AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mila/Alex FHE Chute Alex/Vicky

Aller en bas 
AuteurMessage
Amaïa



Messages : 72
Date d'inscription : 06/08/2016

MessageSujet: Mila/Alex FHE Chute Alex/Vicky   Ven 12 Oct - 21:41

donc ici, Mila Alex sur la chute avec Vicky
Pour rappel chronologique (juste pour pas que je me perde dans mes résus x)) : chute le 17 Septembre (opération le 18... bientôt déjà 1 mois sur ses 3 mois d'immobilisation donc on va pas être 'bloquée'longtemps x))

Après une détente qui pouvait presque s'apparenter à la détente parfaite tant Dark Victory avait été à l'écoute, attentive à la moindre demande de son cavalier, elle pourtant si sensible et facilement perturbable surtout en présence d'autres chevaux, pas forcément très sages, comme ça avait été le cas aujourd'hui, Alex était partie relativement confiant sur son parcours. Il savait qu'avec la jeune allemande il devait resté vigilent et bien présent pour ne pas qu'elle se sente abandonner. Le début du parcours s'était passé à merveille, le français avait rarement eut sa jument aussi allante et confiante une fois en piste et, lorsqu'elle était comme ça et non sur l'oeil et dans la retenue comme c'était le cas en général, c'était un véritable plaisir à monter et la qualité de ses sauts était grandement améliorée. A l'abord du triple, avant dernière difficulté du parcours, mais pas des moindres, le couple était encore sans faute. La jument, sortie de la courbe, avait rapidement repéré le prochain obstacle à sauter et avait pointé les oreilles dans sa direction. Le cavalier s'était assis dans sa selle pour remettre de l'ordre dans le galop, rassembler un peu l'allure et asseoir un peu plus la jument sur ses hanches pour qu'elle puisse se compacter et sauter avec aisance une fois idéalement placée. Vicky avait envie d'y aller mais, disciplinée et confiante, elle obeit sans bataille à la demande du cavalier qui jouait dans ses doigts tout en lui parlant constament en approchant l'obstacle.

Le premier élément de la combinaison étant un oxer relativement massif, Alex demanda à sa holstein de se rapprocher un peu pour être sûr qu'elle couvrirait sans effort excessif son obstacle. Tout se passa à merveille, cheval et cavalier en parfaite osmose quittèrent le sol. A la réception, tout de suite bien équilibré, le cavalier se redressa pour retendre un peu ses rênes et préparer la jument au prochain saut, un nouvel oxer très massif à une foulée, tout en pensant déjà à l'obstacle qui allait suivre. A la reconnaissance Alex avait bien étudié les distances. Il savait qu'avec King Majesty il devrait reprendre assez fort pour que son puissant étalon puisse caler une foulée sans problème mais, avec Dark Victory, juste en la rééquilibrant et en la laissant aller, il était certain de ne pas rencontrer de problème. Sauf que, le couple eu une incompréhension et la jument précipita un peu sa foulée et décolla de loin, très loin, trop loin. Respectueuse vis-à-vis des barres et ayant certainement compris le danger que représentait une réception au milieu de l'obstacle, elle tenta de s'étendre pour passer de l'autre côté. Alex, en selle, surpris par le saut avait laissé filé ses rênes pour ne surtout pas mettre un coup dans les dents de sa monture, ne pouvant rien faire de plus pour l'aider. Malheureusement, malgré tous les efforts de la bai brune, ses postérieurs heurtèrent avec violence le second plan de l'oxer ce qui accentua son déséquilibre. Quelques secondes plus tard, les antérieurs de la jument retrouvèrent le sol mais cédèrent sous le poids et avec la vitesse. Le choc fut violent. Le cavalier n'eut pas le temps de bien comprendre la scène qui se déroulait sous ses yeux avant d'être projeté au sol, entrainé dans la chute de la jument. Il ressentit un douleur vive à l'épaule gauche lorsque celle-ci heurta le sol à pleine vitesse puis, c'est sa cheville qui devaint douloureuse, lorsque la jument s'écrasa lourdement sur son cavalier malgré sa tentative de l'éviter alors qu'elle chutait sur son côté gauche.

Bien vite, la douleur du brun s'estompa et son sang lui sembla se glacer d'un seul coup. Il se redressa vivement, certainement trop, sa cheville douloureuse après avoir été coincée sur le corps de l'animal le rappelant à l'ordre mais ne l'empêchant pas de se précipiter vers Vicky qui se relevait, elle aussi, mais ne parvenait visiblement pas à poser son antérieur gauche au sol. La belle bai tenait son pied en l'air de manière assez inquiétante après avoir essayé à plusieurs reprises de le poser, sans succès. Elle était certes sensible et fragile mais, en général, elle n'était pas douillette et cette attitude n'était pas bon signe. Rapidement, Alex l'avait rejoint, se saisissant des rênes tout en parlant à l'allemande et la caressant pour la rassurer avant de tenter, doucement, au rythme auquel la belle jument pouvait aller, de l'emmener vers la sortie de la piste pour qu'un vétérinaire la prenne en charge au plus vite. Un examen devait être réalisé en urgence en espérant que la première pensée d'Alex en voyant la jument incapable de poser le pieds au sol, se révelerait fausse. Lui pourrait attendre pour se faire soigner, la priorité étant, pour l'heure, Dark Victory.

La finlandaise, s'occupait de King depuis qu'Alex avait commencé la détente de la jument bai. Pendant le parcours elle continuait de faire marcher l'étalon qui s'impatientait un peu devant l'agitation qui rôdait autour d'eux. La groom regardait à l'écran pour regarder le passage, mais comme l'étalon frétillait un peu, elle l'avait éloigné des autres chevaux en le faisant marcher au fond de la grande carrière de détente. Elle voulait voir comment se déroulait le parcours, mais l'étalon était à l'heure actuelle plus important.
Un grand bruit s'éleva de la foule, comme si le public exprimait une déception. A ce bruit qu'elle reconnaissait, elle se tourna vers l'écran et vit Alex et Vicky au sol, se relevant tout juste. Elle s'arrêta de marcher net, son sang se glaçant sur la coup. Certes Alex avait déjà chuté lors de concours extérieur, mais là ça semblait différent.
La groom se mit à marcher plus vite pour attirer King vers la sortie de la carrière. Elle vit Adriàan aux côtés du cavalier professionnel puis un vétérinaire les rejoindre. Ce n'était pas bon signe. la jeune femme commença à s'inquiéter pour la jument qui ne semblait pas en forme, mais aussi pour le cavalier qui semblait avoir lui aussi quelques blessures.

C'est difficilement que le couple avait rejoins la sortie de la carrière, la jument sautillant sur trois pied, les naseaux grands ouverts par l'effort et la douleur et le cavalier, à ses côtés allant à son rythme et l'encourageant autant qu'il le pouvait, la félicitant à chaque 'pas' de plus. Lorsqu'il arriva enfin au paddock, il stoppa net la holstein et se dépêcha de la débarasser de la selle. Adriàan le rejoignis bien vite, s'empressant de prendre des nouvelles.

Adriàan : Alex ? Ca va ?

Le brun ne répondit pas, cherchant des yeux le vétérinaire du concours qu'il ne tarda pas à trouver tandis que celui-ci s'avançait vers eux.

Vétérinaire : Monsieur Sloan. J'ai appelé un collègue du centre de soin, il va venir chercher votre jument en van pour qu'on puisse l'emmener rapidement et lui faire passer tous les examens nécessaire.

Le cavalier acquiessa d'un signe de tête conscient que c'était exactement ce qu'il fallait faire pour déterminer de quoi souffrait la belle jument à la robe sombre et qu'il était inutile de plus l'examiner maintenant puisque l'endroit qui la faisait souffrir était évident et qu'elle ne pouvait de toute façon pas se livrer aux examens basiques pratiqués en temps normal sur un cheval boiteux puisqu'elle n'était pas en capacité de poser son pieds antérieur gauche. Ensuite, comme s'il réalisait soudain qu'il lui restait encore deux chevaux à monter et que, normalement, King Majesty qui était censé être le prochain sur la liste, devait être en train de marcher sur le paddock avec Mila, il la chercha du regard, oubliant soudainement l'état plutôt degradé de leur relation depuis leur altercation après l'épreuve de dressage, et il l'interpela dès qu'il la trouva, non loin, qui semblait s'être approchée pour voir ce qui se passait. La blonde était arrivée le plus rapidement possible vers le petit groupe. Un laps de temps très court qui pourtant lui parut durer une éternité. Elle affichait un regard inquiet et se tourna vers Alex. Son regard en disait long sur la situation.

Alex : Mila, ramène King à l'écurie, deselle le et met le au pré, je ne vais pas le monter, je vais aller au centre de soin avec Vicky.
Mila : Oui entendu. Je vous rejoins en suivant !

La groom se rapprocha doucement de la jument et lui fit une petite caresse au chanfrein sans que celle-ci ne rechigne vraiment, signe que ça n'allait vraiment pas du tout pour elle. Elle tourna la tête vers Alex, et partit avec King en direction des écuries. Evidement, le cavalier n'avait aucunement l'intention de faire ses deux autres parcours, il n'aurait pas eu la tête à cela et n'aurait certainement pas réussi à se concentrer en sachant que Vicky souffrait à cause de lui et sans savoir si elle pourrait se remettre de cette blessure qui, pour l'heure, semblait quand même vraiment sérieuse. Ensuite, ne voyant pas Eléa, il interrogea Adriàan.

Alex : Eléa est partie préparer Accroche-Coeur ? Tu peux l'appeler pour lui dire que ça n'est pas la peine s'il te plait.

Le hollandais approuva d'un signe de tête dégainant tout de suite son téléphone pour appeler la jeune femme et lui donner la marche à suivre tout en la tenant informer de la situation. Il voyait bien que le cavalier français se tenait l'épaule de temps à autre en grimaçant et que sa cheville le faisait boiter mais il ne dit rien, le jugeant inutile pour le moment car il savait très bien que le cavalier professionnel n'irait nul part avant d'avoir plus d'informations sur l'état de sa précieuse Dark Victory.

Finalement, le van du centre de soin avait fini par arriver. Cela n'avait pas été une mince affaire mais, courageusement, Vicky avait embarqué faisant de son mieux malgré son antérieur blessé et Alex était partie avec elle et le vétérinaire en direction du centre de soin ou les premiers examens allait être pratiqués immédiatement.

Mila fit de son mieux pour rester calme et sereine. Cela ne servait à rien de paniquer et de ne pouvoir rien faire. Certes la jument était en très mauvais état, mais elle devait aussi s'occuper des autres chevaux et en l'occurence de l'étalon à ses côtés. Elle le ramena à l'écurie, lui enleva son équipement et le brossa dans le calme pour ne pas lui changer les habitudes malgré cette sortie des plus étranges. Ensuite, elle l'amena au pré comme le lui avait demandé Alex et alla voir Secret Hero pour s'assurer qu'il allait bien. En retournant à l'écurie, elle en profita pour récupérer le licol de la jument holstein ainsi que son carnet de suivi de santé. Elle ne savait pas si cela servirait à grand chose, mais dans le doute elle prit le carnet qui était dans une petite malette dans un grand casier avec cadenas.
Elle voulait aller au plus vite au centre de soins, en courant, mais se dit qu'elle devait passer par le manoir et prendre de quoi grignoter et une boisson pour le cavalier pro. L'attente risque d'être longue. Ah et elle demandera à Adriàan de prendre une tenue de rechange pour Alex, le connaissant, il ne risque pas de quitter le centre de soins.
Une fois tout pris avec elle, la blonde se dirigea vers le centre de soins dans une marche rapide, croisant les doigts et priant pour que ce ne soit pas trop grave pour Vicky.

En entrant dans le centre, la finlandaise se présenta à l'accueil et fut dirigée vers la petite salle d'attente, prenant son mal en patience le temps qu'Alex revienne de la première consultation avec le vétérinaire. Elle posa les affaires et ce qu'elle avait pris pour manger sur une chaise, et elle s'assit juste à côté, son pied trépignant sur le sol. Mila avait vraiment du mal à rester assise sans pouvoir faire quoi que ce soit de plus.
Le temps passa, de façon interminable aux yeux de la groom qui avait envoyé un sms à June et un autre à Adriàan pour lui demander de prendre une tenue de rechange pour Alex qui en aurait besoin.

Le voyage de la jument vers le centre de soin c'était plutôt bien déroulé, du moins aussi bien que possible, le vétérinaire prenant garde à rouler doucement pour éviter les secousses et heureusement, le trajet ne comportait pas trop de virages ce qui permettait de ne pas trop faire tanguer la bai brune. Alex était resté dans le van avec Vicky pour l'aider et la soutenir du mieux qu'il le pouvait. L'oeil de l'allemande trahissait son angoisse et son incompréhension de la situation qui avait si brusquement mal tourné, elle respirait fort et bruyament signe de la douleur qu'elle devait ressentir et, pour se voir apaiser, elle devrait attendre encore un peu, le vétérinaire ne lui administrerait un anti-douleur que quand il aurait déterminé l'origine de ce mal.

Dès l'arrivée au centre de soins, la jument avait été prise en charge et emmené dans la salle d'examen la plus proche pour passer ses premières radios. Alex avait évidement fait le choix de rester prêt d'elle pour aider le vétérinaire à mener à bien l'examen. Pendant que ce dernier préparait la matériel nécessaire tout en discutant des éventualités auxquelles il fallait se préparer avec le cavalier, celui-ci s'était activé pour enlever les protections qui couvraient encore les membres de la jument et qu'il n'avait pas osé enlever jusqu'à présent puisque celles-ci maintenaient tout de même les structures tendineuses et ligamentaires des membres et que cela pouvait aider la belle à souffrir un peu moins pendant les déplacements.

Les radios furent rapidement pratiquée, Dark Victory restant calme et presque immobile signe que la douleur devait être importante car, surtout dans les situations stressantes, elle avait plutôt l'habitude de gigoter de droit à gauche. Une fois les clichés de l'antérieur souffrant réalisés, l'attente parru interminable à Alex. Le vétérinaire l'avait laissé seul pour se rendre dans une salle voisine où il allait récupérer les images radios et les analyser avant de lui donner un premier diagnostic, le français, resté avec sa jument, ne cessait de lui parler pour essayer de la rassurer au mieux et, l'air abatut de Vicky lui fendait le coeur.

Finalement, le vétérinaire était revenu pour montrer les radios à Alex et lui donner un premier avis tout en lui indiquant ce qui allait se passer ensuite. Alex soupira, le diagnostic n'étant pas franchement positif et le vétérinaire préférant ne pas lui donner de faux espoirs pour le moment lui avait indiqué qu'il ne se prononcerait qu'après un passage de la jument à l'IRM. Pour pratiquer ce nouvel examen, la jument devait être déféré des antérieurs donc, un maréchal avait été appelé en urgence pour réalisé cette opération basique mais plus difficile avec un cheval blessé et elle devait aussi être sédatée pour être sûr qu'elle ne bougerait pas à l'examen. Alex n'était pas pour le traitement médicamenteux et les calmants à outrance mais, dans le cas présent, il n'avait pas tellement le choix et si cela pouvait alléger la souffrance de Vicky pendant quelques heures...

Pendant que les premiers examens étaient réalisés, dans la salle d'attente du centre de soin, Mila avait été rejoint par Adriàan et Eléa. Le grand blond avait fait un détour par le manoir pour prendre les affaires demandées par la groom et Eléa, certainement sous l'effet du stress, parlait beaucoup plus qu'à l'ordinnaire du moins jusqu'à ce qu'elle voit Mila déjà présente, elle avait jeté un regard à Adriàan qui lui avait pris la parole.

Adriàan : Tu as eu des nouvelles ou toujours rien ?

Adriàan avait attendu la réponse de la groom puis, comme personne ne semblait décider à reprendre la parole, Eléa préférant visiblement observer Mila d'un oeil siconspect, il repris en posant le paquet qu'il avait à la main sur la chaise proche de la finlandaise. La finlandaise allait hocher la tête de façon négative lorsque l'éleveur repris la parole.

Adriàan : J'ai amené ce que tu m'as demandé, tu sais qu'il va camper là s'il le faut ? Tu commences à bien le connaître...

Eléa : Et il appréciera sans doute ta prévoyance...

Eléa était soudainement sortie du silence ce qui avait surpris Adriàan à qui elle avait coupé la parole. La groom était soulagée que le hollandais soit venu, elle savait qu'il serait d'un grand soutien pour le cavalier et qu'il arriverait à lui tenir tête si besoin. Mais la présence de la blonde la mettait un peu mal à l'aise. Elle ne savait pas trop quelle était sa relation avec Alex et en plus elle avait toujours un regard qui la jugeait sans en savoir la raison.Les deux observèrent ensuite Mila un léger sourire aux lèvres avant que leur attention ne soit attirée par la porte donnant sur les différentes salles d'examen qui s'ouvrait en grinçant pour laisser apparaître Alex, la mine déconfite qui laissait présager un pronostic par vraiment excellent. Le brun n'attendit d'ailleurs pas que qui que ce soit le questionne, leur simple présence ici et leurs regards posés sur lui étaient suffisants.

Alex : On a fait des radios, on voit nettement une fracture communitive de la deuxième et de la première phalange. Apparement le boulet a été épargné, la fracture s'arrête juste en dessous et elle souffrirait simplement d'un légère entorse à ce niveau là. La elle a été déférée et on attend que les sédatifs fassent effet pour lui faire passer un IRM. Le véto a dit qu'il ne se prononcerait vraiment qu'après ça car ça va lui donner une meilleure vision de l'étendue des dégats...

Le brun n'en ajouta pas plus puisque pour l'heure il ne savait pas vraiment ce qui allait se passer. Il savait que vu le premier diagnostic, ils s'orientaient vers une intervention chirurgicale pour donner les meilleures chances de guérison à la jument mais, en attendant les résultats de l'IRM, rien n'était certain, pas même qu'elle pourrait vraiment sans sortir, même avec une opération.Les informations que leur donna Alex n'étaient pas des plus rassurantes et confirmaient malheureusement la situation bien préoccupante de la jument. Mila se leva et se retrouva bêtement à ne pas savoir quoi lui. La situation n'était pas heureuse du tout, et la présence de la blonde la perturbait un peu. Elle prit alors la petite bouteille d'eau et la tenue de change, les tendant timidement à Alex.

Mila : Adriàan t'a apporté de quoi te changer, tu seras plus à l'aise. J'ai pris un peu de quoi tenir en attendant, boissons et grignotage.

Elle s'attendait à des refus de la part du cavalier. A force elle le connaissait, et elle se doutait bien que l'état de la jument le préoccupait bien plus que tout le reste et qu'il serait capable d'en oublier de faire des petiets pauses pour s'occuper de lui. En même temps, elle travaillait avec lui depuis quelques mois maintenant, et ils faisaient de plus en plus de concours extérieurs ensemble, leur travail fonctionnant plutôt bien.

Les regards s'étaient braqués sur Mila qui avait été la première à reprendre la parole. Alex n'était pas vraiment étonné de la voir là, après tout elle travaillait avec lui et avec ses chevaux et, même s'il savait que Dark Victory n'était pas sa favorite, il ne doutait pas qu'elle s'inquiétait du sort de cette dernière. Il avait écouté ce qu'elle avait à lui dire avant de prendre ce qu'elle lui tendais, pas vraiment convaincu et de prendre la parole.

Alex : Je n'ai pas faim... ni soif d'ailleurs

Il avait répondu sur un ton sec et lorsque les mots franchirent la barrière de ses lèvres, il se rendit compte de la manière dont il avait répondu et s'était empressé d'ajouter d'une voix un peu radoucie.

Alex : Mais merci Mila, c'est gentil de ta part.

Il lui avait adressé un léger sourire pour accompagner sa phrase et un peu pour s'excuser de sa réaction première puis, pour éviter que le silence ne retombe, il s'était tourné vers Adriàan pour le questionner sur le contenu du sac contenant les affaires pour se changer alors qu'il l'ouvrait, cherchant quelque chose de bien particulier.

Alex : Tu m'as pris des baskets Adriàan ? Je me changerais plus tard mais si je pouvais au moins me débarasser de mes bottes

Adriàan avait hoché la tête dans un signe positif à la question du français et, avant qu'il n'ai eu le temps de prendre la parole, Eléa se mit à parler.

Eléa : Ce qu'il ne te dit pas c'est qu'il serait venu les mains vides si ta groom ne lui avait pas demandé de passer te chercher quelques affaires.

Adriàan adressa un regard amusé à Eléa avant de confirmer ce qu'elle venait de dire à Alex qui avait relevé les yeux vers eux tout en sortant une paire de chaussure du fameux sac, il avait ensuite tourné les yeux sur Mila, un sourire se dessinant brièvement sur ses lèvres. Mine de rien et après ce qu'il avait pu lui faire subir parfois, et plus particulièrement la semaine précédente avec les mots durs et blessants qu'il avait eu à son égard, cela lui faisait tout de même quelque chose qu'elle soit venu si vite et qu'elle se soit montré si prévoyante.

Alex : C'est vrai ? Et bien merci, tu as pensé à tout en plus.

Après un rapide échange de regards, le cavalier s'était assis, entreprenant d'enlever ses bottes pour les remplacer par ses baskets bien plus confortables.

Mila : King et Hero vont bien, je m'en suis assurée et j'irai les voir un peu plus tard. Comment va Vicky ... ? Je veux dire.. Moralement, la pauvre doit être totalement angoissée .... Et toi au fait ?! Ton épaule et ta cheville ?

Elle avait un ton un peu hésitant au début, se doutant bien que le sujet était très délicat, sa question assez idiote et qu'elle aurait mieux fait de se taire. D'un côté elle voulait rassurer Alex pour ses autres chevaux et de l'autre, elle voulait aussi lui montrer que l'état de la holstein la préoccupait à elle aussi, même si la jument n'était pas simple avec elle et qu'elle lui menait souvent la vie dure.

Alex : King n'était pas trop déçu de rentrer au box sans même avoir eu le droit de sauter ? Et Accroche-Coeur, Eléa, tu aurais pu le monter à ma place tu t'en serais bien sortie. Vicky... ça va comme ça peu. Elle est très inquiète, elle qui n'aime pas l'agitation, elle est servie mais elle doit avoir vraiment mal car elle reste sage et ne fait pas la peste comme elle sait si bien le faire. Je pense que le sédatif va lui faire du bien, si ça peut la soulager de sa douleur quelques temps... Je leur ai demandé de venir me chercher pour passer l'IRM, je préfère être avec elle, je pense qu'elle a besoin de moi.
Mila : Si un peu mais pour compenser il a eu droit à quelques carottes et pommes en plus de gratouilles... -sourire timide-

Attentive à la conversation même lorsqu'il ne s'adressait pas à elle, la française était presque étonnée que le brun s'adressa à elle alors que Mila lui avait posé un certain nombre de questions. Elle répondit cependant assez rapidement.

Eléa : Oh il allait bien et je crois qu'il ne se porte pas plus mal d'avoir gagné un jour de repos. Il aime le concours mais il aime aussi se prélasser au pré ! Mais... Comment ça ton épaule et ta cheville ? Tu as quelque chose ?!

La blonde regardait successivement Alex et Adriàan. Elle n'était pas présente lors de la chute et elle n'avait pas assez vue le français depuis pour voir qu'il était souffrant même si elle avait remarqué sa démarche boitillante mais Adriàan qui avait assisté à l'accident et qui était venu la rejoindre à l'élevage ne lui avait rien dit et elle avait bien du mal à croire qu'il n'ai pas remarqué qu'Alex était blessé surtout si Mila avait pu le voir. Alex lui avait levé les yeux au ciel devant la réaction de son amie qu'il trouvait disproportionné. En comparaison avec sa jument, il n'avait rien et puis de toute façon il était impensable qu'il quitte le centre de soin avant de savoir ce qu'il adviendrait de Dark Victory et qu'elle se réveille de son opération si elle était finalement opérée.

Alex : Non, c'est rien ça va. Ca tire mais ça ne doit pas être bien grave...

Eléa avait posé sur le cavalier d'obstacle un regard contrarié, elle allait reprendre alors qu'Alex terminait difficilement son changement de chaussures souffrant manifestement bien plus qu'il ne voulait l'admettre à en juger par l'amplitude réduite de ses mouvements et par les légères grimaces qui lui crispaient le visage s'il avait le malheur de vouloir aller trop vite mais, la blonde fut coupée dans son élan par le retour du vétérinaire.

Vétérinaire : C'est bon, Dark Victory est prête, nous allons pouvoir lui faire passer l'IRM si vous voulez venir avec moi

Immédiatement, Alex s'était levé pour quitter la pièce à la suite du professionnel qui le conduisait vers la salle où allait être pratiqué l'examen. Le vétérinaire, sérieux, s'était tourné vers l'assistance pour les informer qu'il s'agissait d'un examen relativement long et qu'ils allaient en avoir pour, au minimum, une bonne heure et demi, laissant ainsi la possibilité à chacun de s'organiser. Dès qu'Alex eut quitté la pièce, Eléa s'était tourné, le regard noir, vers l'éleveur hollandais.

Eléa : Pourquoi tu ne m'as pas dit qu'il s'était fait quelque chose lui aussi ?!

Le hollandais avait haussé les épaules pour répondre, l'air innocent qu'il n'avait rien remarqué ce que la jeune femme ne croyait absolument pas, elle avait alors repris sur un ton trahissant son agacement.

Eléa : J'ai le droit de savoir ! Je te rappelle que quand je dis que je lui ai donné un rein ça n'est pas juste une expression !

Adriàan, impassible, avait posé un regard presque amusé sur Eléa avant de reprendre la parole, changeant complètement de sujet. Mila s'était rassise sur une des chaises et était restée spectatrice de ce qu'il se passait entre la blonde dénommée Eléa, Alex et Adriàan. Elle était un peu perdue mais malgré l'agitation, les regards et autres, elle comprenait que les trois étaient liés de façon quand même assez forte. Quand Eléa fit une remarque à l'éleveur hollandais comme quoi elle avait le droit de savoir ce qu'il arrivait à Alex, et qu'elle lui avait donné un rein, la finlandaise se crispa un peu et blanchit. C'était mine de rien un lien très importants entre eux deux et il faut vraiment apprécier la personne quand on donne son rein à quelqu'un qu'on connait. En plus il faut être compatible... Donc soit ils sont de la même famille, mais elle ne croit pas en avoir entendu parlé, soit ils ont eu de la chance d'être amis et compatibles. En tout cas, ils avaient un lien entre eux, un lien physique.

Adriàan : Je vais retourner à l'élevage, j'ai encore des chevaux à monter. Appelez moi s'il y a du nouveau.

Sur ses mots et ignorant royalement les vociférations d'Eléa, le grand blond avait quitté la pièce pour vaquer à ses occupations à l'élevage, la vie ne s'arrêtant malheureusement pas malgré cet évènement inatendue et presque tragique. La finlandaise hocha de la tête en guise de réponse à Adriàan. L'IRM allait durer un moment et ça ne servait à rien d'être nombreux à rester dans la salle d'attente. Surtout qu'Adriàan avait encore du travail. Eléa se retrouva alors seule avec Mila dont elle ne savait rien mis à part qu'elle était la groom d'Alex. Quoi qu'il en soit, si elle était là c'était certainement parce qu'elle s'inquiétait de l'état de la jument avec laquelle elle travaillait depuis un moment déjà mais Eléa avait l'intuition que l'autre jeune femme n'était pas préoccupée que par la jument et qu'elle s'inquiétait également pour Alex et pas seulement parce qu'il était son patron. Après quelques secondes de silence, bien décidée à tirer profit de ce moment seule à seule avec Mila pour en apprendre un peu plus et achever de forger son opinion sur celle-ci suite à ce qu'Alex avait pu lui en dire, elle repris la parole, utilisant sa colère après Adriàan pour relancer la conversation.

Eléa : Qu'est ce qu'il m'agace celui-la... Tu sais ce qu'à Alex ? Je suis sûr qu'Adriàan a vu que quelque chose n'allait pas... a moins qu'Alex en ai parlé qu'avec toi... mais j'ai du mal à croire que ça ne ce soit pas vu...

La groom fut un peu surprise et se tourna vers Eléa un peu crispée. Elle devait lui dire ce qu'elle avait vu ? Oui après tout, comme elle l'avait dit un peu plus, tôt elle avait le droit de savoir. D'une voix un peu hésitante elle essaya de donner une réponse.

Mila : Je n'ai pas vu la chute, mais quand Alex est revenu de la carrière, il boitait et se tenait une épaule. Après avec l'agitation, c'était moins visible. Je ne sais pas si c'est à cause de l'adrénaline, l'inquiétude pour Vicky, ou parce qu'il ne veut pas qu'on s'inquiète pour lui... Mais en tout cas, il n'a pas la même attitude que lorsqu'il a fait des chutes en concours extérieurs...

Une fois son explication terminée elle regarda la blonde, trahissant un peu l'inquiétude et les larmes qui lui montaient aux yeux. En se levant se matin elle ne s'attendait pas du tout à ce que les concours prennent cette tournure, qu'un des chevaux soit gravement blessé, que le cavalier le soit aussi mais ne veuille rien montrer. Comme quoi, tout se jouait à un fil, à rien du tout.
Eléa avait écouté avec attention ce que la dénommée Mila avait à lui dire, elle ne la connaissait pas ou du moins pas encore mais Alex lui avait déjà parlé d'elle à plusieurs reprises et la française se demandait la relation qui existait entre eux, convaincue, peut être à tord, qu'il y avait là plus qu'un simple lien entre un patron et son employée. Elle connaissait Alex sur le bout des doigts et elle était certaine qu'il ressentait quelque chose de plus important pour la jeune femme et c'était peut être l'occasion d'en apprendre plus sur l'opinion que cette dernière pouvait bien penser d'Alex et l'attitude de la groom qui semblait au bord des larmes était assez étonnante. Elle décida donc de creuser un peu, l'air de rien.

Eléa : Il ne tombe pas si souvent que ça, si ? Je le connais, il est très inquiet pour sa jument et il n'ira nul part tant qu'il ne sera pas sûr que tout ira bien pour elle et en attendant il ne dit rien pour qu'on ne lui dise pas d'aller se faire soigner et puis il est assez dur au mal, il dit toujours que ça va passer tout seul... Mais tu as l'air de beaucoup aimer Vicky je me trompe ?
Mila : Oui c'est bien comme ça que je le vois. A toujours faire passer ses chevaux avant lui. En fait, Vicky c'est un peu compliqué. Elle me mène la vie dure, se comporte comme une vraie princesse, mais elle me fait rire, et je vois bien le lien que les unie, elle et Alex. Et puis, c'est avec elle que j'ai passé mon entretien pour devenir sa groom...

La finlandaise avait parlé avec un peu d'émotion. Elle ne pensait pas en arriver là en arrivant à l'académie. Et le job que lui proposait Alex la comblait de bonheur. En plus de travailler avec les chevaux, elle reprenait confiance en elle, retrouvait son niveau, et elle pouvait l'accompagner en concours extérieurs, ce qui était toujours très enrichissant. Eléa avait écouté les explications de l'autre jeune femme concernant sa relation avec Dark Victory, elle sourit en entendant la description de la jument, c'était exactement le souvenir qu'elle en avait gardé et, plus elle était capricieuse, plus son propriétaire était aux petits soins pour elle.Le silence s'installa un peu et l'attente commençait à se faire longue. La finlandaise décida de briser un peu le silence et commença à poser quelques questions à Eléa qu'elle ne connaissait pas vraiment.

Mila : Vous le connaissez depuis longtemps Alex ... ?

La française fut surprise que Mila reprenne la parole avant elle mais elle laissa un sourire satisfait se dessiner sur ses lèvres, les circonstances étaient dramatiques, certes, mais elle avait là une bonne occasion d'en apprendre plus sur la groom et sur sa relation avec Alex.

Eléa : On peut peut être se tutoyer ? On doit avoir le même âge à quel que chose près... Je connais Alex depuis... depuis toujours en fait. Nos parents travaillent ensemble et on a été élévés ensemble par sa grand-mère et une nourrice commune donc oui ça fait un moment - sourire- Et toi ? Ca commence à faire un moment que tu travailles avec lui non ?

Eléa avait légèrement sourit pour se montrer sympathique et bienveillante espérant inspirer confiance à la finlandaise. Sa phrase sous entendait assez clairement qu'Alex lui avait déjà parlé d'elle car jusqu'à son retour tout récent à l'académie, Eléa ne connaissait pas Mila, du moins pas réellement puisqu'elle en avait déjà entendue parler par le cavalier professionnel lors de leurs conversations téléphoniques et les visites de ce dernier pendant sa détention.
La finlandaise était très surprise par ce que venait de lui dire Eléa. Elle connaissait Alex depuis toujours... Le lien entre eux devait vraiment être très fort, important... Et puis d'un côté c'était rassurant, prouvant qu'Alex pouvait avoir des relations humaines en dehors d'Adriàan, ou d'autres cavaliers hommes. En fait la groom ne l'avait pas beaucoup vu avec d'autres femmes en amitié. Parce que le voir avec des femmes, elle l'avait vu lors des concours en d'autres pays, mais jamais il ne restait plus d'une demi-journée avec les femmes qu'il côtoyait. Quant à sa question sur la durée qu'elle travaille pour lui en tant que groom, la finlandaise ne s'était jamais vraiment posé la question ou fait la remarque. Elle mit quelques secondes à réfléchir à cette réponse.

Mila : Hmmm... En fait ça fait deux ans que je suis sa groom. En fait le temps passe plus vite qu'on ne le croit. Je me souviens encore de mon arrivée et de mes tests pour voir si je ferai l'affaire en tant que groom...

La finlandaise afficha un petit sourire, ces souvenirs étant quand même positifs, même si ça n'avait pas été facile pour elle. Et elle remarqua que depuis elle avait quand même fait pas mal de chemin. Eléa avait sourit doucement à la réponse de Mila, soudain un peu perdue dans ses pensées. L'arrivée de la groom coincidait presque avec son départ de l'école. Dire qu'elle venait simplement de remettre les pieds à Full Horse... Deux ans d'éloignement, séparée de la seule personne au monde capable de la comprendre... Ca avait été un long combat et en même temps, à plusieurs reprises, elle avait perdue tout espoir de revenir... Finalement, après un court silence elle avait repris.

Eléa : Oui, le temps passe vite quand on fait quelque chose qui nous plait... Je suis sûre qu'Alex ne s'était pas montré tendre avec toi.
Mila : Non en effet. Mais il a été comme ça dès notre première rencontre pour définir si j'aurai un entretien ou non. J'avoue que j'ai hésité à faire demi-tour, mais c'était pour moi une chance de retrouver un peu le métier que je faisais avant. Et puis... il a des chevaux formidables dont il s'occupe avec beaucoup d'amour. Et c'est avant tout ce genre de relation cavalier/cheval que je recherche dans mon travail...
Eléa : Ah ça... avec les chevaux c'est un autre homme... Il leur donne tout ce qu'il refuse de donner aux humains je crois

Elle avait achevé sa phrase avec un sourire en coin. Elle connaissait le français sur le bout des doigts et, souvent, elle était capable d'anticiper ses réactions quand bien même celles-ci étaient incompréhensibles pour beaucoup de personnes extérieures. De plus, peu de temps après qu'elle ai quitté l'école, ce qui correspondait très probablement à l'arrivée de Mila à Full Horse, Alex avait connu une nouvelle déception sur le plan sentimental et elle savait, pour l'avoir déjà vécu, que dans ce genre de moment, lorsqu'il s'était vraiment investi dans une relation, il pouvait être plus que désagréable surtout avec la gente féminine... Et depuis cette fameuse rupture, donc depuis plus de deux ans, Alex ne s'était pas engagé dans une nouvelle relation, preuve que cela l'avait beaucoup fait souffrir et Mila avait dû en baver parce que c'était une femme et parce qu'Alex n'avait, à ce moment là, personne d'autre sur qui passer ses nerfs. Mila avait prit un ton plutôt léger car elle avait remarqué, ou du moins elle pensait, que la jeune femme semblait compatir à la façon dont Alex avait pu se comporter avec elle. Comme si elle comprenait ce qu'il traversait, ou les raisons qui le rendent aussi froid avec les autres. Elle n'insista pas plus, parlant avec honnêteté avant qu'un nouveau silence s'installe.

Finalement, les deux blondes alternant les moments de discussions et les moments de silence, Alex était revenu dans la salle, la mine morose, ne laissant pas présager d'une bonne nouvelle.

Alex : Le diagnostic est confirmé et elle a, en plus, une entorse du boulet... Elle doit être opérée et par chance l'école à un vétérinaire disponible immédiatement, capable de pratiquer ce genre d'intervention... Il n'y a plus qu'à croiser les doigts pour elle.

Le ton du français trahissait son état d'esprit, il en avait gros sur le coeur même s'il s'efforçait de rester le plus impassible possible. Eléa s'était levée et s'était avancée vers lui pour le prendre dans ses bras et tenter de lui transmettre tout son soutient et toute les bonnes ondes possibles. Au début il avait tenté de refuser ce contact avant de l'accepter en soupirant. Après quelques secondes, la française s'était reculée et s'était tournée vers Mila, bien décidée à les laisser un petit moment seul à seul, elle avait repris. La groom avait une mine déconfite en apprenant la nouvelle. Au fond elle craignait que ce soit grave, mais espérait que la jument s'en remettrait rapidement. Au final il fallait une chirurgie complexe et sûrement longue. Elle ne pouvait qu'imaginer ce que pouvait ressentir Alex mais ne savait pas comment agir ou quoi dire pour le réconforter, pour soulager sa peine, pour montrer qu'elle le soutenait.

Eléa : Je reviens, je vais appeler Adriàan pour le prévenir, il voulait être tenu au courant.

Sur ces mots, la française quitta la salle laissant le cavalier et sa groom derrière elle. Au départ d'Eléa, le silence s'était rapidement installé, Alex restant interdit, se repassant sans doute le film des évènements. Se retrouvant seule avec son patron, Mila était un peu gênée, se sentant presque de trop. Mais elle devait rester, pour Alex et pour Vicky. Elle poussa un petit soupir avant de se tourner vers Alex et de timidement reprendre la parole.

Mila : Elle est entre de bonnes mains, ici sont formés les meilleurs vétérinaires et chirurgiens équestre. C'est une battante !

Elle tenta de lui sourire timidement pour essayer de lui remonter le moral, même si elle savait que ce ne serait pas le cas. Mais elle voulait au moins lui montrer qu'elle était là, qu'elle le soutenait et qu'elle pensait fortement à Vicky.

Alex : Ce que la vie peut être moche parfois... Elle était tellement bien aujourd'hui... Je crois que je l'avais rarement eu aussi zen... Ca fait des mois que je réfléchie à sa retraite sportive et à profiter qu'elle soit encore assez jeune pour la reconvertir en poulinière et voilà... Maintenant elle doit être opérée. Le vétérinaire a dit qu'il ne pourrait se prononcer sur la reprise de sa carrière sportive qu'après l'opération mais en fait... Je m'en fiche, ce que je veux c'est qu'elle s'en sorte et si c'est le cas je ne prendrais pas le risque de lui refaire faire d'aussi gros efforts...

Le français avait parlé avec un soupçon de colère dans la voix, plus pour lui qu'en s'adressant réellement à Mila. Ce que la vie pouvait être injuste parfois... Il n'était pas né de la dernière pluie et il l'avait déjà appris, à ses dépens, depuis bien longtemps mais à chaque fois c'était comme une claque de s'en rendre compte à nouveau. Il était en colère parce que la pauvre jument, elle, n'avait rien demandé, elle avait toujours donné beaucoup pour son cavalier et voilà le remerciement qu'elle en avait aujourd'hui... Et le vétérinaire qui ne parlait que de la reprise de la carrière sportive de la bai brune, si l'opération réussissait... Alex se fichait pas mal de savoir si Dark Victory serait un jour capable de resauter comme avant, il n'y avait pas pensé une seconde parce que, pour lui, la décision était déjà prise. L'important était de sortir Vicky de là, de la sauver, quoi qu'il en coute et le reste n'avait aucune espèce d'importance.

Mila : Tu devrais t'asseoir un peu... Et manger un peu aussi. L'attente va être longue... Tu .. Tu devrais aussi prendre quelque chose pour la douleur, au moins en attendant de te faire soigner...

La blonde avait prit un ton doux pour ne pas forcer ou blesser le cavalier. Elle se doutait qu'il avait d'autres chats à fouetter. Elle ne voulait pas le forcer, mais au moins qu'il prenne un peu soin de lui. Le brun ne l'avait pas regardé et n'avait pas répondu mais il s'était laissé tomber, lourdement, sur la chaise la plus proche en soupirant. Avec l'arrêt du mouvement son coprs se refroidissait et les douleurs de son épaule et de sa cheville se réveillaient doucement et, comme il ne s'était pas ménagé depuis la chute, elles étaient plus intenses maintenant mais il allait serrer les dents, refusant de partir d'ici tant que Vicky ne serait pas réveillée de son opération. Ecoutant finalement la finlandaise, il avait sortie une boite d'analgésique assez puissant qui lui avait été prescrit suite à son accident avec Legacy quelques années plus tôt et avala un cachet avant de poser les yeux sur Mila. Après quelques instants de silence il repris la parole.

Alex : Merci encore Mila... Pour King et Hero et... pour tout ça. Si tu as autre chose à faire je ne t'en voudrais pas si tu pars.
Mila : Ce n'est rien, c'est normal. Je veux dire... Ca fait aussi parti du job. Et ne t'inquiète pas, Champion's est au pré, j'irai juste le rentrer pour la ration mais je n'ai rien de prévu.

Cela ne lui arrivait pas souvent mais aujourd'hui, il avait besoin de remercier Mila qui avait fait un travail formidable, bien au-delà de ce qui lui était imposé par son travail de groom car rien ne l'obligeait à être présente ici, au centre de soin à attendre avec lui des nouvelles de Vicky. Certes à force de travailler avec les chevaux, elle s'y était certainement un peu attaché, même à Vicky qui lui faisait souvent des mauvaises blagues mais elle avait également pensé à lui et vu comme il pouvait parfois se comporter avec elle, surtout dernièrement, il n'était pas certain de le mériter. Il repensa alors à sa réçente conversation avec Eléa par rapport à Mila et à leur relation, certaines phrases lui revenant en tête . Néanmoins, il était toujours convaincu qu'Eléa avait tord, la finlandaise était dotée de beaucoup de bienveillance et elle agissait avec lui comme elle l'aurait fait avec n'importe qui, il n'y avait aucun signe à voir la-dedans, pas plus que dans les remarques qu'elle avait pu lui faire lorsqu'il s'était montré désagréable avec elle. Et lui, s'il était particulièrement touché par les attentions de la groom, c'était parce que la situation était particulière.
La finlandaise était un peu abasourdie par les remerciements du cavalier mais les accepta et elle voulu le rassurer par la suite. Pour elle c'était tout à fait normal de rester et d'attendre des nouvelles. Même si ça avait été un cheval des stalles qu'elle n'avait travaillé que quelques fois, elle aurait fait pareil. Ou tout simplement pour le cheval d'un ami. Bien qu'Alex ne soit pas un ami mais son patron, elle était proche de lui d'une certaine façon, et principalement des chevaux. Elle n'envisageait pas de faire autre chose, la tête complètement ailleurs alors qu'un cheval souffrait.

La porte de la salle d'attente s'ouvrit à nouveau pour laisser entrer Adriàan puis Eléa sur ses talons. La française avait jeté un oeil à Mila puis à Alex tandis que le grand blond s'adressait à ce dernier.

Adriàan : Je suis désolé pour Vicky, Alex. Je sais que tu l'aimes beaucoup, dis toi que ce genre d'opération est bien maitrisé par les vétérinaires de nos jours et qu'il n'y a pas de raison que ce soit un échec sur Vicky... Je sais que ce n'est pas ton fort mais il va falloir que tu sois positif, elle en aura besoin pendant sa convalescence !

Alex avait remercié Adriàan de son soutien par un sourire léger puis Eléa avait pris la parole, s'attaquant à un sujet qui fâche.

Eléa : Adriàan me disait que l'opération serait sans doute assez longue... Du coup tu pourrais peut être avoir la bonne idée d'aller te faire examiner... au cas où tu n'ai pas mal pour 'rien' comme tu dis...

Alex lui avait jeté un regard noir, signifiant bien qu'il n'avait pas l'intention de bouger d'ici mais la blonde ne se démonta pas, reprenant la parole et cherchant du regard l'appui d'Adriàan ou de Mila.

Eléa : Sérieusement Alex... Rester comme ça ne va aider personne et puis je te rappelle qu'après ce que j'ai fais pour toi, tu me dois au moins de te faire soigner correctement !

La finlandaise avait bien remarqué le regard de la blonde, comprenant qu'Alex n'était pas du tout prêt à quitter le centre de soins pour aller se faire lui-même soigner. Elle soupira doucement avant de s'accroupir devant le cavalier, assis sur une chaise depuis déjà une dizaine de minutes. Elle chercha son regard en lui prenant tendrement une de ses mains avec douceur et réconfort, comme elle l'aurait fait avec n'importe quel ami(e) dans ce genre de situation.

Mila : Alex, tu devrais aller te faire soigner au lieu de trop laisser trainer et agraver la situation. Je vais rester ici jusqu'au réveil de Vicky. Je demanderai juste à June de me relayer le temps que j'aille nourir King et Hero, mais promis je resterai tout le temps ici, aux côtés de ta princesse. Et je vous informe par message à la moindre nouvelle. De toute façon, tu ne pourras rien faire de plus. Et n'essaie pas de mentir, on voit tous que tu es blessé toi aussi ...

Elle avait prit un ton doux et réconfortant, espérant que ça suffirait à le convaincre. Après elle ne pourrait pas le forcer, mais elle savait que plus il attendrait pour se faire soigner et plus il y aurait des risques de complications pour lui. Même si ce n'était pas forcément grave. Eléa, derrière Mila avait croisé les bras sur sa poitrine, écoutant ce que la groom disait à Alex et approuvant d'un signe de tête. Mila tentait la méthode douce et elle espérait que cela marcherait même si elle avait assez peu d'espoir, connaissant la tête de mule que pouvait être le cavalier d'obstacle.

Eléa : Tout à fait, tu ne peux rien faire de plus et pas la peine de mentir, oui, tout le monde a vu que tu avais quelque chose, même Adriàan qui prétend le contraire...

Elle avait achevé sa phrase en tournant la tête, posant un regard mauvais sur le hollandais qui lui avait adressé un sourire en coin tout en s'emparant de son téléphone pendant qu'Alex répliquait vivement.

Alex : Stop ! Je vous ai déjà dit que je ne bougerais pas et ça n'est pas négociable, oui j'ai mal mais je ne suis pas en train de mourir, je peux attendre. Si je ne fais pas de geste brusque je ne vois pas trop ce que je pourrai aggraver.

Quelques secondes plus tard, le hollandais qui avait quitté la pièce quelque instants pour passer un coup de téléphone, revenait l'air triomphant et visiblement fier de son coup.

Adriàan : Bon... puisque tu ne veux pas écouter tes deux blondes qui te suplient d'aller te faire soigner, j'ai une solution... Tu ne veux pas aller au médecin ? Et bien c'est lui qui viendra à toi. J'ai appelé les secours du concours, il nous envoie quelqu'un rapidement.

Alex avait secoué la tête négativement en soupirant. Cette fois il ne pourrait pas se défiler et, même si cela l'agaçait un peu c'était finalement un bon compromis et si jamais le médecin ne décelait rien, il aurait gain de cause. Quand Adriàan annonça qu'un médecin viendrait sur place pour ausculter le cavalier, la groom ressentit un gros soulagement. Au moins un avis médical lui sera donné avant qu'il ne se décide à aller se faire soigner. Et s'il s'avère qu'Alex n'a rien de grave, au moins plus personne n'aura à se faire de souci pour lui.

Le médecin n'avait pas mis longtemps à arriver et le cavalier français n'eut pas d'autre choix que de se prêter aux examens. Une fois débarassé du sweat qu'il avait passé après l'IRM de Vicky et de sa chemise de concours, le docteur lui toucha l'épaule, faisant légèrement grimacer Alex, puis, il luidemanda de mobiliser son bras dans diverses positions ce qui révela que le brun était très handicapé lorsqu'il s'agissait de monter son bras devant lui. Avant de se prononcer, le médecin avait jeté un oeil sur la cheville du cavalier qui, depuis la chute, avait pris une légère coloration bleuatre puis, il regarda Alex pour lu annoncer ce à quoi il pensait.

Médecin : Alors. A la cheville c'est une petite entorse, je vais vous prescrire un anti-inflamatoire et vous devrez porter une attelle pendant quelques semaines et rester un peu au repos mais d'ici 3 semaines, un mois ça devrait être bon. Par contre l'épaule... vous devriez aller passer des radios dès que possible à l'hôpital du centre ville. Je crains une rupture des ligaments de la coiffe des rotateurs au vu des résultats de l'examen clinique. Si mon diagnostic est confirmé et en fonction des moyens de l'hopital ici, il vous sera proposé différentes solutions mais vous verez ça avec eux.

Alex avait écouté attentivement le médecin, d'abord soulagé d'apprendre que sa cheville n'allait pas le gêner bien longtemps. Le médecin préconisait un mois de repos, il serait donc à cheval d'ici 15 jours. Le verdict concernant son épaule avait, lui par contre, l'air un peu plus sérieux sans que le médecin n'ai l'air de considérer cela comme dramatique. Alex remercia le médecin en prenant la courte ordonnance qu'il lui avait faite, ce dernier allait partir quand Eléa l'interpela sous le regard froid du cavalier.
Mila de son côté avait affiché une petite inquiétude. Autant pour l'entorse à la cheville elle comprenait ce que c'était et que ça se remettrait avec du repos. Encore faudrait-il que le cavalier reste réellement au repos, ce dont elle doutait. Mais concernant l'épaule le médecin avait vite parlé en chinois pour elle, et même s'il ne semblait pas s'inquiéter, le fait de devoir passer des radios n'était pas forcément bon signe ou très positif...

Eléa : Excusez moi. Les radios, il faut les faire en urgence ?

Médecin : Non, pas necessairement. Le plus vite sera le mieux c'est certain mais si il fait attention à ne pas trop bouger son bras ça ne va pas s'aggraver mais de toute façon, en général la douleur empêche de dormir alors je pense que d'ici ce soir vous devriez réussir à l'emmener faire des radios.

Une fois le médecin parti, Eléa s'était tourné vers Alex, l'air presque triomphant.

Eléa : Merci Adriàan pour cette idée de génie. Maintenant Alex, tu as entendu...

Le cavalier français, resté silencieux jusque là, regarda Eléa et, il repris la parole, conscient que, de toute façon, il n'aurait pas le choix que de se rendre à l'hopital mais bien décidé à ne pas partir sans avoir de nouvelles de Vicky.

Alex : Bon puisque je n'ai pas le choix, j'irais... mais après l'opération de Vicky, je ne peux pas partir sans savoir comment ça s'est passé.
Mila : C'est déjà ça ...

La finlandaise avait murmuré d'une voix plus audible qu'elle ne l'aurait voulu et cela exprima le soulagement pour elle de savoir qu'Alex finirait par se rendre dans un hôpital pour se faire soigner. Elle comprenait très bien le fait qu'il veuille rester ici, auprès de sa jument jusqu'à son réveil. Elle aurait certainement fait de même avec Chouchou. Elle n'insista donc pas plus, attendant, comme les autres, et échangeant quelques sms avec june pour la tenir informée elle aussi.
La réaction de soulagement de Mila n'était pas passée inaperçue, surtout pour Eléa qui avait tourné le regard vers elle avant d'adressé un sourire amusé à Alex lorsque leurs regards s'étaient croisés.

Pendant que l'opération se déroulait, Mila partit le temps d'aller rentrer King et Secret hero et alla leur donner leur ration. Un peu d'affection au passage pour ne pas qu'ils sentent la différence de leurs soins quotidiens, avant qu'elle ne revienne dans la salle d'attente du centre de soins, informant Alex que ses autres chevaux vont bien.

***

Deux bonnes heures avaient passés depuis que le médecin les avait quitté. Alex, toujours assi sur sa chaise, silencieux malgré la douleur qui s'était propagé dans son corps. Demain, il aurait certainement quelques courbatures et quelques bleus à cause de cette maudite chute. La porte s'ouvrit, le grincement de cette dernière faisait presque sursauté le cavalier qui se leva précipatement, un peu trop pour sa cheville amoindrie d'ailleurs ce qui manqua de lui faire perdre l'équilibre. Le vétérinaire lui adressa un sourire bienveillant, plutôt bon signe, avant de prendre la parole.

Vétérinaire : C'est terminé. L'opération s'est bien passé, on a stabilisé la fracture avec une plaque et des petites vis. Elle est en train de se réveiller, vous allez pouvoir aller la voir. Maintenant nous allons la garder ici, sous haute surveillance; pendant les premières semaines de sa convalescence et ensuite, si vous préférez, elle pourra regagner son box habituel.

Un grand sourire s'était affiché sur les lèvres d'Eléa qui s'était rapproché du brun pour lui prendre le bras et le serrer pour manifester son contentement. Alex, lui, avait écouté le vétérinaire sans vraiment comprendre l'enchainement des mots mais il avait bien saisi le plus important, l'opération s'était bien passé. Vicky venait de franchir la première étape de sa guérison. Maintenant une longue convalescence allait commencé et rien n'était encore gagné, d'autres complications pouvant survenir en raison de l'immobilisation qui allait être imposée à la Holstein mais, Alex se sentait soulagé d'un poids énorme et il ne tarda pas à suivre le vétérinaire qui lui conduisait près de Dark Victory.

Là, le cavalier passa encore beaucoup de temps avec sa jument, d'abord seul à seul puis il laissa Mila, Eléa ou Adriàan venir s'ils le souhaitait. Vicky s'était relevée sans trop de difficultés malgré le fait qu'elle n'avait qu'un antérieur valide, l'autre étant envelopé dans un épais platre qui ne serait enlevé que d'ici quelques semaines pour surveiller la cicatrisation. Finalement, après un bout de temps, Eléa rappela Alex à l'ordre après l'avoir vu grimacer de douleur en tentant de bouger son bras gauche et ce dernier, comme il s'y était engagé, accepta de la suivre jusqu'à l'hopital indiqué par le médecin ayant examiné le cavalier. Ne sachant pas réellement quand il serait de retour mais, au cas où il ne soit pas revenu le lendemain matin, il demanda au vétérinaire de lui téléphoner dès que possible pour lui donner des nouvelles de Dark Victory puis, il confia à Mila, le soin de nourir et de sortir ses deux étalons pendant son absence puis, plus serein, il quitta enfin le centre de soin après quelques derniers mots à sa courageuse jument.


et voilàààà encore un de terminé (a)



(je peux continuer mais si tu veux ajouter quelque trucs je te laisse Wink mdr et j'ai encore des idées de ether moi... après celui ci soit je fais un résu soit on fait un ether concernant l'opération d'Alex, une fois qu'il aura bien voulu aller à l'hopital x) et un ether June/Mila ou June dirait à Mila qu'elle la sentie inquiète pour Vicky mais aussi pour Alex pour commencer à faire prendre conscience des choses à Mila ? sinon ça peut aussi être à l'hôpital! Mila viendrait lui rendre visite et lui donner des nouvelles des chevaux. Sauf qu'en entrant dans la chambre, elle aurait une mine un peu triste ou sinon au retard d'Alex de l'hopital, il n'y restera qu'une journée normalement aussi xD limite elle pourrait s'effondrer le soir même où elle apprend qu'alex doit aussi se faire opérer et quand il revient elle l'enlacerait, les yeux humides et rougis xD mdr j'imagine la tronche d'Alex x)
Du coup on pourrait fait un ether qui se passe sur plusieurs jours. On commence avec Alex qui va à l'hopital pour faire des examens et il doit y rester pour se faire opérer Eléa ou Adriàan (je sais pas qui va l'accompagner) l'appelle pour la prévenir et Mila sera avec June au moment d'apprendre la nouvelle et ensuite on fait une accélération du temps avec le retour d'Alex après l'opération ouiiii parfait ! =D non mais encore des idées à mettre avant qu'ils ne soient en couple mdrrr. et le voyage dans le camion, il faut absooooolument qu'on se le cale dès qu'Alex sera à nouveau en état xD sans oublier les cours d'obstacle de Mila qui va totalement perdre confiance et craquer ...
mdr ça n'en fait qu'un de plus (a) viiii le voyage en camion après le premier bisous pour les rapprocher de nouveau un peu plus, pour les cours d'obstacle ça, ça peut se faire quand Alex est convalescent hihi (en vrai il va bientôt être à 1 mois de convalescence déjà x)) mais à ce rythme, ils sont pas près d'en arriver au bébé tous les deux x))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mila/Alex FHE Chute Alex/Vicky
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonne Fête Alex!
» Revok ( Alex )
» Karl Kolchak par Alex Lopez
» Présentation de Alex Storm
» [The.Alex.] Curriculum vitae.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle vie :: Journaux-
Sauter vers: