AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Suite chute Alex/Vicky (papotage avec June)

Aller en bas 
AuteurMessage
Amaïa



Messages : 76
Date d'inscription : 06/08/2016

MessageSujet: Suite chute Alex/Vicky (papotage avec June)   Jeu 25 Oct - 20:35

Une fois l'opération de Dark Victory terminée et la jument bien réveillée et visiblement tirée d'affaire, Alex n'avait pas eu d'autres choix que d'honorer la promesse qu'il avait fait un peu plus tôt, après le passage du médecin qui avait posé un premier diagnostic sur son état et lui avait conseillé d'aller faire des radios le plus rapidement possible, à savoir que dès qu'il aurait pu voir Vicky réveillée de son opération, il accepterait de se rendre à l'hôpital le plus proche pour se plier aux examens que son état nécessitait. S'il avait espéré pouvoir manqué à sa parole et repousser au lendemain son départ pour l'hôpital, Eléa avait eu tôt fait de lui rappeler à quoi il s'était engagé et le français n'avait pas eu d'autre choix que de la suivre, celle-ci s'étant même dévoué pour l'accompagner.

Les deux français étaient arrivés à l'hôpital alors que la soirée était déjà bien commencée. Alex avait expliqué le déroulement des faits et ce que lui avait dit le premier médecin qui était venu l'examiner, les personnes responsables de l’accueil des urgences avaient pris note et leur avait indiqué la salle d'attente puis, le duo avait attendu.

Après une attente plutôt longue mais pas illogique puisque le cavalier français n'était visiblement pas en danger de mort, il avait été pris en charge et, après un nouvel examen clinique, il avait enfin passé les fameuses radios qui confirmèrent le premier diagnostic, une rupture des tendons de la coiffe des rotateurs de l'épaule gauche, le cavalier avait également passé une échographie pour voir, de manière plus précise, l'étendue de la blessure et prendre une décision sur le traitement qui allait être préconisé. 

Finalement, après discussion avec les médecins qui avaient pratiqués les examens, il avait été décidé, qu'Alex serait opéré dès le lendemain matin. Au départ, le brun s'était montré plus que réticent à l'idée de se faire opérer puis, le chirurgien lui expliquant qu'il s'agirait d'une petite arthroscopie, que l'hospitalisation ne durerait que deux jours et que cela lui permettrait de retrouver à coup sûr toute la mobilité de son épaule et de se remettre plus rapidement, le cavalier avait fini par accepter. Il ne serait, normalement, pas éloigné de son activité professionnel plus de quatre mois ce qui pouvait être doublé s'il refusait l'opération, le choix avait donc été plutôt rapide à faire.

Le cavalier français allait donc dormir à l’hôpital cette nuit, il serait opéré à la première heure le lendemain matin et pourrait regagner Full Horse d'ici deux jours. Eléa rentrerait donc seule ce soir mais, pour l'heure elle avait décidé de lui tenir compagnie le temps qu'il soit installé dans sa chambre. Pendant qu'Alex était avec les médecins pour se voir expliquer comment la procédure allait se dérouler le lendemain matin, Eléa avait indiqué à son ami qu'elle allait se charger de prévenir Adriàan mais surtout Mila qui allait devoir s'occuper seule des chevaux du cavalier professionnel pendant les deux jours à venir. C'est ainsi qu'elle avait pris le téléphone d'Ale x et composa le numéro de la groom pour lui apprendre la nouvelle.

La groom finlandaise avait demandé à June si elle pouvait passer une partie de la soirée avec elle et son amie lui avait ouvert la porte de sa chambre. Mila lui expliqua brièvement ce qu'il s'était passé après la chute d'Alex, et les inquiétudes que cela avait posé à tout le monde. Entre Vicky qui devait se faire opérer en urgence et qui aurait une longue convalescence, puis Alex qui ne voulait pas se faire soigner, ce n'était pas simple. 
Maintenant que le cavalier était parti à l'hôpital il ne restait plus qu'à attendre le verdict en espérant que ce ne soit rien de grave.

Quand le téléphone de la blonde se mit à sonner en affichant le numéro de son patron, elle commença à angoisser un peu, sentant une boule nouée dans sa gorge. Elle regarda son amie avant de décrocher en retenant sa respiration. A l'entente de la voix féminine à l'autre bout du fil, la blonde fut très surprise. Mais en même temps cela se comprenait, si Alex était en soin ou autre, il ne pouvait pas appeler.
Elle parla d'une voix un peu faiblarde, retenant des sanglots vers la fin puis elle finit par raccrocher et regarde June, les yeux humides.

Mila : Les radios confirment ce qu'a dit le médecin. Et à l'hôpital ils ont décidé de le garder cette nuit pour l'opérer de l'épaule demain matin. Il devrait rester là-bas quelques jours...

Pour une raison qu'elle ignorait, elle se sentait vraiment mal. Au fond, le cavalier n'était pas des plus sympathiques avec elle, mais ils arrivaient à bien s'entendre et à former une bonne équipe. Elle s'était attachée à lui à force de le voir tous les jours et d'apprendre à connaître ses habitudes quotidiennes avec ses chevaux. Il avait été le premier à l'accepter à l'académie, et là, sur une chute, tout s'effondrait pour elle. Le pire était que moins d'une semaine plus tôt, ils s'étaient pris la tête assez méchamment, engendrant un froid par la suite, leur relation redevenant comme au tout début.

Mila : Il me demande de prendre soin de ses chevaux, ce que j'aurai fait de toute manière. Mais, pour qu'il le demande réellement, c'est que ça ne doit vraiment pas aller, ce n'est pas vraiment bon signe...

La finlandaise afficha une mine triste, cela se voyait que la journée avait été longue et dure pour elle. Pourtant, elle tenait bon, ou du moins c'est ce qu'elle laissait paraître.

Même si June n'avait pas été présente au centre de soin et qu'elle n'avait pas non plus assisté à l'accident d'Alex, elle avait rapidement été mise au courant de ce qui c'était passé d'abord par Adriàan qui était revenu à l'élevage pour informer Eléa qui avait, de ce fait, desseller Accroche-Coeur en quatrième vitesse avant de partir soutenir Alex au centre de soin et également par Mila, la groom du cavalier qui, bien évidement s'était rendu elle aussi au 'chevet' de la jument.

Finalement, une fois la jument réveillée de son opération et Alex (enfin) partie se faire soigner à l'hôpital situé à quelques kilomètres de l'école, Mila li avait envoyé un message pour savoir si elle pouvait passer la soirée avec elle ce que June avait accepté avec plaisir, les deux jeunes femmes étaient donc dans la chambre de l'éleveuse, June ayant commandé des pizzas pour la soirée. 

Soudain le téléphone de la finlandaise avait sonné et elle s'était empressée de décrocher. En voyant le visage de cette dernière et sa voix qui s'affaiblissait au fur et à mesure de la conversation, June compris assez rapidement que les nouvelles du cavalier n'était pas excellente. Elle posa alors un regard compatissant sur son amie, attendant qu'elle termine sa conversation téléphonique pour en savoir plus. 

L'américaine écouta attentivement son amie, affichant une moue attristé. En travaillant avec Adriàan puis avec l'arrivée des chevaux d'obstacle à l'élevage, elle avait appris à connaître le cavalier d'obstacle et à l'apprécier même si celui-ci n'était pas toujours d'un caractère facile à comprendre et elle était tout de même peinée de ce qui lui arrivait. 

June : Le pauvre... il ne voulait déjà pas aller à l'hôpital et maintenant il est obligé d'y rester et de passer par la case opération, il doit être ravi...

Les nouvelles n'étaient pas bonnes mais elles n'étaient pas catastrophiques non plus, Alex serait de retour assez vite même s'il devrait probablement rester au repos quelque temps mais Mila avait l'air au bord des larmes, particulièrement touchée par cette nouvelle et June n'hésita pas un instant pour la prendre dans son bras avec affection avant de reprendre la parole pour essayer de lui remonter le morale.

June : Oh Mila, qu'est ce qui te chagrine comme ça ? La journée a été difficile je sais mais Vicky va s'en sortir et Alex, même s'il va être arrêté un petit moment, va revenir assez vite, je suis sûre qu'il sera rapidement assez en forme pour te râler après si c'est ce qui t'inquiète.

La blonde avait sourit, essayant de faire un trait d'humour pour détendre l'atmosphère. La finlandaise avait bien compris que son amie voulait la rassurer, en plus elle était consciente que si le cavalier ne restait que quelques jours hospitalisé ce n'était peut être pas grave non plus mais plus pour de la surveillance. Et pourtant elle avait cette boule dans sa gorge, qu'elle ne pouvait pas s'expliquer à elle-même. Elle accepta volontiers l'étreinte de son amie qui lui fit le plus grand bien et elle se laissa aller quelques petites minutes, évacuant ce qu'elle avait en elle.
Tout en sanglotant un peu elle se recula pour pouvoir répondre à son amie, devenue éleveuse.

Mila : Je ne sais pas vraiment. C'est ... trop d'émotions je crois. Je me suis inquiétée pour Vicky, c'est la première fois que je la voyais tellement différente, preuve qu'elle souffrait beaucoup et qu'elle était sous le choc. Et Alex qui d'ordinaire est un peu grincheux, ça ne va pas s'améliorer je pense. J'avais peur aussi que ce ne soit plus grave pour lui.

Elle tenta de respirer un bon coup, prenant une forte inspiration pour faire passer ses sanglots et se reprendre.

Mila : En fait... je n'avais pas vu de chute aussi importante depuis des années... Encore moins avec un cheval sous ma responsabilité et un cavalier que je groom. J'ai déjà eu des cavaliers blessés, pas beaucoup, et c'était il y a longtemps...

Cette nostalgie était un sentiment partagé entre la douleur et toute la joie qu'elle avait pu connaître à cette époque, avec ce travail qu'elle faisait et tout ce qu'elle y avait appris. Elle reprit une nouvelle respiration avant de reprendre en baissant la tête et parlant d'une voix plus faible.

Mila : Et puis... Il y a peut être le fait que je me suis pris la tête avec Alex il y a une semaine, que depuis c'est assez tendu entre nous. Et je ne voudrai pas qu'il pense que je ne l'apprécie pas, parce que je trouve que c'est un très bon cavalier, avec une très bonne mentalité et qui s'occupe très bien de ses chevaux. Je l'aime bien, malgré son caractère parfois lunatique et grincheux. Et du coup, je ne sais pas s'il en a conscience et s'il me pardonnera...

Mila s'en voulait toujours des paroles qu'elle avait dites au cavalier et pourtant elle n'arrivait pas non plus à s'excuser parce que lui aussi avait été loin. Elle était retourné à son travail, mais c'était comme au tout début, les deux ne se parlaient que pour des conseils, explications ou consignes et c'était tout. Elle n'aimait pas cette ambiance un peu tendue mais ne voyait pas vraiment comment y remédier...

June avait écouté attentivement ce que son amie avait à lui dire, il était évident qu'elle en avait gros sur le cœur et qu'elle avait besoin de parler et l'éleveuse était prête à l'écouter aussi longtemps que nécessaire et elle avait donc fait le choix de ne pas la couper, Quand Mila eu terminé de parler, June laissa le silence s'installer quelques instants, réfléchissant à ce qu'elle pouvait dire pour réconforter son amie, puis elle repris, d'une voix calme et douce.

June : Je ne peux pas dire que je comprend, je n'ai jamais vécu cette situation, je n'ai même encore jamais été confronté à un cheval gravement blessé mais j'imagine ce que tu as dû ressentir... La pauvre Vicky, elle qui est déjà si sensible. En plus Adriàan m'a dit qu'elle avait super bien sauté tout le début du parcours. Pour Alex, je pense qu'effectivement, ne pas pouvoir monter ça ne va pas arranger son humeur. Adriàan m'a dit que la dernière fois qu'il avait été arrêté il était exécrable avec tout le monde... Mais ne t'en fais pas pour lui, même s'il est encore plus grognon quelque temps, il n'a pas l'air de s'en sortir si mal que ça.

L'américaine comprenait, même si elle ne l'avait heureusement jamais vécu, ce que ressentait Mila, elle avait certainement eu très peur d'autant plus qu'elle connaissait la jument et son cavalier ainsi que leurs habitudes et que cette chute avait des conséquences directes sur son travail quotidien puisque la jument dont elle s'occupait depuis qu'elle travaillait avec Alex était en convalescence pour un moment et que le cavalier allait, lui-aussi devoir observer une période de repos. Ensuite, Mila avait reconnu avoir peur pour le cavalier également ce que June pouvait comprendre aussi puisqu'elle partageait un peu la même relation avec Adriàan et que, s'il était arrivé la même chose au hollandais, elle aurait été perdue et pourtant Alex n'était pas vraiment tendre avec sa groom. Finalement la finlandaise avoua qu'elle avait eu une altercation avec Alex une semaine plus tôt, elle comprenait maintenant pourquoi elle avait eu l'impression que l'ambiance était tendue entre le cavalier et sa groom lorsqu'elle les avait croisé tous les deux à l'élevage.

June : Oh c'est vrai ? Que s'est il passé ? Vous vous entendiez mieux ces derniers temps pourtant non ? Je ne sais pas mais s'il a demandé à ce que tu t'occupes de ses chevaux en son absence c'est plutôt bon signe non ? Il aurait pu demandé à Adriàan ou à Eléa...

June avait les bons mots et arrivait à comprendre la finlandaise. Elle savait quoi dire pour l'aider à retrouver le moral, à ne plus se noyer dans la peur et la peine. La finlandaise n'avait plus de sanglots et s'était installé confortablement dans un fauteuil de June, en position assise, les genoux remontés vers elle. Quand elle lui demanda ce qu'il s'était passé entre eux, la finlandaise se cacha un peu plus dans ses genoux totalement honteuse.

Mila : En fait, pour le concours de dressage d'Alex et Vicky, j'ai été distraite. J'ai retrouvé par pur hasard une vieille connaissance qui était à l'époque groom et cavalier, et qui est maintenant un cavalier professionnel international venu pour les FHE. J'ai discuté avec lui quand il m'a reconnu et du coup je n'ai pas fait mon travail d'enlever les guêtres à la fin de la détente. Alex me l'a reproché, et m'a presque reproché de parler avec d'autres personnes. Sauf que c'était d'ordre professionnel, de ma vie avant, avant que je ne quitte ma vie pour venir ici....

En fait en y repensant, elle s'en voulait encore plus de ne pas avoir assuré son travail, qui ne l'empêchait pourtant pas de parler à d’autres personnes pendant son boulot. Mais là la circonstance était bien différente et bien trop difficile à expliquer... Elle soupira avant de reprendre la parole.

Mila : Comme il a pas mal insisté et que je ne pouvais pas lui en dire plus, ou même, il se montrait tellement fermé ! Je lui ai dit qu'il faisait pareil avec les femmes en concours, qu'il y avait beaucoup de bruits, de rumeur sur lui. Mais le ton était sec, brutal. Alors .. je l'ai traité de con et je lui ai dit que je ne venais pas travailler le lendemain ...

Inconsciemment de nouvelles larmes humidifièrent les yeux et les joues de la groom. Elle savait qu'elle avait été trop loin ce jour-là mais elle ne pouvait pas tout lui dire comme ça à Alex, pas sur le ton de la colère ou de l'apitoiement. Son acte n'avait pas d'excuse. Et maintenant elle devait vivre avec sur les épaules et la conscience.

June fronça les sourcils comprenant pourquoi l'ambiance s'était dégradée entre la groom et le cavalier professionnel. Alex était intransigeant et elle n'était pas étonné qu'il ai vivement reproché à Mila son inattention, Adriàan aurait certainement eu la même réaction si elle s'était montré distraite sur une détente de concours alors qu'il avait besoin d'elle et pourtant, elle n'était pas officiellement sa groom. Mais visiblement Alex avait été plus loin dans ses paroles et avait dépassé ce que Mila pouvait supporter.

June : Quel sale caractère celui là... Tu as peut être fait une petite erreur mais ça n'est pas non plus la fin du monde je crois... surtout que ça n'était pas non plus une épreuve avec un gros enjeu pour lui. Je veux dire, je veux bien qu'il te fasse remarquer que tu as 'mal agis' mais qu'il insiste comme ça... Je veux dire tu es un être humain, tu as tes failles toi aussi et tu n'es pas non plus son esclave.

Quand Mila avait fini par avouer qu'elle avait traité Alex de con, June avait eu une légère grimace mais le cavalier avait dû être vraiment dur pour pousser la finlandaise à agir ainsi car ça n'était pas dans ses habitudes de réagir ainsi surtout qu'elle connaissait bien Alex et ses sautes d'humeurs.

June : Je... Je ne sais pas ce qui t'as fait quitter ton ancienne vie pour venir ici mais tu n'as pas à lui raconter tout sur toi, il n'est que ton patron après tout... Bon pour ce qui est de l'avoir traité de con, c'est sûr que ça n'est pas bien de traiter son patron de con mais il ne l'a pas volé... et puis s'il a accepté que tu reviennes c'est qu'il sait qu'il ne trouvera pas mieux que toi pour le groomer !

La finlandaise ne savait pas trop quelle attitude adopter. Elle se disait que June avait très probablement raison puisqu'elle n'avait toujours pas été virée alors qu'Alex lui avait clairement dit qu'il pouvait le faire pour moins que les paroles dites. Mais ce qui la gênait le plus c'était que son passé l'avait rattrapée, d'une certaine façon, et que c'est ce qui l'avait distraite. Elle soupira une nouvelle fois, toujours cachée dans ses genoux pour libérer un peu de son fardeau qu'elle portait au quotidien.

Mila : J'aimais mon boulot de groom et cavalière maison, vraiment. Mais ... on m'a forcée à quitter ce boulot, et petit à petit j'ai été totalement coupée du monde, y compris de ma famille. Je n'ai pas eu le choix, je n'étais pas heureuse. Alors j'ai fuit, on m'a aidée et je suis arrivée ici...

C'était une révélation assez lourde, importante pour elle mais le fait de pouvoir en parler, ne serait-ce qu'un petit peu lui faisait du bien. Elle continua donc sur sa lancée.

Mila : Donc quand Simon m'a reconnue et interpellée, c'était une grosse surprise, mais ça m'a fait tellement de bien de voir qu'il m'apprécie toujours et que mes anciens amis se demandent ce que je suis devenue ! Du coup je parlais avec lui pour qu'on convienne d'un repas pour discuter de ce qu'il s'est passé entre temps. Et ... qu'il ne dise à personne qu'il ne m'a vue surtout...

La simple idée que quelqu'un apprenne qu'elle a été vue à l'académie, qu'elle y travaille, qu'elle y est heureuse, et que son ex-fiancé soit mis au courant et la traque pour la forcer à revenir, lui donnait la chair de poule. Elle leva enfin la tête vers son amie, lançant un regard presque suppliant. Elle n'avait pas tout dit, mais le principal, le plus important. Et elle se demandait si sa camarade voudrait rester auprès d'elle malgré cette révélation qui n'était pas moindre.

June, qui s'était assise non loin de Mila, avait à nouveau écouté avec attention comprenant rapidement que son amie lui livrait là une part très importante de son histoire et qu'elle n'avait pas vécu des choses faciles avant d'arriver à Full Horse. Elle resta silencieuse quelques instants, cette révélation étant tout de même assez inattendue ce qui la ramena quelques secondes à la raison pour laquelle elle, était présente ici mais elle chassa rapidement ses pensées de son esprit, elle devait soutenir son amie et non se morfondre à nouveau. Elle ne savait pas ce qui avait contraint Mila à partir vivre loin de son pays, de ses amis et de sa famille mais elle comprenait qu'elle l'avait fait parce qu'elle était en danger si elle restait chez elle et c'était certainement ce qu'il y avait de plus important à savoir et elle n'allait pas insister pour connaître les raisons de cette fuite, respectant le jardin secret de la finlandaise. 

June : Oh... Effectivement je comprend que tu ai pu être distraite de retrouver quelqu'un que tu n'as pas vu depuis longtemps surtout vu les circonstances de ton départ et je comprend aussi que tu n'ai pas voulu en parler à Alex...

Elle marqua un temps de pause pour organiser le flot des pensées qui lui venait puis elle repris la parole à propos de ce fameux Simon.

June : Tu as eu le temps de prendre son numéro dans tout ça ? Parce que si oui, je pense que tu devrais l'appeler et sortir quand même une soirée avec lui, ça te fera du bien et ça te rassurera de savoir qu'il n'en parlera à personne... Alex ne pourra rien dire, tu fais ce que tu veux et ça ne risque pas de perturber ton travail puisqu'il va être en arrêt au moins jusqu'à la fin des FHE et puis d'abord il n'est pas forcé d'être au courant et lui ne se gène pas pour sortir... ou du moins passer des soirées accompagné non ?

L'américaine avait sourit pour rassurer son amie. Si sortir avec ce cavalier qu'elle connaissait de longue date pouvait lui faire du bien et la soulager d'un poids, alors elle n'avait aucune raison de se priver surtout pas parce qu'Alex lui avait reproché violemment de discuter avec quelqu'un d'autre et de sortir.

June : Tu aimes ton travail ici aussi malgré tout non ? D'après ce que j'ai su d'Adriàan tu as été au petit soin pour Alex tout à l'heure au centre de soins, ça ne la pas radoucit ? En tout cas je suis sûre qu'il va de garder malgré tout, tu es la meilleure et la seule qui puisse le supporter je crois !

La voix douce de June, et son ton prenant sa défense, les mots, qu'elle lui disait, tout lui faisait du bien et l'aidait à mieux y voir dans cette histoire où elle se mettait totalement dans la case "coupable" et s'en voulait de son comportement, de son attitude. Mais comme le disait si bien son amie, ainsi qu'Alex lors de leur dernière conversation houleuse, chacun vit sa vie privée et encore heureux.
Mila changea de position pour s'asseoir convenablement et reprendre la parole et répondre à ce que venait de dire June.

Mila : Tu as raison, je dois aussi être libre de faire ma vie de mon côté. Et s'il ne veut pas comprendre ce qu'il s'est passé l'autre jour tant pis. J'avance de mon côté et je vais passer une soirée avec Simon pour parler un peu de ce qui s'est passé en cinq ans. 

Elle afficha un sourire qui se voulait un peu plus confiant que les précédents, et Mila montra qu'elle était un peu plus affirmée sur ce point, qu'elle ne changerait pas d'avis là-dessus. June avait répondu au sourire de son ami par un nouveau sourire, plus franc. Elle était heureuse de voir son amie reprendre un peu de poil de la bête et retrouver le sourire.

June : Tu as bien raison. Il te dit déjà quoi faire à longueur de journée alors tu peux bien profiter de tes soirées ! On ne va pas se laisser embêter par un mec de son genre !

L'américaine avait parlé sur le ton de la rigolade. Bien sûr, malgré ses défauts, Alex n'était pas un monstre et d'ailleurs, malgré que Mila l'ai traité de con, il ne l'avait pas mise à la porte et avait accepté qu'elle revienne travailler avec lui, même si apparemment il faisait la tête. La relation entre le cavalier et sa groom évoluait beaucoup ses derniers temps et Alex avait parfois un comportement qui pouvait laissé penser qu'il aurait aimé plus d'attention de la part de Mila et pas sur le plan professionnel. June n'avait rien dit à son amie pour ne pas l'effrayer surtout qu'elle faisait peut être fausse route et s'était contenté de sourire. 

La finlandaise repensa ensuite à ce qu'avait dit June un peu plus tôt, et leva l'index, en signe qu'elle venait de penser à quelque chose.

Mila : Par contre, tu fais erreur, je ne suis pas la seule à le supporter. Il y a aussi Eléa, son amie enfance, qui semble vraiment très proche de lui.

Sur ces paroles elle afficha une mine songeuse, comme si elle se remettait dans la peau de celle qui est à l'affût des commérages et qu'elle se demande ce qu'il en est vraiment de ces deux-là. La groom se tourna vers son amie et lui renvoya un regard doux.

Mila : Merci June. Merci ...

Elle se leva et alla enlacer chaleureusement son amie pour lui montrer toute sa gratitude et tout le bien qu'elle lui avait fait.

Mila : Bon cessons de parler de choses tristes !

La finlandaise ne voulait pas monopoliser la soirée, encore moins en parlant de choses tristes ou qui remuent les méninges. Elle voulait, et devait, se changer les idées.

Mila : Tu veux qu'on fasse quoi ?

L'air songeur de Mila en évoquant Eléa et la très bonne entente de cette dernière avec le cavalier français laissa une drôle d'impression à June. Depuis le retour de la jeune femme à l'académie quelques mois plus tôt et depuis qu'elle avait vu le comportement du brun avec celle-ci, Mila posait régulièrement des questions à son sujet et sur la nature de leur relation. D'ailleurs, pour son amie, l'américaine avait essayé d'en savoir un peu plus mais, pour le moment, ses recherches n'avaient pas été très fructueuses. Elle allait répondre concernant Eléa et Alex mais Mila s'était levé pour lui donner une étreinte chaleureuse qui la fit sourire.

June : De rien. c'est à ça que ça sert les copines non ? Et avec moi, ne t'en fais pas ton secret sera bien gardé !

June avait approuvé d'un signe de tête l'idée de ne plus parler de sujets tristes et elle était soulagée de voir qu'après avoir un peu vidé son sac, son amie semblait retrouver des couleurs et de sa joie de vivre habituelle. Elle allait reprendre la parole quand on frappa à sa porte.

June : Ça doit être nos pizzas !

L'américaine s'était dépêché d'aller ouvrir la porte et lorsqu'elle le referma et fit volte face pour faire face à l'autre blonde restée assise dans un fauteuil, elle avait les bras chargés de deux grosses boites de pizza ainsi que d'un petit sac qui contenait les desserts glacés qu'elle avait commandé et qu'elle se dépêcha de mettre au congélateur après avoir posé les pizzas.

June : Déjà, on va manger un morceau, ça ne nous fera pas de mal tu ne crois pas ?
Mila : Oh oui très bonne idée ! j'avoue que depuis ce midi je n'ai rien avalé à part un petit gâteau ... Et puis ça sent tellement boooon !

L'odeur des pizzas était très alléchante et la finlandaise en rêvait déjà, se rendant compte à quel point elle avait faim depuis longtemps. Alors que June avait coupé la première pizza d'un geste et qu'elle s'était servie après avoir donné une part à son amie également, elle repris la parole, reprenant sur le sujet d'Eléa. Après tout un peu de commérage ne faisait de mal à personne. 

June : C'est vrai Eléa le supporte mais détrompes toi, je l'ai déjà vu être odieux avec elle juste avant qu'elle ne disparaisse de l'académie. Après je reconnais que depuis qu'elle est revenue, il est au petit soin, elle n'a qu'à hausser le sourcil pour qu'il se mette en quatre et pourtant elle l'a déjà envoyé balader... Je les vois presque tous les jours à l'élevage, j'essaie de ne pas trop avoir l'air de les espionner mais je vois quand même des choses malgré moi...

Elle avait haussé les épaules d'un air innocent alors qu'au fond, depuis la soirée où elle avait remarqué comme de la jalousie vis à vis d'Eléa qui attirait toutes les bonnes grâces d'Alex, elle avait régulièrement observé le duo et elle pouvait dire avec beaucoup de certitude que leur relation n'était pas une simple relation d'amitié, il y avait quelque chose de plus fort entre eux sans pour autant qu'ils soient en couple car elle n'avait jamais vu d'indice en ce sens. 

Mila : Ah bon ? Au moins ça nous prouve qu'Alex est comme ça avec vraiment tout le monde.. ce qui d'un côté est rassurant, enfin d'une certaine façon. Hum de ce que j'ai compris au centre de soins, Eléa aurait donné un de ses reins à Alex. Elle lui a en gros sauvé la vie ... Enfin je crois ?

Tout en mangeant avec appétit, la finlandaise écoutait son amie avant de répondre entre deux bouchées. Les derniers mots de June piquèrent la curiosité de la finlandaise qui afficha un sourire toute guillerette d'en apprendre un peu plus.

Mia : Ohhh ? Qu'est-ce que tu entends comme choses du coup ?

Ce n'était pas tant le sujet Alex/Eléa qui l'enthousiasmait, mais plutôt le fait de parler potins tout court, comme elles le faisaient dès qu'elles le pouvaient. Elle se mit alors à penser qu'il ne devait sûrement pas y avoir que June qui regardait ce qu'il se passait, mais, que l'éleveur hollandais aussi devait bien en profiter et rire un peu de tout ce cinéma dans son élevage.

Mila : Je pense qu'Adriàan aussi doit en rire un peu de voir Alex agir aux quatre volontés d'Eléa non ?

En fait elle se disait que la vie à l'élevage ne devait pas être ennuyeuse.

La conversation, même si Alex en était encore le sujet principal pour le moment, avait pris un tournant beaucoup plus léger et un sourire joyeux avait remplacé la tristesse sur le visage de Mila ce qui mettait un peu de baume au cœur à June. Finalement, elle était encore capable de remonter le moral à ses amis et c'était plaisant de s'en rendre compte.

June : Oui, je ne sais pas si c'est très rassurant mais en tout cas il ne faut pas prendre sa mauvaise humeur trop personnellement, elle n'épargne personne - rire - Possible, quand ils ont décidé de mettre Legacy à la saillie il m'a semblé les entendre évoquer un accident assez grave qu'il aurait eu avec la jument et qui l'avait laissé assez amoché et apparemment cette fois là heureusement qu'Eléa était là même si, de ce que j'ai pu entendre Adriàan dire, Alex n'était pas très heureux de la situation...

Pensive par rapport à cette histoire de rein qu'Eléa aurait donné pour Alex et qui pourrait avoir un lien avec l'accident dont elle avait entendu parler dans une conversation entre les deux cavaliers, elle avait mangé un morceau de pizza et, la bouche encore à moitié pleine, elle reprit, un flash lui revenant soudain. 

June : J'y pense... Je crois que tu as bien compris. Ça lui est déjà arrivé de changer de haut ou d'enlever un pull dans l'allée de l'élevage et... ne vas pas croire que je l'ai maté hein mais il a une cicatrice dans le dos au niveau des reins... ça collerait avec ce que tu dis... Si elle lui a vraiment donné un rein alors il a vraiment été ingrat avec elle avant son départ... Tu aurais vu comme il parlais d'elle et le ton sur lequel il lui répondait... Peut être qu'il est au petit soin avec elle maintenant parce qu'il se rend compte du geste qu'elle a fait pour lui

A nouveau elle avait haussé les épaules. Avec ce que lui disait Mila, ce qu'elle avait entendu et ce qu'elle avait vu en traînant dans l'allée des boxs de l'élevage, tout collait. Si la groom avait vu juste, alors elle trouvait Alex encore plus ingrat car elle l'avait déjà vu traiter Eléa comme une moins que rien et, selon elle, rien ne pouvait justifier un tel comportement mais elle n'avait certainement pas tous les éléments en mains pour se permettre de juger.

June : Oh de tout et de rien. Souvent Adriàan et Alex discutent et ils ne se soucient jamais de ma présence. Parfois j'ai aussi surpris Eléa et Adriàan ou Eléa et Alex mais j'essaie de ne pas trop écouter je ne voudrais pas qu'on pense que j'espionne...

Elle avait grimacé pour faire comprendre à Mila que si entendre des conversations au détour des boxs de l'élevage pouvait être instructif, cela pouvait également être gênant et risqué de la mettre dans une situation délicate mais, malgré tout, de cette manière June avait déjà appris des choses sur les autres habitants de l'élevage.

June : Et bien je crois qu'Adriàan connaît bien la situation entre les deux. Il taquine Alex ou Eléa de temps en temps mais il insiste pas autant que ce qu'il fait des fois... Par contre, au retour des concours, là c'est radio potins. On ne croirait pas comme ça mais Adriàan est une vraie commère et il adore les histoires d'Alex, à chaque fois il se marre bien.
Mila : Alors ça ! ça ne m'étonne pas du tout d'Adriàan ! Toujours présent pour se moquer des autres ou trouver quelque chose de drôle quelque part... 

Mila avait attentivement écouté son amie tout en mangeant un peu de pizza. Décidément, à chaque fois qu'elle entendait parler d'Alex, c'était souvent le même discours comme quoi il pouvait avoir un caractère difficile à vivre. Ce n'était pas faux, mais après ce qu'elle avait vécu, Mila trouvait qu'il y avait pire. Oui il n'était pas facile au quotidien, mais au niveau professionnel, à partir du moment où elle faisait son job et ne cherchait pas à en savoir plus, il restait correct. Du coup la blonde se demandait s'il se comportait ainsi uniquement avec la gente féminine, ou s'il faisait de même avec les hommes. S'il n'agissait ainsi qu'avec les femmes, alors c'était peut être dû à son passé. Songeuse, Mila se tenta à poser la question à son amie.

Mila : C'est bizarre, mais tout le monde dit la même chose de lui, qu'il peut vraiment être très dur concernant le travail. Mais quand on y pense bien, si le travail est bien fait et qu'on ne s'en tient qu'au plan professionnel, il n'y a que ses sautes d'humeur à supporter. Mais s'il a même été désagréable avec la personne qui lui a sauvé la vie, c'est qu'il y a dû y avoir quelque chose entre eux ... -temps de pause- Hum tu as raison de ne pas essayer d'en savoir plus ,dans le sens où oui le commérage c'est sympa, mais ça peut vite dégénérer. Puis parfois les choses doivent être dites par les personnes elles-mêmes, pas par des bruits d'écurie.

Et ça elle le savait parce qu'en concours extérieur il y avait toujours des bruits en tous sens, que ce soit sur les cavaliers, les écuries, les chevaux ou même les grooms ! Un vrai lieu de potins. Mais il fallait savoir faire la part des choses et le mieux étant de rester neutre et de ne pas s'y rapporter.

June : Surtout qu'Alex m'aide pas mal à l'obstacle alors je ne voudrais pas me le mettre à dos pour ce genre de futilités... Mais, pour en revenir à sa relation avec Eléa. Je ne sais pas ce qui a pu se passer pour qu'il change radicalement de comportement entre le moment ou elle est partie et celui ou elle est revenue. Adriàan les connaît tous les deux depuis longtemps et il sait ce que les lie, j'en suis certaine. Il m'a juste dit qu'entre eux s'était une longue et tumultueuse histoire difficile à suivre et difficile à comprendre et je crois que s'en est une illustration. Mais sans les espionner vraiment j'ai pu remarquer des choses et je pense que je peux affirmer qu'il y a quelque chose d'assez fort et de profond entre eux. Je ne pense pas qu'ils soient ensemble mais... pour moi ce ne sont pas des simples amis...
Mila : C'est fort possible oui. En tout cas c'est bien ce que laissait penser leur attitude au centre de soins. Tant mieux pour Alex s'il a quelqu'un d'aussi proche ! J'espère juste qu'il sera un peu moins grincheux, ou moins lunatique ...

L'américaine avait esquissé un sourire gêné espérant que son amie comprendrait ce qu'elle voulait dire. Elle n'était sûre de rien, c'était simplement un ressentie. Mila avait fait une petite pause le temps de boire quelques gorgées de boisson avant de revenir sur un point qu'avait cité son amie, le regard interrogateur avec un grand sourire.

Mila : Mais au fait ! Quand tu dis que c'est à chaque retour de concours qu'Adriàan est comme ça ! C'est aux retours de quels concours ??!

Tout d'un coup elle se demandait s'il y avait des moqueries envers elle, si elle avait mal fait certaines choses et que cela allait lui porter préjudice parce qu'on parlait sur elle...

June : Quand vous partez en concours extérieurs. Tu penses bien, ils ne se voient pas pendant plusieurs jours alors ils en ont à se raconter. Si tu as la paix le lundi matin, c'est pour ça si tu veux mon avis. 

La blonde avait eu un léger rire. En général, le lundi matin qui suivait un retour de concours d'Alex était riche en discussion à l'élevage et, lorsqu'elle ne montait pas à la première heure et qu'elle préférait commencer par la sortie des équidés et le nettoyage des boxs, elle était au première loge, sa présence n’embarrassant absolument pas les deux hommes. Alors là, la finlandaise était assez scotchée. Elle ne s'était pas du tout attendu à ce qu'Alex puisse avoir des potins à raconter sur leurs sorties en concours. Encore moins à Adriàan ! Et si les deux en riaient, ce n'était pas forcément bon signe pour elle...
D'une voix un peu crispée elle se risqua à demander à son amie.

Mila : Et tu as une idée de ce qu'ils peuvent se dire qui les fasse rire ? J'espère que c'est pas à cause de moi ...

June avait eut un petit rire en voyant son amie s'inquiéter de la sorte. Certes, elle comprenait cette inquiétude mais si ça avait été le cas, si les deux hommes avaient eu des propos méchants, moqueurs et déplacés à propos de la finlandaise, June se serait certainement permis d'intervenir et, en tout cas, elle en aurait parler à la principale intéressée pour la mettre au courant et l'inciter à se méfier.

June : Oh non, ne t'inquiète pas. Tu dis toi même qu'Alex est le sujet de beaucoup de rumeurs sur les terrains de concours concernant ses relations avec les femmes et bien, même si j'essaie de ne pas trop entendre, je peux t'assurer que ce ne sont pas que des rumeurs et je peux même te dire, vu ce qui arrive jusqu'à mes oreilles parfois, qu'il mériterait des baffes pour lui apprendre à traiter les femmes correctement... Enfin s'il y a tant des bruits qui court sur lui c'est que celles qui osent tenter leur chance le font en connaissance de cause je suppose... Mais c'est ça qui les fait rire. C'est des mecs hein !

Elle avait ensuite sourit à son amie, se voulant rassurante.

June : Ils ne parlent jamais de toi, sauf quand Adriàan veut mettre Alex en rogne, il lui demande si il a enfin réussi à te mettre dans son lit et si ça peut te rassurer, Alex répète toujours que tu es sa groom, que vous travaillez ensemble et qu'il n'a aucune raison d'essayer. Mila : Oui tu as peut-être raison. J'espère juste qu'il ne me casse pas par derrière... Après, le fait de rire avec Adriàan sur ses conquêtes, c'est assez vache quand même ! Il est vraiment pas facile à cerner dis donc. Heureusement que je bosse pour lui au final ! Comme ça je le vois au quotidien et je sais comment il est !

La finlandaise avait un peu rit en fin de phrases. Il était vrai que le peu de filles que se tentaient à vouloir s'approcher d'Alex se prenait bien souvent des vents. C'était ce qu'elle voyait lors des concours, ou même, de façon bien plus rare à l'académie. En tout cas elle leur souhaitait bien du courage. Venant de terminer ses parts de pizza, elle se cala au fond du fauteuil où elle était assise et en fermant les yeux pour montrer qu'elle était rassasiée, des paroles de son amie firent écho dans sa tête. D'un air un peu choquée elle se redressa d'un coup vers June et fit les grands yeux.

Mila : Attends !!! Tu as dit quoi ?? Adriàan lui a demandé s'il m'avait mise dans son lit ?!! C'est une blague ! Il ne pense pas à ça quand même ! Enfin, aucun des deux... ?!

Elle était totalement choquée et ne savait plus où se mettre. Si vraiment Alex voulait la mettre dans son lit, alors aucun doute qu'elle démissionnerait et qu'elle partirait bien loin de lui. Elle n'avait pas du tout l'intention de passer un tel moment avec lui, et le fait que ce soit quelqu'un d'autre qui lui en parle était assez bizarre. 

June : Du peu que je le connais, je pense que, s'il avait quelque chose à te reprocher, du moins professionnellement, il te le dirait en face et il t'aurait déjà mise dehors et maintenant que tu l'as traité de con, il n'aurait vraiment aucune raison de te garder s'il pensait que tu ne faisais pas l'affaire... Apparemment il a du succès en tout cas mais aucune ne trouve grâce à ses yeux... En tout cas je n'aimerai pas être de ses filles...
Mila : Tu as sûrement raison. Moi non plus je n'aimerait pas être à leur place. je suis très bien en tant que groom ! -rire-

June avait eu un sourire gêné devant l'air choqué de Mila. Elle n'aurait jamais pensé que ses paroles provoqueraient cette réaction chez son amie sinon elle se serait certainement bien gardé de lui faire part de cela.

June : Sincèrement, je pense que ça n'est pas l'objectif d'Alex, Adriàan dit ça pour l'agacer. En fait je crois bien que depuis qu'il a su qu'Alex avait recruté une groom femme donc avant même qu'il ne te connaisse, il lui fait des allusions à ce propos mais je crois aussi que c'est lié avec ce qui est arrivé dans la vie d'Alex peu de temps avant. Tu sais ce sont des hommes -rire- ils ont parfois des pensées qu'on a du mal à comprendre nous les femmes. Alex n'as jamais eu de comportement en ce sens quand même ?
Mila : Non !! Heureusement d'ailleurs ! Je n'ai pas cherché à devenir groom pour me faire le cavalier ! C'est parce que j'ai besoin de ce boulot pour pouvoir payer mes frais à l'académie, et que j'ai aussi besoin de me remettre à niveau. A vrai dire, je ne le vois pas vraiment me faire des avances ou se montrer plus physique avec moi... J'ai vraiment du mal à comprendre pourquoi Adriàan a pu faire cette réflexion...

Devant la réaction de la finlandaise, June avait eu une petite pointe d'inquiétude. Peut être que le cavalier français, même s'il n'en avait pas l'air, avait déjà eu un comportement déplacé avec son amie et qu'elle venait de mettre les pieds dans le plat en disant cela mais elle fut bien vite rassurer par les propos de son amie. Puis Mila eu un petit rire la prit avant de reprendre doucement la parole.

Mila : Je pense qu'Adriàan a dû bien rire quand il a apprit qu'on a finit dans la même chambre d'hôtel lors d'un concours ! Une chambre préparée romantique en plus ! Pour le coup c'était vraiment très drôle !

Un petit rire s'échappa de la groom rien qu'en repensant à la tête du cavalier quand il avait appris qu'ils devraient partager la même chambre suite à une erreur lors de la réservation, et qu'en plus, la chambre et la salle de bain avaient été préparées avec soin, avec des pétales de roses, un bain moussant et une bouteille de champagne. Mila avait bien rit, elle trouvait ça tellement hors norme ! Et puis elle ne voyait pas du tout Alex dans ce genre de délire, ce qui rendit la situation encore plus comique. Enfin jusqu'à ce qu'il la mette presque dehors... Mais bon elle stoppa ses souvenirs sur les bons côtés de cette soirée.

June : QUOI ?! Tu ne m'avais jamais raconté ça ! Je ne suis pas sûre qu'Adriàan soit au courant car c'est la première fois que j'en entends parler... Romantique en plus... J'ai l'impression quand je l'entends parler que lui et le romantisme ça fait deux... ou même trois

L'américaine était effarée par ce qu'elle venait d'apprendre. La situation avait du être assez comique connaissant le cavalier professionnel quoi que, si elle avait été à la place de Mila, se retrouver dans la même chambre qu'un homme dont elle ne partageait pas la vie qui plus est dans une ambiance romantique, elle aurait certainement été gênée au point de vouloir disparaître. Revenant sur le sujet précédent, plus sensible, elle reprit.

June : Et il n'a rien tenté à cette occasion ? Parce que s'il avait vraiment eu une idée derrière la tête ça aurait été l'occasion rêvée pour lui
Mila ! Oh noooon ! Crois moi que rien qu'à l'accueil, quand la standardiste nous on a dit qu'on avait une chambre avec un lit double et supplément soirée romantique, Alex a réellement pété les plombs ! J'étais morte de rire parce que c'était vraiment une situation improbable ! Et une fois dans la dite chambre, plutôt spacieuse, et que j'ai été super contente de voir une salle de bain qui appelait à la relaxation, il a malmené la pauvre femme de ménage, l'insultant presque. J'ai du m'en mêler un peu pour calmer le ton. Et il m'a limite mise à la porte me disant de partir rejoindre Cédric ... Comment te dire qu'après l'ambiance était très tendue.

June avait raison, si le cavalier avait vraiment eu des intentions de séduction sur sa groom, il aurait très probablement profité de cette erreur pour atteindre son but. Ce qui n'a pas du tout été le cas. D'ailleurs, en commençant à raconter la suite de la soirée, elle avait prit un ton un peu plus sérieux et moins hilarant qu'au début de ce sujet.

Mila : Du coup je lui ai répondu de façon un peu sèche et je suis partie de la chambre quelques temps, restant dans le hall d'accueil ou vers le bar, afin de me consoler un peu en appelant Cédric qui n'était pas au concours. Ensuite je suis revenue à la chambre avec la bouteille de champagne et les deux coupes. Je voulais au moins qu'on en profite pour fêter les victoires d'Alex et ses chevaux depuis qu'on bosse ensemble. J'ai pu profiter du bain chaud et me relaxer un peu, du moins essayer de me détendre avant que je ne me couche au lit parce qu'il me le laissait et qu'il voulait dormir sur le sofa de la grande chambre.

D'ailleurs en y repensant, Alex avait été surpris de voir que Mila était revenue. Il lui avait même dit qu'il s'était attendu à ce qu'elle lui donne sa démission. Comme quoi, il pouvait reconnaître ses torts et son mauvais caractère quand il s'y mettait.

June avait écouté l'histoire de son amie, sidérée par le comportement du cavalier professionnel. Certes, si elle s'était retrouvé dans la même situation elle n'aurait pas eu la même réaction de Mila mais elle n'aurait pas non plus eu celle d'Alex. Elle aurait certainement été terriblement gênée et aurait préféré aller dormir dans le camion des chevaux.

June : Je ne l'ai jamais vu vraiment en colère et je crois que je n'aimerai pas voir ça... Je comprend sa contrariété mais de là à faire un scandale comme ça ?! Et puis te mettre à la porte... Tu étais dans la même situation que lui et toi aussi ça devais te gêner de partager une chambre avec lui, enfin moi ça m'aurai mise mal à l'aise... c'est quand même ton patron... et puis c'est pas comme si tu allais l'agresser dans son sommeil -rire-
Mila : Rassure toi, j'étais vraiment très gênée en fait. je riais plus par nervosité et face à la réaction d'Alex un peu extrême. Mais quand j'ai compris que cette chambre était peut être destinée à une de ses conquêtes, j'ai été très mal à l'aise. Et quand je lui ai dit c'est là qu'il ma mise à la porte. Mais bon c'est passé hein. -sourire timide-
June : Oh lala comme je compatis, j'aurai préféré disparaître sous terre je crois... Imagine si ça avait été le cas et qu'une femme nue l'attendait dans la chambre -éclat de rire- Enfin vu comme il parle de ses conquêtes je ne pense pas qu'il prenne la peine de les mettre dans une ambiance romantique !

La blonde avait même du mal à imaginer la scène tant cela semblait surréaliste, tout droit sortie d'une comédie romantique (sauf que si ça avait été le cas la fin de l'histoire aurait sûrement été toute autre). Alex était un grand ronchon, elle le savait depuis qu'elle avait mis les pieds à Full Horse et commencé à travailler avec Adriàan puisque les deux hommes se côtoyaient quotidiennement. Elle l'avait déjà vu en colère même, notamment lorsqu'elle avait surpris des conversations houleuses avec Eléa mais elle ne pensais pas l'avoir déjà vu réellement en colère et ce que décrivait Mila n'avait rien de réjouissant. Elle ne l'aurait pas pensé aussi impulsif, lui qui donnait toujours une impression de froideur impressionnante et puis, avec elle, lors de leurs cours, il était toujours sympathique, pédagogue et très patient.

June : Il a quand même dû vivre des choses pas cool pour réagir comme ça pour une simple histoire de chambre qu'il devait partager avec toi.

Finalement la fin de l'histoire n'était pas si terrible que cela, Alex ayant finalement accepter le retour de Mila, ce qui fit sourire June.

June : Oh mais c'est que c'est un vrai gentleman quand il s'y met... J'espère que le champagne valait la peine au moins ! En tout cas s'il a réagit comme ça, il n'y a pas de doute à avoir qu'il s'agissait d'une erreur et pas d'une manigance de sa part pour te piéger, tu peux être rassurée sur ses intentions.
Mila : Je suis d'accord avec toi ! Pour le coup, il a semblé assez surpris que je revienne. Il devait sûrement penser que j'allais passer la nuit ailleurs et qu'on ne se reverrait que le lendemain. Mais du coup il s'est montré très gentil avec moi, avec une voix un peu hésitante par moment. Et il a même reconnu avoir eu un comportement excessif. Ce que je trouvais bizarre, mais qui montre bien que c'est quand même une personne réfléchie. Après, l'ambiance était un peu... comme s'il y avait une gêne mais voilà on ne s'est pas pris la tête du reste du concours.
June : Il a peut être eu peur que tu ne revienne jamais !

La finlandaise avait sourit à ces paroles. C'est vrai que malgré ce souci de réservation, tout le reste du concours s'était très bien déroulé, dans une bonne ambiance et très bon esprit d'équipe.

Mila : Mais sinon je pense que tu as raison, il a du vivre quelque chose d'assez moche pour avoir réagit de la sorte. Parce qu'il m'aide quand même pas mal avec Dazzel Screw, et même si parfois il se moque un peu de moi, il m'aide beaucoup avec ce cheval, et j'arrive à reprendre confiance. En fait, il réagit de façon totalement différente en fonction des situations j'ai l'impression... Mais bon c'était pas le sujet ! Heureusement il ne va pas rester longtemps hospitalisé !

Une sourire de soulagement un peu plus franc prit forme sur le visage de la groom, finalement rassurée par cette nouvelle, bien que pas si joyeuse que ça. La journée avait été très longue et dure, riche en émotions et là, elle venait enfin de vider son sac et elle se sentait bien mieux. Il restait maintenant à s'occuper des chevaux en attendant le retour du cavalier.

June : Oui, il me faisait peur au début mais il n'a pas un mauvais fond finalement. Mes cours d'obstacle avec lui se passent toujours très bien, l'ambiance est assez sereine et il m'encourage pas mal et puis quand il vient s'occuper de mes deux nouveaux à l'élevage ça se passe toujours bien. Parfois il est de mauvaise humeur, ça se voit mais il reste cordial et moi j'essaie de respecter son espace vitale et de ne pas trop lui parler. Oui, j'ai l'impression aussi mais avec les chevaux il est toujours super, on ne peut pas lui enlever ça. Adriàan dit toujours qu'il gagne à être connu, il a certainement raison.
Mila : Adriàan a raison. malgré son caractère un peu lunatique, Alex reste un très bon cavalier, avec un excellent niveau, mais surtout qui respecte énormément ses chevaux, et ça c’est une valeur hyper importante. je peux te dire qu'en concours, on voit des cavaliers qui ont un bon niveau mais se fichent un peu de leurs montures et ça fait mal au cœur ...

June avait sourit en évoquant son travail avec Alex. Elle le côtoyait depuis longtemps déjà en raison de la proximité du cavalier professionnel avec Adriàan et elle avait commencé à prendre des cours d'obstacle avec lui depuis quelque temps déjà, même quand elle avait ses mauvais jours elle n'avait jamais eu de problème avec lui et il ne l'avait jamais poussé à bout jusqu'à ce qu'elle se mette à pleurer comme c'était déjà arrivé avec Adriàan. Alex était difficile à cerner mais, une chose était certaine, avec les équidés tout se passait toujours bien, quel que soit le cheval.
Sur ce point, tout le monde était d'accord. Alex avait beau avoir du mal avec les relations humaines, du moins avec les femmes, il était très proche de ses chevaux et en prenait grand soin. Ce qui faisait de lui un grand cavalier, en plus de son niveau et de son expérience.

Elle se tourna vers June, un peu curieuse.

Mila : Et toi du coup ?! Comment ça se passe de ton côté ?

June : Moi ? Oh pas grand chose. On se met doucement en route à l'élevage et avec l'arrêt d'Alex je me retrouve avec mes deux chevaux sur les bras, il va falloir que je demande à Adriàan de les monter de temps en temps, je ne suis pas sûre de m'en sortir sinon et surtout je ne voudrais pas faire de bêtises. 

June avait sourit restant à l'aise tant qu'il s'agissait de parler de son travail avec les équidés et que l'on ne s'aventurait pas trop sur le sujet de sa vie privée. Même avec Mila qu'elle connaissait bien maintenant, elle ne se sentait pas encore prête à aborder cet sujet là. Vu que June répondait sur le milieu des chevaux, la finlandaise comprit que son amie n'était pas encore assez à l'aise pour parler de façon un peu plus personnelle, ou de sa vie privée.. Ce qu'elle comprenait, et elle ne l'y forcerait pas, si June devait lui parler, ça viendrait tout seul.

Mila : Ohhh, faudra que tu me présentes ces nouveaux arrivants alors ! Et puis si tu as besoin, même si je n'ai pas le niveau d'Alex ou d'Adriàan, je peux aussi t'aider à les monter, ne serait-ce que sur le plat ou en trotting. Ce serait déjà ça en plus.

La groom lança un sourire franc à son amie. Elle ferait tout son possible pour lui venir en aide, y compris à l'élevage, où elle savait que son amie manquait parfois de confiance en elle. mais elle était sûre que ça viendrait petit à petit, au fil du temps. Elle voulait lui venir en aide, et l'aider à prendre confiance, à voir qu'elle aussi a maintenant un bon niveau, qu'elle pouvait s'en sortir, qu'elle avait elle aussi de grandes capacités.

June : Passe quand tu veux à l'élevage, je me ferai une joie de te le présenter. Je pense que dès qu'Alex va commencer à les travailler sérieusement tu les verra souvent. On a aussi le poney du fils d'Adriàan qui est arrivé récemment et que tu n'as pas du voir encore. Je pense que je vais les laisser un peu au repos en attendant qu'Alex revienne de l'hôpital pour qu'il me dise ce que je dois faire en attendant qu'il puisse remonter, je ne voudrais pas casser le début de son travail... Merci, c'est gentil de ta part, j'y penserai s'il me dit de les monter, en espérant que tu n'ai pas trop de travail avec ses chevaux à lui. Il y a aussi le poulain de Legacy et King... mais la je pense que c'est Adriàan qui en aura la charge... sinon je ne crois pas que quelqu'un d'autre soit vraiment capable de s'en sortir.

June avait sourit, touchée par l'aide que Mila lui proposait car elle n'aurait certainement pas osé demander par peur de déranger son amie qui avait déjà bien assez de travail avec son job de groom et qui n'aurait certainement pas le temps de s'ennuyer si, avec l'arrêt provisoire du cavalier professionnel, elle se retrouvait à travailler les deux étalons du cavalier pro en plus du sien et de son cheval de quête.

Mila : Avec grand plaisir ! Et ne t'inquiète pas, je peux t'aider même si ce n'est que pour des soins, ou tout simplement, venir te voir travailler à pied si tu veux. Enfin si tu ne veux pas rester seule. Et puis on verra bien en fonction de nos programmes par la suite, mais je suis sûre que ça reste faisable ! Ce sera avec grand plaisir que je t'aiderai ! Ohh puis il va vraiment falloir que je vois ce fameux poney du coup ! je me demande à quoi peuvent ressembler les poneys du point de vue d'Adriàan ...

La finlandaise avait un peu rit, ne voyant pas du tout l'éleveur hollandais ramener des poneys dans son élevage. Même pour son fils... ce devait être à voir. En tout cas elle n'hésita pas à bien faire comprendre à son amie qu'elle serait toujours là pour l'aider si besoin et que ça ne la dérangerait pas. Elle se le va de son fauteuil et la prit dans ses bras.

June : Bon c'est plutôt un cheval modèle réduit hein, c'est loin des poneys tout pleins de poils et avec la crinière rebelle qu'on voit souvent !

June avait sourit. Le poney de Kayhran était un poney puisqu'il toisait moins de la taille requise pour être qualifié de cheval mais c'était un grand poney et surtout il était proportionné comme un petit cheval. 

Mila : Merci pour cette soirée, ça m'a fait du bien. je ne sais pas si j'aurai tenu le coup toute seule...
June : Oh de rien, ça sert à ça les amis non ?

L'avantage de passer une soirée en compagnie après une telle journée, c'est qu'elle avait pu vider ce qu'elle avait sur le cœur, faire part de ce qu'elle ressentait, de ses peurs, mais June avait aussi réussi à lui remonter le moral et à lui faire un peu changer de sujet, la réconfortant grandement.
Après une dernière accolade elle prit la direction de sa chambre. La journée du lendemain serait certainement fatigante avec tout ce qu'elle devrait faire.

610 lignes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Suite chute Alex/Vicky (papotage avec June)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DBZ la suite par des fans
» Suite et fin d'une histoire qui ne fut jamais écrite
» Quelle est le panda le mieux approprié avec un feca?
» Duo avec un Panda
» Souci avec les spoilers !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle vie :: Journaux-
Sauter vers: