AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 POV Madi (rats + visite véto) A POSTER

Aller en bas 
AuteurMessage
Amaïa



Messages : 76
Date d'inscription : 06/08/2016

MessageSujet: POV Madi (rats + visite véto) A POSTER   Ven 19 Oct - 20:18



   
   Journée peu ordinaire
   Box de Hollow dun Ir

Ça
y est, la brune avait réussi son examen de dernière année, après avoir repoussé la date à plusieurs reprises. Elle n'en revenait toujours pas. Et pourtant, elle avait bien eut rendez-vous avec Jeffrey et le Directeur pour signer les papiers comme quoi elle devenait coach de l'élevage western. Elle avait encore des doutes concernant sa décision, mais après plusieurs discussions avec l'éleveur et un de ses amis, elle ne voyait pas d'autres solutions. Puis Jeffrey lui avait garanti que pour le moment elle n'aurait pas à monter beaucoup d'autres chevaux en plus, et que ce serait principalement pour des balades avec lui ou lors de petits exercices en carrière, afin qu'elle continue à progresser.
En attendant, elle s'occuperait de l'entretien du matériel, des nourrissages, des boxs, et des soins à la majorité des équidés de l'élevage. Ainsi que ses cours avec Hollow.
En y repensant, elle en avait fait du chemin, du moins, elle s'était bien plus ouverte humainement et avait perdu une  partie de son sale caractère, elle ne se cachait plus non plus derrière sa façade de séductrice. Automatiquement elle avait fini par reprendre ses habitudes de pansage avec les chevaux et ne feignait plus sa peur envers eux. En même temps, les chevaux de Jeffrey étaient plus petits que ceux de concours classiques, ce qui la mettait en confiance, puis ils avaient aussi un bien meilleur mental.

La brune revenait du paddock paradise où elle avait mis quelques chevaux. Elle se dirigeait vers le box de Hollow pour lui prodiguer un bon pansage avant de l'amener à son rendez-vous de visite vétérinaire. Elle savait qu'il n'y en aurait pas pour longtemps, mais c'était un petit contrôle de routine. Un petit détour par la sellerie s'imposait pour récupérer les brosses. En y entrant, la jeune femme trouvait que c'était un peu bordélique et râla un peu. Pourtant elle savait que l'éleveur ainsi que les quelques cavaliers qui venaient, rangeaient les affaires. Mais là, il y avait des filets et licols au sol, pas mal de papiers déchiquetés sur la moitié du petit local. Madison souffla un peu sachant très bien que ce serait à elle de tout ranger puisqu'il y avait de fortes chances qu'elle soit la prochaine à y remettre les pieds. La journée la porte de la sellerie restait ouverte, contrairement à la graineterie juste à côté. Elle ramassa tout de même les filets et licols et attrapa les brosses pour Hollow.

En arrivant devant la porte du box elle n'eut pas à claquer de la langue, l'étalon la regardait déjà avec son air si doux, comme s'il l'attendait pour sortir. Sans en prendre conscience elle sourit avant de caresser le doux chanfrein blanc. Il avait vraiment une robe magnifique, elle ne pouvait pas s'en lasser. D'ailleurs tous les chevaux de cet élevage avaient des robes uniques et elle les trouvait tous très beaux. Mais il y avait un petit quelque chose en plus chez Hollow, peut-être qu'à force de travailler avec lui elle avait fini par tisser un lien et qu'elle ne s'en apercevait pas.
La brune ouvrit la porte du box avant de venir au niveau de l’épaule de l’étalon et de le caresser un peu à l’encolure. Elle lui enfile ensuite le licol avant d’ouvrir la porte bien en grand pour que le binôme sorte dans l’allée jusqu’à l’aire de pansage. Comme à son habitude l’entier resta calme tout le long du pansage et du curage des sabots. La brune en profiter pour démêler sa queue blanche et sa crinière, et une fois satisfaite de l’apparence de l’équidé, elle rangea les brosses, alla au bureau pour récupérer le carnet de santé de l’étalon, et en revenant vers celui-ci elle détacha la longe de l’anneau d’attache.
"Allez mon grand on va à tes visites médicales." Une gratouille derrière la petite oreille de l’équidé et la jeune femme se met en marche vers le centre de soins.

Une fois au centre de soins, la brunette attendit un peu avant de se décider à attacher la longe à un des anneaux afin de se signaler à l’accueil. Le rendez-vous va commencer par le maréchal ferrant, puis le vétérinaire et pour finir ostéopathe. La coach était surprise d’apprendre que l’étalon avait la chance de pouvoir faire toutes ses visites en une seule fois.

Elle remercia la personne au secrétariat avant de rejoindre sa demi-pension en attendant que le maréchal ferrant ne vienne à leur rencontre. Le jeune homme salua la cavalière et l’étalon avant de l’observer quelques minutes pour jauger du travail à faire. La corne avait poussé un peu et donc il s’attela à enlever les fers avant de parer la corne des sabots et de remettre de nouveaux fers tous neufs. La cavalière observa tout le long, restant près de l’étalon, mais au final c’était plus pour elle que pour Hollow car il ne broncha pas d’un poil, restant à sa place et finissant presque par s’endormir. La brune essayait de ne pas gêner le maréchal ferrant dans son travail en sortant de sa zone et avait discrètement baissé le son de ses prothèses auditives quand il remit les fers à l’étalon. Les bruit des coups du petit marteau, dont elle ne connaissait pas le nom, sur les clous et le fer, lui faisaient mal aux oreilles avec ses prothèses. Du moins c’était très désagréable.
Quand enfin le maréchal eut terminé son travail il posa tout son matériel et nota la date de son contrôle sur le carnet de suivi de l’étalon. Il salua Madison avant de partir s’occuper d’un autre cheval.
En attendant la prochaine visite, celle du vétérinaire, la jeune femme amena Hollow sur une zone d’herbe non loin du centre de soin afin que les deux s’aèrent un peu. Elle en profita pour régler à nouveau correctement le volume de ses prothèses avant de remettre ses cheveux par-dessus.

Cette fois c’était une jeune femme qui vint à leur rencontre. La cavalière ramena l’étalon à l’aire d’examen et la jeune vétérinaire commença à ausculter l’étalon. Elle le palpa aussi à certaines zones, avant de regarder les muqueuses, ses yeux. Ensuite la cavalière fit marcher et trotter l’étalon en ligne sur la petite route devant le centre de soin avant de revenir vers la vétérinaire qui les avait observés. Une nouvelle écoute cardiaque avant d’approuver la bonne santé et forme de l’étalon. Au moment de signer à son tour dans le carnet de suivi elle constata qu’il fallait mettre quelques vaccins à jour et informa la cavalière qu’elle pouvait en faire un dès maintenant et donner un petit post-it avec les dates des prochains rendez-vous pour les vaccins suivants.

Pour clore la matinée rendez-vous médicaux de Hollow, il ne restait plus que la visite avec l’ostéopathe. La brunette n’avait encore jamais vu ce genre de soins et de manipulation, et bien qu’elle sache que ce sont de très bons professionnels au sein de l’académie, elle avait une petite appréhension.
Comme il y avait un peu d’attente parce que l’ostéopathe était en consultation dans un élevage, la coach en profite pour faire une petite balade en main avec l’étalon et le laisser brouter à quelques zones d’herbe. Elle profita de cet instant pour faire plein de caresses et gratouilles à l’étalon, profiter du calme qui les entourait et elle finit par s’asseoir non loin, tenant juste le bout de la longe.

L’heure du rendez-vous finit par s’approcher à grands pas et la coach ramena l’étalon vers le centre de soins pour qu’il puisse avoir son petit check-up ostéopathe. Une jeune femme s’approcha du duo et demanda à voir l’étalon en mouvement au pas et au trot avant qu’elle ne commence à le manipuler avec précaution et précision dans ses gestes. La cavalière regardait faire, n’en ayant pas vraiment eu l’occasion jusque là. Elle voyait Hollow qui tendait ses membres dans un sens, ou un autre, plier son encolure, plein de gestes qui pouvaient sembler douloureux, et pourtant, l’étalon se laissait faire avec calme. Des « crac » se faisaient entendre et même avec son audition réduite, la jeune femme en entendit quelques uns. Elle grimaça à chaque fois, ayant mal pour l’équidé. Par curiosité elle demanda tout de même si ce n’était pas douloureux vu les mouvements et les bruits, mais l’ostéopathe la rassura et lui expliqua que le bruit c’était des bulles d’air qui étaient coincées entre les articulations et que parfois ça causait des gênes. Elle montra aussi que certains mouvements aidaient à remettre des vertèbres en place et défaire certaines zones de tension. C’est le peu que retenu la coach car le reste était bien trop complexe pour elle.

Une fois la séance terminée, Hollow eut le droit à une petite friandise de la part de l’ostéopathe qui donna ses consignes à la cavalière. Repos au box les deux jours qui suivent puis reprise du travail en douceur. Madison approuva et confirma qu’elle ne ferait pas plus. Elle pensa même fortement que de toute façon elle ne faisait pas vraiment grand-chose au niveau du travail.

De retour à l’élevage, la jeune femme ramena l’entier dans son box tout propre et le caressa. Elle se dirigea donc vers la sellerie et constata que le désordre n’était toujours pas rangé et que c’était même pire. Après avoir fortement râlé à plusieurs reprises la brune se mit à l’œuvre pour tout ranger et il y avait vraiment pas mal à faire.
Il lui fallut un peu plus de vingt bonnes grosses minutes pour ranger tout le matériel, et lorsqu’elle s’approcha du grand sac contenant des morceaux de baguettes et de pain durs, elle vit quelque chose bouger rapidement, et autre chose sauter du sac en question. Instinctivement elle lâcha le sac dans un grand cri. Elle se recula d’un coup, manquant de tomber à la renverse.
En regardant de chaque côté, elle vit que c’était des rats qui étaient venus dans le sac. « RAAAAAHHHH des RAAAATS !!!! » ne sachant pas quoi faire elle sortit en courant et criant de la sellerie pour se retrouver dans l’allée de l’élevage. Elle espérait vraiment que quelqu’un l’entendrait et viendrait l’aider à gérer cette situation de crise.
Un peu tremblante elle attendit, en vain. Prenant son courage à deux mains, elle attrapa un balai en paille et se dit qu’il fallait absolument vérifier la graineterie. Les rats ne devaient pas y entrer et risquer de contaminer les aliments. Elle n’y connaissait pas grand-chose, mais elle savait que les rats pouvaient transmettre des maladies.
Avec de grands cris et munie de son balaie, elle entra dans la pièce où étaient stockés les granulés et compléments alimentaires. Elle voulait faire le plus de bruit possible pour chasser les éventuels nuisibles. Par chances tous les bacs étaient fermés de façon hermétique et elle en fut soulagée. Par chance il n’y avait aucun signe de rat ou de crottes dans ce local. Elle referma la porte en sortant et il ne lui restait plus qu’à s’attaquer à la sellerie.
Avec le même système, elle tapa partout sur les murs, étagères et meubles avec son balaie, tout en criant pour faire fuir les rats et se rassurer au passage. Elle vit un premier rat prendre rapidement la fuite mais le second était introuvable. Elle fit une micro pause le temps de reprendre son souffle quand elle vit le rat à l’autre bout, coincé dans un coin. Madison se motiva, prit son courage et se dirigea vers le rat. Acculé, il n’eut pas d’autre solution que de filer droit vers la jeune femme, sautant presque sur son mollet pour s’échapper, et un nouveau cri effarant sortit du visage de la brune, totalement effrayée, chassant le rat de sa jambe avec le balaie, trépignant sur place. Elle avait bien plus peur qu’elle ne le voulait, et pourtant, elle devait faire sortir cette sale bête au plus vite. Tremblante elle chassa la bestiole jusque dans l’allée de l’élevage et quand elle vit le rat partir en courant à toute vitesse vers l’extérieur, elle souffla un grand coup, se laissant glisser le long du mur et tremblant comme une feuille. Elle n’aurait jamais cru rencontrer réellement des rats, encore moins se retrouver seule face à eux et c’était une expérience assez éprouvante pour elle. Après quelques minutes, elle reprit ses esprits et entra dans le bureau de Jeffrey.
Comme l’éleveur n’était pas là, elle lui laissa un mot comme quoi elle avait chassé deux rats de la sellerie et qu’elle avait vérifié puis fermé le local où étaient stockés tous les aliments des chevaux.

Après cet évènement totalement inattendu, elle caressa le doux chanfrein de Hollow qui regardait pas la porte de son box, se demandant ce qu’il se passait pour qu’il y ait un tel brouhaha. Une fois un peu calmée elle se dirigea vers sa chambre pour prendre une douche et mettre ses affaires à laver. Hors de question de rester plus longtemps avec une tenue ayant été au contact des rats.

178 lignes

WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
POV Madi (rats + visite véto) A POSTER
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment poster un screen
» [Revues] Tutoriel : Faire une bonne photo et la poster
» visite de la cathédrale
» Visite sur le pont-levis
» Visite du général De Gaulle à Bruxelles (libération)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle vie :: Journaux-
Sauter vers: