait compris qu'elle se trompait, et que c'était une sensation, un sentiment totalement unique et qui faisait énormément de bien. Elle avait appris à s'ouvrir un peu à ce sujet, et elle appréciait de plus en plus, se découvrant une partie d'elle qu'elle ne connaissait pas. Et avec le temps, elle devenait aussi demandeuse de ces petites attentions. Elle se sentait normale, comme toutes les autres femmes et ne se posait aucune question sur ses complexes. Elle profitait de l'instant présent.

A peine elle sentit les doigts du blond entrer en elle avec douceur, qu'un gémissement plus profond se fit entendre alors qu'elle fermait les yeux d'extase. Tout en regardant le hollandais droit dans les yeux, elle se rapprocha de son visage pour l'embrasser avec fougue, montrant son envie. Elle lui mordilla la lèvre inférieure avant de reprendre un baiser langoureux un peu plus tendre, en fonction des mouvements que lui donnaient son partenaire. Il avait un très bon doigté, il la connaissait bien et il savait jouer avec elle, ce qui la déstabilisait un peu parce que d'habitude c'est elle qui joue avec les hommes. Mais avec lui c'était différent, bien plus prenant, très plaisant, et elle ressentait une sensation bien différente. Elle arrivait à se laisser totalement aller, restant elle-même.
Lentement, la brunette bougeait son bassin par moment pour accentuer un peu plus les mouvements. Elle ne cherchait pas forcément à aller plus profond ou plus vite, juste à accentuer un peu plus le contact, parfois allant très lentement pour savourer chaque sensation que cela prodiguait.

Plus le duo se côtoyait, toujours pour partager ce genre de moments intimes, plus le blond sentait sa partenaire se libérer et accepter qu'il s'occupe d'elle, qu'il lui donne du plaisir sans forcément attendre qu'elle fasse de même en retour et leurs parties de jambes en l'air n'en devenaient que plus plaisantes pour lui. Dès le premier mouvement de doigts en elle, il vit le plaisir traverser son visage ce qui eu, comme à chaque fois, pour effet d'augmenter encore son envie. Les baisers qu'elle lui donnait pendant qu'il s'affairait au niveau de son intimité traduisaient bien le plaisir et l'envie qui continuait à grimper en elle et il répondait à ses baiser de la même façon, sa main libre fixée d'abord dans ses cheveux avait, elle aussi, fini par descendre entre les cuisses de la brune pour titiller en même temps son bouton de plaisir. 

Ce soir Madison lâchait complètement prise et semblait écouter complètement ses envies. Tandis qu'elle ondulait doucement son bassin, il accompagnait ses mouvements ayant bien compris ce qu'elle cherchait. Il continua encore comme cela quelques instants, ne la quittant pas des yeux pour voir la moindre émotion qui se dessinait sur son visage puis ses deux mains remontèrent sur le corps de la brune. Il se pencha vers elle pour embrasser l'un de ses seins avant de se reculer dans le sofa pour prendre une position plus confortable pour ce qui allait venir.
Quand son partenaire cessa ses petites caresses, la brunette fit un semblant de mine déçue tout en se laissant faire, suivant les gestes et mouvements que faisait son amant, se calant sur lui, bien assis au fond du sofa dans un position bien plus confortable pour lui, et plus agréable pour elle. Et avec un sourire malicieux et des yeux pétillants elle comprit qu'ils passaient à l'étape supérieure.

Doucement, il l'avait soulevée pour venir la mettre au dessus de son érection. A plusieurs reprise, il lui avait permis de descendre un peu son bassin pour permettre à leurs intimités de se frôler, de se chercher et de se provoquer encore un peu. Puis, les mains fixées sur les hanches de sa partenaire, il avait laissé sa virilité atteindre son but et pénétrer la féminité brûlante de la jeune femme, accompagnant le mouvement de cette dernière qu'il faisait glisser lentement afin de bien ressentir chaque petite sensation et chaque frémissement de la brune. Une fois entièrement en elle il avait poussé un râle de satisfaction avant d'entamer des mouvements de vas et viens mais, dans cette position, c'était la jeune femme qui allait contrôler les choses plus que lui ce qui n'était pas pour lui déplaire. 
A nouveau il la titilla en mettant leurs intimités en contact sans que ça n'aille plus loin, faisant monter un peu plus la température entre eux. L'envie était à son summum et la brune n'attendait qu'une chose avec impatience, et lorsqu’en fin elle sentit l'érection de son amant entrer en elle, avec douceur, lenteur, et une pression montrant leur excitation, elle poussa un long gémissement de soulagement, d'extase. Le contact était très appuyé, accentué par le désir qui régnait entre eux. En l'entendant sortir un petit son roque d'extase, elle prit son visage entre ses mains, attirant leurs visages l'un contre l'autre, pour l'embrasser langoureusement, avant d'y mettre un peu plus de tendresse, représentant l'intimité qu'ils avaient au même moment.
Elle avait calé ses mains derrière la nuque de l'éleveur, suivant les petits mouvements lents et appuyés qu'il donnait. Puis, progressivement, elle mit son bassin en mouvement, cherchant à donner un peu plus de profondeur, ou un rythme parfois plus rapide, venant embrasser fougueusement son amant. Elle s'amusait aussi à lui mordiller la lèvre ou le lobe de l'oreille pour voir et sentir ses réactions.
Elle accéléra les mouvements, accompagnés de petits gémissements, avant de calmer le jeu d'un coup, se relevant très lentement en s'appuyant sur ses genoux pour se redresser sur l'érection, sans pour autant rompre le contact, et se rasseoir tout aussi lentement. De nouveaux frissons et gémissements d'extase se firent entendre; avant qu'elle ne stoppe tout, lance un regard lubrique au hollandais, puis l'embrasse avec tendresse.
Elle se sentait pas loin de l'orgasme, mais elle voulait en profiter et changer un peu. Du coup, dans des gestes un peu hésitants, elle fit de son mieux pour se tourner, tout en maintenant le contact, ce qui fit sentir de nouvelles sensations bien plus appuyées. Elle se retrouva donc à califourchon sur son amant, mais dos à lui. D'abord ses mains en appui sur les genoux de l'éleveur, elle reprit des mouvements lents, et petit à petit elle se cala bien contre lui, son dos totalement appuyé contre la poitrine de son amant. Elle pencha un peu sa tête pour essayer de capter son regard, tout en retenant des gémissements un peu plus prononcés au fil de leurs va-et-viens qui prenaient de la vitesse et de la profondeur. Elle chercha les mains de son partenaire avec les siennes, pour les caler sur son ventre et vers sa poitrine, avant qu'elle ne pose les siennes à elle de part et d'autre du duo. Elle voulait lui faire comprendre qu'il pouvait faire ce qu'il voulait et qu'elle n'était pas contre le contact.

Au moment où il était enfin entré en elle, il avait pu sentir chez la brune un sentiment de soulagement semblable au sien et elle n'avait pas retenu un gémissement sonore exprimant sa satisfaction. Dans cette position leur contact était nécessairement très approfondie et très appuyé même si la brune pouvait choisir de faire varier les sensations. Le blond avait aussi tout le loisir d'observer son visage traverser par des éclairs de plaisir lubrique. Au début, Madison l'avait laissé faire pendant qu'elle avait choisi de l'embrasser avec fougue puis avec une douceur qui ne lui ressemblait pas nécessairement mais qui coïncidait avec leur union. Puis, elle s'était mise en mouvement d'abord doucement pour accélérer progressivement le rythme sans jamais cesser de le mordiller ce qui, évidement augmentait les sensations de l’éleveur. Pendant qu'elle s'amusait à varier le rythme de ses mouvements le faisant grogner de plaisir il laissait ses mains caresser la peau de la brune, de temps à autre il ramenait sa prise au niveau des hanches de la jeune femme pour accentuer brièvement la profondeur de leur union avant de la laisser reprendre le contrôle, laissant également ses lèvres lui embrasser le cou avec passion quand elle ne l'embrassait pas.

Lorsqu'elle stoppa net ses mouvements pour l'embrasser avec une tendresse qu'elle ne lui dévoilait que depuis peu de temps, le regard qu'elle lui jeta en disait long sur les idées qu'elle semblait avoir encore en tête. Bientôt elle se mit doucement en mouvement pour se tourner sans toutefois rompre leur union. Adriàan tenta de l'aider comme il le pouvait mais le mouvement de Madison fit monter en lui une vague de plaisir intense lui arrachant un râle plus profond que les précédents. Bientôt elle fut dos à lui et dans cette position il avait tout le loisir d'admirer la silhouette fine de sa partenaire qui semblait beaucoup s'amuser pour le plus grand plaisir du hollandais. Lorsqu'elle se redressa pour venir mettre son dos contre son torse, il se sentit frisonner. Madison menait la danse d'une façon qui plaisait énormément à l'éleveur et il le lui faisait savoir. Il la laissa positionner ses mains sur son corps, comprenant très bien ce qu'elle attendait de lui alors il s'exécuta sans attendre. 

La main qu'elle était venu poser près de sa poitrine ne tarda pas à venir jouer avec ses seins, malaxant parfois l'un avec vigueur avant de se remettre à caresser ou même effleurer avec douceur suivant les sensations que les vas et viens de la brune lui donnait. Plus basse, son autre main était descendue le long du ventre de la jeune femme pour aller titiller doucement son bouton de plaisir afin de multiplier les sources de stimulation et d'augmenter le plaisir de sa partenaire. En même temps et alors qu'il sentait des vagues de plaisir monter en lui de manière de plus en plus régulière signifiant qu'il approchait du moment fatidique, il avait mis les cheveux de la jeune femme sur le côté pour pouvoir lui embrasser la nuque avec désir, mordillant parfois.

La jeune femme luttait pour ne pas se laisser emporter par l'ivresse de leur acte. Elle voulait atteindre extase et elle en était à deux doigts, sentant que ça pouvait venir d'une seconde à l'autre. Cette position décuplait les sensations et le fait que son amant continue à jouer avec son corps pendant qu'elle donnait des mouvements de bassin, la rendait toute chose. Elle se sentait devenir de plus en plus bouillante, les joues totalement rougies par le plaisir, son corps commençant petit à petit à se contracter. Elle poussait des petits gémissements de façon plus régulière, ne sortant parfois qu'un son pour se retenir. Et quand elle sentit son amant venir embrasser sa nuque, l'effleurant à peine de ses lèvres, un nouveau frisson envahit son corps et un gémissement plus long sortit de sa bouche avant qu'elle ne l'appelle par son surnom d'une voix roque et enivrée de plaisir. Quelques secondes après, quand elle sentit les dents de son amant la mordiller légèrement, elle sentit que c'était le moment. Elle accéléra ses mouvements de bassin, accrochant ses mains là où elle le pouvait, et des gémissements un peu plus aigus retentirent, avant qu'après quelques mouvements bien plus saccadés, elle sente son corps totalement se contracter sur la virilité de son amant, encore en elle, et elle stoppa ses mouvements, comme figée par l'instant et le plaisir qu'elle éprouvait à cet instant. La brune poussa un son d'extase, d'abord un peu plus aigu avant de tomber dans les sons roques, sa nuque totalement appuyée contre l'épaule de son amant, les yeux fermés et son visage trahissant le plaisir qu'elle était en train de recevoir. Une nouvelle fois, elle appela son amant par son surnom d'une voix mielleuse, douce et provocante à la fois, comme pour l'appeler à venir, lui aussi.
Elle savait qu'il était au bord lui aussi, et elle savait qu'il n'y avait rien de mieux que lorsque les deux partenaires avaient un orgasme en même temps. Et cela elle l'avait appris avec lui et elle espérait bien le lui faire ressentir une fois de plus.

Adriàan sentait le plaisir de sa partenaire monter de plus en plus, au rythme de ses mouvements de bassin, il la sentait de plus en plus tremblante approchant certainement de ce qu'elle était venu chercher en venant le retrouver ici ce soir. Le blond continuait à caresser le corps de sa partenaire qui se mouvait contre lui, le faisant frissonner et il laissait sa bouche jouer dans le cou de la brune. Tout à coup, il sentit la féminité et tout son corps se contracter tandis qu'elle envoyait sa tête en arrière visiblement assaillie par le plaisir. Jusque là le blond avait plutôt bien résisté mais maintenant il n'avait plus aucune raison. Le visage de Madison traversé par le plaisir, ses mouvements de bassin et les sensations que cela lui prodiguait eurent bientôt raison de lui et, presque simultanément à sa partenaire, il s'était laissé aller, son membre se tendant plus intensément, lui arrachant un râle de plaisir intense qu'il étouffa en venant coller sa bouche dans la nuque de sa partenaire. Il sentait son bassin tressauter et son membre se contracter par à coup en rythme avec les gémissements de sa partenaire. De manière presque instinctive ses bras, autour de la brune étaient venus la serrer un peu plus, appuyant encore un peu leur contact avant que son membre ne se contracte une dernière fois en elle et que les mouvements de bassins de la jeune femme ne ralentissent pour cesser petit à petit.

Reprenant tranquillement son souffle, le blond, toujours en elle pour le moment puisque Madison n'avait pas encore bougé pour mettre fin à leur étreinte, il vint lui embrasser la nuque et le dessus de l'épaule avec un peu plus de douceur que précédemment, savourant le silence et le calme qui s'installait après cet échange plus que brûlant. La brune était sur un petit nuage, la tête lui tournant légèrement. Elle reprenait doucement ses esprits et ferma les yeux au contact des lèvres de son amant dans sa nuque. Elle afficha un petit sourire avant de se tourner un petit peu plus pour l'embrasser tendrement.
Elle resta dans cette position, le temps de totalement retrouver ses esprits et que le calme revienne entre eux. Elle était toujours enlacée par les bras d'Adriàan et elle apprécia fort bien ce contact, bien loin des violences qu'elle avait subies par un autre partenaire. Comme quoi elle avait réussi à trouver nettement mieux, elle avait réussi à changer mine de rien. Et puis le hollandais était un très bon partenaire, se montrant attentif à elle, ce qu'elle continuait de découvrir.
Les minutes passèrent, leurs souffles n'étaient plus saccadés la sensation devenait un peu plus gênante. Il fallait qu'elle se nettoie. Elle se releva donc doucement, se retournant pour embrasser avec taquinerie son amant, lui mordillant très légèrement la lèvre inférieure. Ce baiser dura un court instant avant qu'elle ne se mette à la quête de ses vêtements qu'elle enfila lentement.
Elle jeta un dernier coup d’œil à son amant avec un sourire en coin, les yeux pétillants, et étant un peu plus apaisée par leur instant passé.

Madi : A plus chaton !

Elle fit signe d'un baiser sur la main qu'elle lui envoya, avant de tourner les talons et refermer la porte de la chambre une fois sortie.


660 lignes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Retrouvailles Madi/Adriàan (début madagascar)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» N°1670 - Retrouvailles entre cousins. (pv)
» [Kidkiller944san] Manifestation à Madagascar.
» [FULL] Regarder Pingouins de Madagascar (720p Quality Video)
» Des retrouvailles inattendues (Aiden)
» Casus Belli : les retrouvailles...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle vie :: Journaux-
Sauter vers: