AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 POV Inna / Gaby - Pragues

Aller en bas 
AuteurMessage
Tom

avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 19/12/2009

More about me
Age du perso:
Mes relations:

MessageSujet: POV Inna / Gaby - Pragues   Dim 17 Juin - 12:31

La fraternité n'est qu'une idée humaine
La solidarité est une idée universelle...


C'est encore un résumé qui se passe à Prague. Oui petit à petit je rattrape mon retard XD J'espère qu'il vous plaira, c'est Inna qui secoue les puces à Gaby Very Happy

Journal - Épisode précédent n'est pas encore posté

160 lignes - résumé x 2 - PSH en PE svp, Merci d'avance pour la correction

Emi Burton


La fraternité n'est qu'une idée humaine
La solidarité est une idée universelle...


Gaby avait évité sa sœur autant que possible. Il se montrait aux écuries uniquement lors des cours collectifs. Il ne la retrouvait plus le matin, ou dans l'après-midi pour papoter. Elle avait bien essayé de le chercher dans sa chambre mais elle avait toujours trouvé porte close. Quand ils se croisaient, il prétendait que tout allait bien. Inna était bien loin de croire son baratin. Elle avait fini par tirer les vers du nez à Gwen pour en apprendre plus. A présent, elle ne pouvait plus rester sans agir. Elle ne supportait pas ces mâles trop lâches pour assumer les conséquences de leurs actes. Heureusement pour elle, Ezra était une exception à cette règle pathétique. Inna s'était levé tôt pour guetter l'apparition de son frère. Elle avait fait le pied de grue dans le hall d'entrée pour être sûr de ne pas le rater.

Le français ne s'attendait pas à être interpeller par sa sœur alors qu'il descendait les marches. Il avait pourtant tout fait pour éviter Inna. Elle ne se levait jamais aussi tôt, en général elle était au lit pour se reposer. Entres les séances de kiné et les rares séances de remise en selle, elle devait plutôt se ménager.

Gaby : « Inna, qu'est-ce que tu fais là ?! Tu ne devrais pas être là ? »

Inna: « Pourquoi ?! T'as envie de t'enfuir sous les yeux de ta sœur ! Ce n'est pas parce qu'on a été séparé des années que je ne suis plus ta grande sœur ! »

Gaby : « J'ai pas dit ça. Qu'est qui t'arrive ?! »

Inna: « Ce qui m'arrive ?! C'est à toi que je pose la question ?! Qu'est qui t'arrive en ce moment ? Tu ne veux pas en discuter dehors. Tu allais courir c'est ça ? Et bien on va marcher un peu ! »

Elle ne lui avait pas laissé le choix, ni dans le ton de sa voix, ni dans son regard. Inna avait un regard doux d'ordinaire mais celui-ci pouvait se remplir de flamme. Le jeune homme savait qu'elle pouvait voir rouge parfois et qu'il valait mieux éviter de la contredire.

Le duo était sorti en silence. Inna n'avait pas fait deux pas qu'elle avait repris la parole. Si Gaby ne voulait pas lui parler, elle allait parler pour deux.

Inna: « J'ai compris ce qui s'est passé entre Gwen et toi. Tu comptais me le cacher encore longtemps ? »

Inna avait laissé une seconde à Gaby pour répondre. Il n'avait pas saisi cette courte chance et elle avait levé une main, mimant un stop.

Inna: « Non ! c'est bon… ne dit rien ! Tu avais bu, tu avais fumé ? C'est ça. »

Un simple regard à son frère lui confirma ses pensées. Il avait piqué un fard sur le sol. Inna avait levé les yeux au ciel, désespéré par les écarts de son frère. Pourtant elle ne pouvait pas lui reprocher, elle avait vécu les mêmes à une autre époque. A présent elle était heureuse avec Ezra et elle avait bien changé.

Inna: « Est-ce que tu aimes Gwen ? »

Gaby était devenu blanc. C'est vrai qu'il appréciait Gwen. Elle était charmante, simple et naturelle. Elle n'était pas comme la plupart des femmes, mais ce n'était pas le même amour que celui qu'il éprouvait pour Louis. Gaby était quelqu'un de social. La proximité, avec les gens, était naturelle pour lui. Il n'aurait jamais cru que Gwen puisse tomber amoureuse. Ce soir-là, il s'était laissé emporter et avait cédé à la tentation d'embrasser Gwen . Depuis qu'ils avaient officialisé leur situation avec Louis, Gaby avait arrêté de sortir, sauf en compagnie de sa sœur et Gwen. C'était son moment d'échappatoire, mais il avait merdé ce soir-là. Depuis Louis ne lui avait pas adressé la parole et il n'osait plus sortir à part très tôt le matin ou tard le soir. Il évitait de croiser trop de monde et se faisait discret. Il passait le plus clair de son temps enfermé dans sa chambre ou dans des coins discrets du haras.

Gaby : « Non, enfin oui, je l'adore mais je ne l'aime pas comme Louis. C'est différent, j'étais un peu défoncé et je ne me suis pas rendu compte de la situation. J'ai totalement merdé je sais et je m'en veux à mort. »

Inna: « Mais c'est pas une raison pour te renfermer sur toi même. Tu peux quand même aller lui parler et t'expliquer. C'est quoi cette façon égoïste qu'ont les hommes de régler leurs problèmes. »

Gaby avait serré les dents. Il avait pris la carrure d'un homme depuis qu'il courrait tous les matins. Et pourtant, il se sentait pitoyable. Les paroles de sa sœur l'avaient abattu.

Gaby : « C'est comme ça que Louis a réglé le souci lui aussi. »

Inna avait soupiré. Gaby lui avait déjà parlé de Louis. Elle ne connaissait pas personnellement le cavalier, mais elle ne s'imaginait pas que cette histoire avait fait tant de dégât entre eux. La jeune femme s'était approché de Gaby pour le prendre dans ses bras.

Inna: « Je suis désolé Gabriel mais tu sais que le silence ne règle rien. On en a assez fait les frais avec les parents, tu ne trouves pas ? »

Leurs parents s'étaient séparés car ils n'arrivaient plus à communiquer. Inconsciemment chacun s'était promis de ne pas reproduire les mêmes erreurs. Pourtant, parfois ils en prenaient le chemin l'un comme l'autre. L'homme n'avait rien dit, Il serait trop les dents pour éviter de pleurer et ne pouvait pas répondre. Il avait enlacé sa soeur, s'efforçant de retenir ses larmes, en vain.

Gaby : « Je ne sais plus quoi faire. J'ai l'impression que tout s'écroule autour de moi. Inna qu'est-ce que je dois faire... »

L'homme avait inspiré profondément pour éviter de craquer. Il ne voulait pas pleurer à chaude larme devant Inna. Il réservait ça pour les heures les plus sombres de la nuit. Il avait malgré tous les yeux luisants de larme et l'une d'elle perla et roula sur sa joue. Inna lui avait murmuré des mots réconfortants tout en lui caressant la nuque. Il était à présent plus grand qu'elle, mais elle allait tenir son rôle de grande soeur.

Inna: « Je vais te dire ce que tu dois faire. Tu vas aller voir Gwen pour t'excuser. Tu lui as brisé le coeur ! Elle mérite de savoir ce qui s'est passé dans ta tête. Et tu vas porter des couilles et allait dire à Louis que tu l'aimes. Tu vas pas gâche ta vie pour une simple erreur. Ce n'est pas la première après tout... »

Gaby : « Louis est le premier à être si spécial ! C'est différent cette fois... »

Inna: « Je ne vois pas en quoi. Qu'importe ce qu'il t'en coûte parfois il faut se battre par amour ! Et s'il ne veut plus de toi, il aurait bien tort, mais c'est que tu mérites mieux ! »

Gaby ne supportait pas d'entendre ces mots. Il avait tellement peur que Louis soit passé à autre chose, qu'il n'osait pas retourner le voir. Sa soeur s'était reculé et avait plongé son regard dans celui de Gaby. Les deux frangins se ressemblaient, la seule différence était leurs yeux. Clair chez Gaby comme leur mère et bruns pour Inna comme leur père.

Inna: « Gaby, je m'inquiète pour toi. Il faut que tu règles cette histoire, cela va te détruire. »

Gaby : « Et toi tu ne devrais pas être dehors à cette heure-ci ! Rentre, je vais aller courir pour me changer les idées et je suivrais tes conseils. »

Le jeune homme faisait bonne figure avec un sourire aussi sincère que possible. Il avait enlacé sa soeur en l'embrassant sur la joue avant de partir en petites foulées en suivant le chemin qui quittait le haras en contournant le manoir. Inna n'avait pas retenu Gaby, le laissant s'enfuir, surement pour éviter de pleurer devant elle.

Elle l'avait suivi du regard jusqu'à ce qu'il disparaisse derrière un bâtiment. Elle savait que ses mots avaient trouvé écho chez son frère. Elle s'assurerait qu'il suivie son conseil, même si elle devait le trainer par la peau des fesses devant Gwen et Louis.

Ce jour-là Gaby avait couru de longues heures. Au début ses larmes lui avaient embrumé les yeux. Il n'était pas parvenu à se calmer et un flot s'était déversé sur son visage alors qu'il courrait en forçant le pas. Il avait besoin d'évacuer toute cette peine. Il avait maintenu une allure effrénée jusqu'à avoir le souffle coupé. Cela n'avait rien clarifié dans sa tête, mais ces larmes avaient séchés. Pourtant il avait encore besoin de réfléchir. Il avait repris son jogging de façon plus raisonné se plongeant dans ses pensées.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
POV Inna / Gaby - Pragues
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gaby, le préféré
» Baptême de Maëlya de Castel Vilar et Yannig Von Wittelsbach [Terminé]
» Enjoy the trip, boys! [Romain/Gaby]
» Terrible conversation. [Gaby]
» Gaby , Norman , Ikki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle vie :: POV-
Sauter vers: