AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mila/Alex première séance obstacle Screw A POSTER (changer image screw)

Aller en bas 
AuteurMessage
Amaïa



Messages : 76
Date d'inscription : 06/08/2016

MessageSujet: Mila/Alex première séance obstacle Screw A POSTER (changer image screw)   Mar 12 Sep - 20:49



   
   Première séance d'obstacle
   Mila & Alex


Un graaaaaand merci à Alex pour sa participation à l'écriture de ce résumé !
Cette petite séance se passe fin Chine.
On s'excuse pour les petites fautes qui ont pu se glisser dans le résumé...
Points à partager entre Alex et Mila s'il vous plait =)

E
En quelques mois la finlandaise avait réussit à progresser un peu avec Dazzel Screw. Elle le travaillait régulièrement à pied, en liberté, en longe et quand elle arrivait à trouver quelqu'un pour venir avec elle le temps d'une séance, elle en profitait pour le monter sur le plat. Elle avait toujours cette appréhension de se retrouver seule pour monter le pie , elle mettait à chaque fois un gilet de protection et voulait au moins une personne pour regarder, ou monter avec elle si la personne voulait en profiter pour monter un cheval en même temps.
Même si ce n'était pas toujours facile, la blonde arrivait néanmoins à avoir des séances de plus en plus correctes, parfois même dans le calme. Après plusieurs mois de batailles et de constantes remises en causes et recherche de confiance en elle, la finlandaise commençait à être satisfaite du peu qu'elle obtenait. Screw était un peu plus attentif et concentré pendant les séances, et elle avait même réussit à lui faire passer quelques barres au sol et cavalettis en longe.
Il était temps de passer à une nouvelle étape et pour ceci, la finlandaise avait demandé à Alex de superviser la séance d'obstacle à venir. Elle appréhendait beaucoup cette séance, tout comme les réactions ou les remarques que pourrait avoir Alex.

L'étalon, équipé de sa selle, son filet, des protections aux quatre membres et cloches aux antérieurs, était mené en main par la blonde qui avait elle aussi sortit son gilet de cross en néoprène, sa bombe et tenait une longe de travail en main au cas où il y en aurait besoin. Elle n'avait pas pris de cravache ni d'éperons, préférant voir comment se déroulerait cette première séance.
Mila retrouva donc Alex dans la carrière et inspira à plusieurs reprises afin de calmer cette angoisse qui montait en elle.

Mila : Salut Alex ! Merci d'accepter de me faire cette séance....

Aujourd'hui, en plus des tâches quotidiennes de l'écurie, Alex avait rendez-vous avec l'une de ses élèves pour un cours d'obstacle et l'élève en question n'était autre que Mila, sa groom. La finlandaise ne lui demandait pas si souvent que cela de venir superviser ses séances de travail que ce soit de plat ou d'obstacle. A vrai dire il n'y avait qu'avec un seul cheval qu'elle lui demandait ce service, le cheval qui lui avait été confié par l'école pour le remettre en route à savoir Dazzel Screw, un étalon bicolore pas vraiment méchant mais avec un caractère bien trempé qui en avait déjà fait voir de toutes les couleurs à sa malheureuse cavalière.

Un peu en avance, le brun était arrivé dans la carrière ou la jeune femme lui avait donné rendez-vous avant qu'elle n'y soit elle même arrivée ce qui lui avait permis de préparer un peu la carrière en installant, sur une ligne des barres au sol en vu de passer, en fin de séance, ce qui ressemblerais à une ligne de mécanisation, adaptée à ce que Dazzel et Mila allait lui montrer bien entendue.

La jeune femme ne tarda pas à arriver alors qu'il terminait de poser la dernière barre au sol de son petit dispositif dont il avait déjà préparé les chandeliers pour éviter d'avoir à le faire une fois la séance lancée. Il se tourna vers elle en entendant sa voix et constata qu'elle n'avait pas l'air détendue du tout à en juger par les traits de son visage qui lui donnaient un air contrarié.

Alex : Salut. Pas de soucis, si je peux aider un peu.

Il avait esquissé un sourire sans non plus paraître trop jovial comme à son habitude avant de reprendre après avoir détaillé l'équipement du couple en face de lui. La blonde lui avait répondit d'un sourire un peu crispé. Elle ne doutait pas qu'Alex les aiderait, mais elle n'arrivait pas trouver le bon feeling avec Dazzel. Pourtant il y avait eu une très nette amélioration entre eux, et le travail à pied et en longe se passait maintenant très bien. Mais le fait de passer à des étapes un peu plus importantes, et de savoir l'étalon testeur, elle en perdait confiance et perdait un peu ses moyens. C'était aussi la raison pour laquelle elle avait attendu de mieux le connaître sous la selle sur le plat avant de vouloir passer à l'obstacle.

Alex : Tu préfère le longer avant de te mettre en selle ?
Mila : Hm je ne sais pas. Je l'ai monté hier dans l'après-midi donc ça devrait aller. J'ai juste pris la longe au cas où il y en aurait finalement besoin...

La finlandaise avait répondu un peu dans le vague, montrant à quel point elle se sentait perdue avec le travail concernant cet étalon. Elle n'avait plus peur de lui ou de ses réactions, mais elle le trouvait quand même un peu brusque par moments, tout le contraire de Champion's. Et au final, ce travail qu'elle devait faire avec lui n'avait pas forcément l'effet escompté. Au lieu de renforcé son moral, de reprendre pleinement confiance en elle et redevenir totalement autonome, là elle replongeait un peu dans le questionnement sur ses capacités à pouvoir faire ce qui lui était demandé.

Mila : Tu veux qu'on fasse quoi aujourd'hui ? On commence par quoi ?

Elle se mettait tellement la pression qu'à part marcher l'étalon en main dans la carrière, elle en avait oublié de le re-sangler et de se mettre en selle pour entamer la détente.
Alex avait observé Mila qui faisait marcher l'étalon sans rien dire. La jeune femme semblait totalement déboussolée et pas du tout sereine. Il n'avait pas répondu à sa question immédiatement se contentant de l'observer, toujours pas à cheval alors qu'elle venait de lui affirmer qu'il n'était pas nécessaire de longer avant de monter.

Alex : Tu es sûre que tu ne veux pas longer ? Si ça peut te rassurer vas-y parce que là tu m'as l'air tendue quand même... et puis on ne va pas lui faire sauter des montagnes donc la longe ne va pas trop l'épuiser avant la séance... C'est comme tu veux mais par contre si tu veux qu'on commence sans longer, il faudrait peut être que tu l'arrêtes et que tu montes sur son dos...
Mila : Euh non ça devrait aller .. et euh. oui tu as raison je vais me mettre en selle.

La blonde posa la longe de travail sur un rebord de la carrière avant de re-sangler la selle et d'étirer les antérieurs et de s'aider d'un plot pour se mettre en selle.  Elle mit Screw au pas et le laissa s'étirer un peu avant de commencer à lui demander des exercices. Elle avait bien compris que le mettre dans la contrainte dès le début ne convenait pas à l'étalon et qu'après c'était tout le temps du conflit pour le reste de la séance. Le français ne lui imposait absolument rien, il lui laissait réellement le choix de ce qu'elle voulait faire mais pour l'instant il n'était même pas sûr qu'elle sache réellement elle même ce qu'elle voulait faire, il se permis alors de reprendre.

Alex : Tu es certaines que tu veux sauter ? Je veux dire si tu ne te sens pas prête je pense que tu n'es pas obligée de le faire aujourd'hui...
Mila : Je ne serai jamais prête avec lui...  Autant rentrer dans le vif du sujet au lieu de repousser éternellement l'échéance...

Elle avait répondu d'un ton qui manquait réellement de motivation, comme si elle commençait à perdre espoir en voyant tout le temps qu'elle passait avec ce cheval et le peu de résultats qu'il y avait réellement en retour. Elle souffla un bon coup avant d'essayer de se ressaisir et de se concentrer sur la détente de sa monture qui commençait à s'impatienter d'être sur un cercle autour du cavalier au sol.
Sans plus tarder elle le mit sur la piste le gardant rênes mi-longues et lui demanda d'étirer son encolure, chose qu'il savait bien faire quand c'était bien demandé. Après quelques minutes à travailler ainsi aux deux mains au pas et au trot, la blonde revient sur ses rênes pour chercher un contact un peu plus franc et lui faire faire des figures de manèges aux deux mains en tentant un peu d'incurvation moyennement réussie.
Elle n'hésita pas à lui faire travailler les transitions d'allures avant de le mettre au travail au galop. Comme d'habitude il commença en donnant des coups de cul mais elle lui donna un peu de jambes pour le mettre en avant. Elle le mit sur un cercle et dès qu'il était un peu plus calme elle en profita pour travailler la direction avec lui avec des figures de manège. Il secouait souvent la tête de mécontentement mais finissait par s'y plier. Pourtant la blonde n'était pas dure dans ses mains, du moins elle le pensait, après il était peut être sensible de la bouche ou des dents.
Elle réussit tout de même à le bosser au galop à l'autre main, mais dès qu'elle relâcha un tout petit peu la pression il en profita pour donner un coup de cul et enchaîner sur des sauts de moutons avant que sa cavalière ne l'arrête tant bien que mal et se retienne de lui crier dessus tellement elle désespérait. Elle ne voulait pas le laisser penser qu'il la menait par le bout du nez et elle le remit au galop à la même main sans plus tarder et resta concentrée tout le long de la fin de détente, tenant en selle sous les petits écarts ou coups de cul qu'il continuait à donner.
Elle ne pouvait cependant pas totalement le contrôler et il était comme ça, elle devait donc s'adapter. Enfin elle le remit au trot puis au pas en lui redonnant un peu de rênes tout en gardant le contact avec sa bouche pour avoir un minimum de contrôle.

Rougit par l'effort et la concentration la jeune femme amena l'étalon farceur vers Alex afin de savoir ce qui l'attendait pour la séance à proprement parlé.

Alex n'avait rien ajouté et avait laissé la cavalière se mettre en selle. Il n'était pas là pour réglementer le travail de A à Z et Mila connaissait mieux Dazzel Screw qui lui alors elle était mieux à même de décider ce qu'il convenait de faire. Il avait observer la détente du couple sans intervenir pour voir comment Mila réagissait aux mouvements souvent brusques de sa monture et il fut assez satisfait de constater que même si elle semblait très franchement agacé, ce qui n'était pas l'idéal pour avoir un cheval plus disposé à travailler, elle ne se laissait pas démonter et osait le remettre en avant lorsqu'il envoyait des coups de cul ou des sauts de mouton, en particulier dans les départs au galop. Lorsqu'elle repassa au pas pour revenir vers lui, il pris enfin la parole.

Alex : Bon c'est déjà pas mal, il y a du progrès mine de rien. C'est très bien ce que tu as fait de le renvoyer dans le mouvement en avant à chaque fois qu'il essayait de te faire des blagues.

Il avait sourit de manière rassurante à la jeune femme. Vu comme elle était crispée su le dos de sa monture, il sentait qu'elle avait besoin d'être encouragée d'autant plus qu'il savait bien que l'étalon pie lui en avait déjà fait voir des vertes et des pas mures au début qu'elle le travaillait. Les paroles d'Alex étaient encourageantes, la finlandaise en avait conscience. Elle tenta de lui répondre avec un sourire qui était encore crispé. Elle souffla à nouveau pour se concentrer sur sa respiration et se détendre un peu maintenant qu'elle arrivait à mieux gérer l'étalon. Mais elle restait quand même concentrée sur lui, lui montrant chaque seconde qu'elle était bien présente et prête à réagir, sinon elle savait qu'il en profiterait et qu'il y avait de très fortes chances pour que cela se termine en une énième chute.

Alex : Alors, comme je ne sais pas trop quel niveau il est censé avoir et ou vous en êtes dans votre progression, je pense qu'on va le travailler sur une ligne de mécanisation. C'est plus simple que de travailler sur des obstacles isolées ou sur un parcours, surtout pour toi ça va t'aider. Pour le moment j'ai laissé uniquement des barres au sol et on va construire la ligne petit à petit. Tu peux y aller d'abord au trot, au deux mains pour le moment et dès que tu es prête tu passe les barres au sol au galop, je ne veux pas vous voir vous battre et je ne veux pas le voir t'emmener, s'il te tire, tu l'arrête, même si tu es au milieu de la ligne, pour le moment c'est des barres par terre donc tu peux te le permettre. Fait attention aussi à rester souple dans ta main pour ne pas trop le contrarier.
Mila : Oui d'accord.

Une fois ses consignes données, Alex avait été se mettre vers la fin du dispositif de barre au sol. Il avait installé une barre par terre qui constituerai ensuite une barre de réglage puis trois foulées de galop plus loin une autre barre au sol et ensuite encore deux autres barres posées par terre, distante d'une foulée à chaque fois. La ligne serait simple, même une fois les obstacles montées car le nombre de foulées était identique à chaque fois ce qui faciliterai le travail de la cavalière qui, en principe n'aurait qu'à suivre le mouvement.

Peu confiante mais décidée à faite cette séance, la finlandaise remit l'étalon au trot et ne tarda pas à l'amener une première fois sur la ligne de barres au sol. Le premier passage était un peu chaotique, Dazzel Screw cherchant à accélérer et Mila n'ayant pas le choix que de l'arrêter avant de le remettre en avant dans le calme. L'étalon avait le postérieur léger mais comme sa cavalière insistait avec ses jambes pour qu'il avance, il ne levait pas vraiment les fesses, se contentant de bien rebondir sur ses postérieurs.
Pour le deuxième passage elle réussit à le faire venir calmement, faisant attention à ne pas avoir une main trop dure même lorsqu'il voulait prendre la main sur elle. Il lui arrivait de secouer la tête par moment, mais cette fois, ce passage sur la ligne de barres au sol se déroula plutôt proprement.
La finlandaise le fit donc revenir à l'autre main, s'aidant de la voix lorsqu'elle le sentait vouloir accélérer et à nouveau il le va bien les postérieurs au-dessus des barres mais resta dans le calme. Satisfaite de cette première partie, la cavalière se permit de caresser et flatter l'encolure de l'étalon, avant de le mettre au galop de travail et de le diriger une nouvelle fois sur la ligne.

Comme elle s'y attendait, il se mit à tirer sur les rênes en tendant son encolure pour essayer de prendre la main, voulant accélérer. Elle n'eut d'autre choix que de le stopper net et attendit qu'il se calme avant de le remettre au trot puis au petit galop. Première barre au sol franchie avec joie dans un petit bond, deuxième dans le calme et ensuite il se mit à accélérer au point d'embarquer la finlandaise qui n'arriva pas à le stopper et il tenta  de sauter les deux dernières barres au sol dans un très gros saut qui déséquilibra un peu la cavalière, ne s'attendant pas à ce qu'il agisse à ce point. Elle avait beau lui parler fermement et reprendre ses rênes en main, ce n'est que sur un cercle qu'elle réussit à reprendre le contrôle et arrêter l'étalon.

Mila remit l'étalon au petit trot avant de le mettre au galop de travail sur un petit cercle avant de le remettre face à la ligne de barres au sol. A nouveau elle dû le reprendre un peu pour éviter qu'il ne s'emballe avant de commencer la ligne et anticipant la suite, elle lui parla constamment avec des "oh, oh , oh" sachant que Dazzel répond aussi beaucoup à la voix. Elle le contenait dans ses mains mais ne voulait pas trop insister dessus sachant qu'il n'aime pas le contact trop présent et que ça a le don de l'agacer plus qu'autre chose. La ligne a été franchie dans un galop presque calme et la cavalière, bien qu'elle savait que ce n'était pas encore l'objectif demandé, amena l'étalon à l'autre main, continuant à lui parler. A nouveau après les deux premières barres au sol il essaya de l'embarquer mais elle réussit à le stopper net en plein milieu et se montra ferme vocalement et de part sa présence sur son dos. Ensuite elle le remit au trot pour finir la suite.
La finlandaise commençait à perdre patience, mais dans le sens où elle perdait espoir d'un jour réussir à monter convenablement ce cheval débordant d'énergie. Après plusieurs tentatives, elle arriva tout de même à le faire franchir la ligne dans un semblant de calme et régularité, sans qu'elle n'ait à le stopper ou à le reprendre.
La groom était à bout de souffle, tellement préoccupée par Dazzel qu'elle en oubliait de respirer convenablement, étant souvent en apnée. Son visage était rougit et elle sentait les larmes lui monter aux yeux de fatigue et d'agacement. Cette séance qui se présentait comme une simple découverte prenait une tournure qu'elle n'aimait pas et dont elle avait marre. Pourtant elle faisait tout ce qu'elle pouvait pour aider au mieux l'étalon dans son travail et ne plus être en conflit avec lui.
Elle le remit au trot pour garder l'étalon concentré avec elle le temps qu'Alex puisse lui faire des remarques ou lui donner des conseils.

Le cavalier d'obstacle avait observé ses élèves du jour sur les premiers passages de la ligne pour l'instant uniquement composée de barres à terre. Il était resté silencieux, intervenant seulement quelques fois pour donner quelques conseils à Mila sans toutefois se montrer trop présent pour laisser la cavalière réagir par elle-même à l'attitude de l'étalon pie. Il était évident qu'elle était en difficulté pour gérer le petit cheval bicolore mais, et même si elle n'en avait certainement pas conscience, elle avait beaucoup progressé depuis la première leçon qu'Alex lui avait donné avec ce cheval. Dès lors qu'elle cessa de passer sur la ligne et qu'elle se mit en cercle autour de lui, il pris la parole pour la rassurer, car vu l'expression de visage déconfit, elle en avait besoin.

Alex : C'est bien ça, tu as très bien réagis et tu ne t'ai pas laissé faire, même si ça lui a déplus, tu as réagis comme il fallait. Essaie de mieux respirer, tu sais que c'est très important et que ça influence toute la position de ton corps, si tu respires tu sera moins crispée et ça devrait l'aider à se calmer un peu... même si à mon avis il sera toujours un peu comme ça, hyperactif... je pense que c'est sa nature.

Tout en parlant, le français avait installé une petite croix très basse, que le cheval pourrait même enjamber s'il le voulait après la barre de réglage puis il se tourna vers Mila. La finlandaise était rassurée par les paroles que lui disait Alex. Finalement peut être bien qu'elle avait progressé, même si ce n'était pas son impression à elle. Et il avait aussi très certainement raison sur l'hyper activité de l'étalon, là dessus elle avait le même avis, cet étalon ne manquait certainement pas d'énergie ! Elle souffla un peu essayant de reprendre une respiration normale et espérant faire passer un point de côté. En tout cas Alex avait été très encourageant, elle espérait juste que c'était pas par pitié face à la détresse de la groom dans son travail avec Screw. Là aussi elle se remit à manquer de confiance en elle. Comme quoi, vivre plusieurs années à dépendre totalement d'une personne, et devoir subir ou suivre ses réflexions à longueur de journée, ça laisse des traces. Elle en est devenue à ne plus avoir entièrement confiance en elle et être à la limite de laisser tomber dès qu'il y a complication.
Enfin elle vit qu'Alex retourna vers la ligne et installa une petite croix. Elle remit l'étalon au trot tout en écoutant les consignes du cavalier.

Alex : Même chose, essaie de te mettre en équilibre assez tôt mais en évitant qu'il ne te prenne la main... a la réception tu repasse au trot le plus vite possible. Et s'il t’emmène tu peux venir sauter au trot, même après pour sauter la ligne entière, tu pourras te présenter au trot, c'est plus facile de garder le contrôle souvent. Et ne fais pas cette tête, tu ne te débrouille pas si mal que ça !
Mila : Ok je vais essayer.

Un dernier soupir avant de se concentrer, et amener sans plus attendre l'étalon au trot sur la ligne afin de garder le contrôle avant de voir s'il sera possible de passer à l'allure supérieure. Juste avant la barre de réglage la cavalière sentit Dazzel s'emporter un peu, oreilles bien vers les obstacles avant de les mettre en arrière et de lever un peu ses fesses pour partir au galop. Sauf qu'il fut coupé dans son élan quand sa cavalière le stoppa net après le petit coup de cul. Elle resta ferme lui imposant l'immobilité avant de le remettre au trot et de le contenir avec ses mains et sa voix, essayant de le concentrer sur elle et non sur son envie de franchir les barres. Le saut sur la petite croix ressembla plus à un saut de cloche qu'autre chose mais la finlandaise s'était tenue à sa crinière pour éviter de lui tirer sur la bouche. Elle réussit tant bien que mal à le garder au trot sur le reste de la ligne ce qui lui fit un peu plaisir.
La jeune femme ramena l'entier sur la ligne au trot, en lui parlant, le contenant en essayant de jouer sur sa bouche pour qu'il se mette sur la main et qu'il se canalise. Juste avant la barre de réglage elle se mit en équilibre et relâcha un peu sa pression de main sur le mors de l'étalon et celui-ci se montra un peu plus coopératif et resta au trot tout le long même si la cavalière pouvait sentir son envie d'exploser son énergie.
Contente de ce passage, elle le ramena de même à l'autre main et comme c'était plutôt juste, elle le félicita vocalement et le caressa avant de le mettre dans un petit galop de travail pour l'amener sur la ligne.

Dazzel bouillonnait un peu, galopant rassemblé pour rester à la demande de sa cavalière, mais elle le sentait préparer un mauvais coup. Elle se concentra sur sa respiration, inspirant et expirant lentement et profondément avant de parler à l'étalon pour le rassurer, ou plutôt lui montrer qu'elle était là. Avant la barre au sol, déjà dans l'axe de la ligne elle se mit en équilibre, prenant une petite poignée de crins en main, comme les débutants, mais elle préférait agir ainsi que de se rattraper sur la bouche du KWPN et le froisser encore plus qu'il ne l'est déjà.
Barre au sol franchie et l'étalon s'emporte, poussant sur ses postérieurs faisant une grosse foulée et demi avant de faire un magnifique taxi pour sauter la toute petite croix dans une grande foulée, sauf que lui aussi semble un peu surpris de son saut. A la réception il ne manqua pas de lancer plusieurs coups de cul d'affilés et un saut de mouton, encolure bien enroulée et tête dans les antérieurs. La finlandaise fit de son mieux pour tenir en selle, mais le saut de mouton de la fin fut de trop et elle n'eut pas le temps d'anticiper ou de réagir qu'elle se retrouva à tomber lourdement sur le sable, manquant de peu une des barres au sol. Instinctivement elle se mit en boule en se voyant passer vers l'avant de l'étalon et par chance il l'évita. Une douleur liée à l'impact avec le sol se fit sentir et le blonde retenait difficilement ses larmes de frustration.
Dazzel lui pendant ce temps se défoulait joyeusement dans la carrière, galopant en tous sens et levant ses postérieurs avec beaucoup de volonté.
La finlandaise se redressa pour s'asseoir dans le sable, rouspétant en finlandais contre l'étalon. Et dire que c'était une toute petite croix de pas grand chose ! Là elle fondit en larmes se demandant ce que pourrait bien donner la suite, s'il serait exactement pareil ou s'il se canaliserait un peu avec la hauteur ou les enchaînements. Elle démoralisait un peu à l'idée de la tonne de travail qui l'attendait encore avec ce cheval qui lui avait été confié. Et elle était encore loin du but recherché, à savoir de pouvoir à nouveau le sortir en extérieur et cross.

Les deux passages avec l'entrée au trot s’étaient plutôt bien passé, Mila faisant plus attention à sa respiration ce qui avait pour effet de lui donner une allure générale plus décontractée que le cheval devait ressentir. Par contre, lorsqu'elle tenta d'aborder la ligne au galop, les choses ne se déroulèrent pas de la même manière et la séance s'apparenta soudain plus à un rodéo qu'à de l'obstacle. Alex avait assisté à la scène en silence, au première loge pour voir la cascade de la cavalière et le cheval partir à travers la carrière en caracolant, certainement fier de son coup. Le brun observa d'abord la jeune femme en silence, rapidement elle se redressa et, même si elle avait l'air secouée et en colère, elle ne semblait pas blessée physiquement ce qui était déjà une bonne chose. Tout en gardant un œil sur l'étalon qui galopait autour d'eux, il s'adressa à la blonde.

Alex : Ça va ? Pas de casse ?
Mila : Non ça va, mais je vais pas échapper aux bleus...

Comme Dazzel semblait avoir encore beaucoup d'énergie, Alex, tout en le surveillant, décida de ne pas essayer de le stopper pour le rattraper tout de suite. Après tout peut être qu’il serait plus calme après... La finlandaise avait répondu d'un ton un peu stoïque, totalement lasse de ce genre de séance avec l'étalon. En se relevant elle soupira en le voyant continuer à galoper et se défouler dans la carrière. Par chance les rênes étaient encore par-dessus son encolure et même si un côté était un peu pendant, il restait pour l'instant hors de portée de ses antérieurs. Il fallait maintenant le rattraper et ce ne serait pas une mince affaire, elle le savait. Quand Screw était de cette humeur, elle ne pouvait rien faire à part le laisser exploser. Elle pensait pourtant que les séances des jours précédents l'auraient un peu canalisé, mais visiblement non, l'obstacle avait réveillé ses pulsions de cheval de rodéo.

Alex : Tu peux remonter ? On va oublier l'abord au galop pour aujourd'hui je crois, tu peux rentrer dans la ligne au trot et poursuivre ensuite au galop ça ne dérange pas... Mais si tu veux mon avis quand tous les obstacles seront installés, même si on ne monte pas trop les barres, il fera un peu moins le malin sinon il risque de tomber avec toi et je pense qu'il n'en a pas envie du tout...
Mila : J'ai pas vraiment le choix... Si je ne remonte pas, il m'en fera baver les prochaines fois... J'espère que tu as raison, il m'épuise vraiment, je ne sais plus quoi faire. Pourtant il est tout le temps au pré avec des hongres, et je le sors régulièrement, je fais beaucoup de séances en liberté pour le laisser s'exprimer mais ... Ça ne dure jamais bien longtemps...

La finlandaise avait perdu sa bonne humeur habituelle, totalement désemparée par le travail qui l'attendait avec l'étalon. Un nouveau soupir puis elle commença à se diriger vers l'étalon pie qui s'était tourné vers les deux humains. En voyant sa cavalière il pointa les oreilles en avant, tendu et dès qu'elle fut un peu plus proche, avant même qu'elle en s'arrête pour rompre cette tension en lui, l'étalon repartit de plus belle en faisant des sauts de cabris. A le voir ainsi on ne croirait pas qu'il a passé de longs mois en convalescence et rééducation... Au moins un côté positif, il était en pleine possession de ses moyens.

Avant de totalement désespérer, la groom décida de demander de l'aide pour ne pas mettre plus de tension en elle ou face à l'étalon. Elle savait qu'elle atteignait ses limites et elle ne voulait pas que Screw en pâtisse.

Mila : Alex ? Tu veux bien m'aider pour le rattraper ... ? Là il s'est remis en mode jeu de trappe trappe et ça peut durer longtemps... J'en ai malheureusement déjà fait l'expérience ...

La finlandaise poussa un nouveau soupir un peu désespéré, mais avec l'aide du cavalier français, rattraper l'étalon pris moins de temps que ne le pensait la groom. Elle vérifia la selle et la sangle avant de se remettre sur le dos de l'étalon à l'aide d'Alex qui lui fit la courte échelle.
Avant de se relancer dans l'exercice, elle travailla quelque minutes Dazzel sur des cercles et changement de main, faisant quelques changements d'allures et arrêts. Elle voulait le remettre un peu aux ordres et lui faire comprendre que la séance continuait malgré ses pitreries. L'entier gardait ses oreilles en arrière, mais la cavalière n'arrivait pas à savoir si c'était par mécontentement ou parce qu'il se concentrait.
Lorsqu'elle le sentit enfin totalement à disposition pour le travail, elle se concentra sur sa respiration, souffla calmement avant de venir au trot face à la ligne. Cette fois elle contenait mieux l'étalon, utilisant beaucoup sa voix pour le concentrer et le stoppa net quand il tenta de prendre le galop. Elle savait que Screw était vexé mais il se remit ensuite au trot quand elle le lui demanda et il prit naturellement le galop de travail après le premier obstacle et la fin de la ligne de barres au sol se fit dans le calme.
Soulagée par ce premier passage elle souffla comme pour enlever le poids qu'elle avait sur ses épaules et revint de façon un peu plus sereine, toujours au trot, cette fois dans l'autre main. Elle n'eut pas à stopper l'étalon qui avait compris et resta dans un trot de travail puis un galop naturel par la suite.
Afin d'être sûre que ce n'était pas un coup de chance, elle ramène l'étalon une dernière fois à la première main et à nouveau Dazzel se comporta bien et la jeune femme relâcha la pression à la fin de la ligne, redonnant un peu de rênes et le caressant à l'encolure avec des paroles pour le féliciter.

Mila se remit en cercle au pas autour d'Alex attendant la suite, se doutant qu'il allait monter un autre obstacle sur la ligne et espéra que cette fois sa monture ne s'emballerait pas en voyant la nouvelle ligne à sauter.

Depuis la première fois où il l'avait aidée avec l'étalon pie, Alex avait bien noté les progrès de la finlandaise. Certes, elle restait tendue et faisait toujours la tête quand il s'agissait de faire travailler son cheval de quête mais elle se laissait abattre moins facilement. L'envie ne lui manquait certainement pas de baisser les bras, comme beaucoup de cavalier face à un cheval aussi peu coopératif mais elle semblait s'être faite une raison et avoir compris qu'elle n'avait pas le choix et que si elle voulait mener sa mission à bien elle allait devoir prendre sur elle et se remettre en selle à chaque chute même si elle aurait préféré remettre le cheval au pré et l'oublier.

Finalement le duo avait fini par rattraper le fuyard sans perdre trop de temps et la jeune femme s'était remise en selle tandis que le français s'était remis près de la ligne de barre pour observer ses élèves du jour. La blonde n'était pas convaincu que le cheval allait se calmer quand la ligne serait montée pourtant Alex en aurait presque mis sa main à couper. Dans ce genre d'exercice qui exigeait des sauts rapprochés la plupart des chevaux, si tant est qu'il soit un minimum franc et volontaire, se calait et se concentrait. Les moins courageux pilait net mais, en principe, les énervés comme Dazzel Screw arrêtait de chercher à vouloir aller toujours plus vite. Il le savait car son étalon gris, King Majesty, avait toujours tendance à vouloir dévorer les obstacles et il n'y avait que dans ce travail de gymnastique qu'il arrivait à le caler plus facilement (même si souvent il devait tout de même batailler un peu pour que l'étalon allemand lève les jambes et n’emmène pas toutes les barres de la ligne avec lui).

Après une petite remise aux ordres de la cavalière, le couple était retourné sur la croix à plusieurs reprises. Après un premier passage plutôt positif, la cavalière s'était détendue et les deux fois suivantes furent très bien réalisées, lorsqu'elle se remit au pas, le français pris d'abord le temps de la féliciter avant de modifier la ligne d'obstacles.

Alex : Super ça ! Le galop qu'il prend à la réception c'est ce qu'il faut avoir en tête pour le reste de la séance, c'est exactement ce qu'il faut garder dans la ligne, il va falloir qu'il se redresse un peu mais il devrait le faire de lui même en voyant les autres obstacles. En ce qui te concerne, quand tu fais attention à ta respiration c'est bien mieux, tu te tiens plus droite et tu es moins crispée sur tes rênes, c'est beaucoup plus souple, essaie de continuer comme ça.

Le cavalier professionnel n'était pas toujours le moniteur le plus enthousiaste du monde mais il essayait de se montrer le plus encourageant possible avec sa cavalière du jour. Elle galérait suffisamment avec sa monture pour avoir mérité le droit de savoir que ce qu'elle faisait était loin d'être si catastrophique qu'elle le pensait.
Mila continuait de marcher Screw rênes mi-longues mais le gardait occupé en lui demandant des incurvations et en le faisant changer de main sur le cercle. Elle savait qu'il se déconcentrait facilement et qu'il avait besoin d'être constamment occupé sinon c'était dans ces moments de relâchements qu'il en profitait pour refaire le fripon et envoyer valser sa cavalière.
Elle avait légèrement sourit aux compliments et remarques d'Alex. Elle savait qu'il était plutôt pointilleux, et qu'elle avait perdu beaucoup de son niveau, mais ses paroles lui faisait du bien et lui redonnaient un peu confiance.

Le brun avait fini par monter la croix déjà installée de deux trous de chaque côté et il avait installé, une foulée plus loin, entre les deux chandeliers suivants, un petit vertical d'une hauteur équivalente. Il s'était ensuite tourné vers sa groom.

Alex : Dès que tu te sens prête tu peux y aller. Même chose, pense à ta respiration, regarde loin devant, emmène le bien droit et ça devrait aller tout seul, ça se saute sans effort ça.

La finlandaise acquiesça et remit l'étalon au trot de travail, testant à nouveau un peu le contrôle avant de l'amener sur la nouvelle ligne montée par Alex. En tant normal ce genre d'exercice ne fait pas peur et ne représente aucune difficulté, mais la blonde est un petit peu stressée à cause des réactions que peut avoir l'étalon.
Elle souffla calmement pour contrôler sa respiration, et sur l'abord de la ligne, sentant l'étalon chauffer un peu, elle lui parla, ayant remarqué que c'était une technique qui fonctionnait beaucoup pour lui. Avec sa voix, ses jambes qui restent présentes comme quoi elle est bien là, sur son dos, et des mains qui le canalisent du mieux possible, le duo entre sur la croix surélevée de quelques centimètres puis l'étalon tombe dans un galop de travail très correct, fit une toute petite foulée et tenta une longue pour sauter le vertical, faisant un grand bond et au passage embarquant sa cavalière dans un magnifique taxi et ruant à cœur joie à la réception. Mila râle une nouvelle fois et stoppa net l'étalon jusqu'à ce que le calme revienne un peu et qu'elle le remette au trot. Elle commençait à en avoir ras-le-bol qu'à chaque nouvel obstacle il lui fasse un coup foireux.
Pour le second passage elle garda l'entrée comme d'habitude et se redressa un peu dans sa selle pour aider l'étalon à se redresser et cette fois ce fut bien mieux car Dazzel ne tenta pas d'avaler l'obstacle et fit une vraie foulée de galop avant de sauter un peu plus convenablement le vertical. Après ce passage plutôt réussit, elle ne comprenait toujours pas comment il avait réussi à faire l'idiot lors du premier passage.
Mila fit revenir l'étalon une nouvelle fois sur la ligne à l'autre main, essayant d'avoir moins à le retenir et visiblement il comprenait l'exercice puisqu'il s'était calmé sur l'abord et entre les deux sauts. Comme il ne refit pas de saut de mouton ou de ruade à la réception, elle le caressa, le galopa un peu sur un grand cercle car elle le sentait tout excité, et le remit au trot puis au pas avant de revenir vers Alex avec un sourire timide.

Mila : Je crois que l'exercice commence à rentrer dans sa tête...

Le premier passage du couple sur la ligne de deux obstacles et la façon dont l'équidé bondit pour avaler l'obstacle dans une très grande foulée fit sourire Alex. En réalité, il n'était pas surpris, ce genre de travail de gymnastique sur des lignes de sauts étaient fait pour caler les chevaux et mécaniser le geste mais, lors des premiers passages, avec des jeunes chevaux ou simplement avec des chevaux vifs ou un peu malins, il arrivait parfois des choses un peu inattendue comme ce que venait de faire le pie. La hauteur des barres, très faibles, n’insistait en plus pas vraiment les chevaux à rester attentif et il savait qu'avec un équidé comme son étalon gris, il aurait du rester très méfiant car, avec son amplitude gigantesque et se grande action, King Majesty aurait certainement tenté de passer cet exercice comme un saut de puce plutôt que de se fatiguer à mettre une foulée entre les obstacles. La réception avait été mouvementé mais la cavalière était restée en selle, remettant rapidement de l'ordre avant de recommencer. Les deux passages suivants furent réalisés de manière tout à fait honorables, cheval et cavalière trouvant petit à petit leur place et un peu plus d'harmonie, il accueillit le retour de la finlandaise vers lui avec un sourire satisfait.

Alex : Bon le premier passage, il te fait une petite blague mais ce n'est rien ça, il n'avait peut être pas bien pris la mesure de l'exercice mais en tout cas les deux passages suivants c'est super, tu ne pourras certainement rien obtenir de mieux que ça, c'était régulier, fluide et très propre.

A nouveau le brun avait sourit à sa groom avec franchise, plus il se montrait encourageant plus il avait l'impression qu'elle se détendait et que la séance se passait mieux alors il n'avait aucune raison de ne pas continuer surtout que le travail réalisé par le duo était réellement très bien.

Alex : Oui, il a compris ce que tu lui voulais et il commence à se caler même s'il n'y a rien à sauter, c'est bien, il est intelligent !
Mila : Peut être un peu trop parfois... Parce qu'il en profite pour faire le pitre dès que possible.
Alex : C'est l’inconvénient des chevaux trop intelligent, ils sont très imaginatifs pour trouver des moyens de se distraire.

La finlandaise avait un peu rit à la fin de sa phrase. Elle n'avait vraiment rien contre l'étalon, mais il était fatiguant à toujours réfléchir à ce qu'il pourrait faire comme idiotie, et à chaque fois il y arrivait. Ce qui était mine de rien une preuve de grande intelligence. Tout en parlant, Alex avait légèrement remonté la croix, d'un trou de chaque côté, puis le vertical de deux trous avant de mettre, une foulées après le vertical et derrière le lot de chandelier restant, un petit oxer montant de même hauteur que le vertical précédent, il se tourna ensuite vers Mila.

Alex : Dès que tu te sens prête tu peux y aller, il y a un obstacle de plus mais c'est exactement la même chose, il n'y a qu'une foulée aussi entre le vertical et l'oxer, c'est plus simple comme ça, il faut que tu le monte de la même façon en restant souple et détendue et ça devrait passer tout seul.

Une fois de plus la cavalière remit l'étalon au trot avant de lui faire faire un grand cercle pas loin de l'entrée de la ligne de travail et de finalement lui demander le galop une fois sur la ligne. Elle restait bien assise dans sa selle, gardant calmement l'étalon dans ses mains, lui parlant pour le calmer un peu et éviter qu'il ne se chauffe inutilement. Elle essayait de le redresser et cela réussit à calmer un peu sa monture qui vint sauter la croix avec facilité, et dès la réception, la cavalière le reprit dans ses mains et son dos pour le redresser à nouveau et éviter qu'il ne s'emmêle les pinceaux. Dazzel fit sa foulée de façon correcte et sauta le vertical sans problème. A la réception il tenta d'enrouler son encolure pour reprendre la main à sa cavalière mais à peine une foulée que déjà il fallait sauter l'oxer. Mila ne se laissa pas faire, lui parla et agit sans être brusque. Dazzel fit tomber la seconde barre avec ses postérieurs mais sinon le saut était plutôt correct.
La finlandaise garda l'étalon au galop de travail pour le ramener sur la ligne, lui parlant pas mal, ou avec des petits sons pour le canaliser et cette fois la ligne se fit sans aucune accroche. Il eut droit à une énorme caresse de la part de sa cavalière avant que le duo ne revienne une dernière fois dessus à l'autre main. Mila était un peu plus décontractée et rassurée, se crispant moins et Dazzel étant un peu plus fluide dans ses mouvements. A nouveau un passage bien réussit et là jeune femme afficha un immense sourire, n'en revenant pas de réussir à faire du bon travail avec l'étalon qui mine de rien demande beaucoup de concentration, de ruse et de travail. Elle le galopa sur un cercle avant de le repasser au trot puis au pas pour revenir vers Alex, tout en gardant un œil sur sa monture qui pouvait à n'importe quel moment décider de refaire le zouave en sentant un manque de concentration de la part de sa cavalière.

Alex avait observé chaque passage avec attention, scrutant aussi bien les réactions du cheval que l'attitude de la cavalière en selle et un sourire en coin s'était affiché sur ses lèvres lorsqu'il avait vu la cavalière enfin plus relâchée et décontractée. Entre chaque passage, il donnait quelques conseils à la finlandaise pour que celle-ci puisse corriger les petits défauts de son passage précédent. Finalement, après une barre de la faute de l'étalon sur le premier passage de la ligne dans cette configuration, le duo se débrouilla très bien sur la suite et lorsque Mila se dirigea à nouveau vers lui, il lui fit signe que ce qu'elle avait fait était très bien avant de prendre la parole.

Alex : Extra ! Sur le premier passage il fait la barre et c'est de sa faute, il a voulu faire la malin et tu as très bien réagit ensuite tu as vu, il a compris et s'est redressé de lui même même si la hauteur ne lui demande pas trop d'effort. Les deux passages suivants, c'était super, il a compris et comme toi dessus tu es plus zen et que tu ne le gêne pas tout se passe très bien.
Mila : Oui j'ai senti la différence !

Une fois qu'il eu terminé de complimenter ses élèves, il était retourné vers la ligne. Comme Dazzel avait très bien fait, il allait encore un peu monter les barres avant de laisser Mila le ramener au box en guise de récompense pour cette séance plutôt positive malgré la chute du début. Il avait laissé la croix telle qu'elle était pour le passage précédent et avait remonté le vertical d'un trou avant de monter l'oxer, le laissant toujours montant pour qu'il soit plus sautant, le deuxième plan avoisinant maintenant les 90 centimètres.
Un sourire s'était affiché sur le visage de la finlandaise, contente de leurs progrès. Voyant qu'Alex montait à peine les obstacles, elle ne perdit pas de temps pour remettre l'étalon sur la piste au trot, en attendant qu'ils puissent venir sur la ligne.

Alex : Tu peux y aller, je veux voir exactement la même chose, s'il refait bien on le laissera la dessus.

D'un hochement de tête elle mit l'étalon dans un galop de travail, sur un cercle avant la ligne et l'amena dessus avec le plus de calme possible. Elle lui parlait d'une voix calme pour le ralentir, essayant de ne pas trop fermer ses doigts sur les rênes.  Croix passée, foulée correcte, vertical franchit, et voyant l'oxer arriver et Dazzel pointer ses oreilles en avant et se retenir un peu, la finlandaise perdit confiance, se mit en équilibre bien trop tôt sur la foulée de l'étalon et celui-ci, ne pouvant pas se lever pour le saut, fit une belle dérobade avec grande impulsion. Mila se retrouva sur le côté, un étrier déchaussé, se retenant comme elle le pouvait et comme l'étalon s'était montré gentil, pour une fois il était resté au pas déviant dans la direction qu'il voulait. En quelques secondes, qui lui parurent durer une éternité, elle se remit en selle, rechaussa son étrier et reprit ses rênes correctement. Elle avait envie de pleurer mais elle se retint,sachant que c'était sa faute à elle. Elle avait manqué de confiance en elle et en l'étalon. Maintenant elle devait corriger son erreur.

Alex avait observé avec attention comme d'habitude, détaillant chaque mouvement du cheval et de la cavalière. Le passage avait très bien commencé, l'entier semblait s'être mis dans le travail et ne plus chercher comment causer des soucis à sa pilote mais, malheureusement, arrivé devant l'oxer, la finlandaise sembla perdre un peu ses moyens donnant alors une mauvaise indication au cheval qui déroba franchement. Par chance, il resta plutôt gentil et la groom ne se retrouva pas une nouvelle fois au sol. Alex lui laissa le temps de reprendre ses idées avant de prendre la parole.

Alex : C'est pas grave ça, ça arrive. Reste bien derrière lui, ne part pas devant avec tes épaules. Parle lui, il a été sympa là. Il aurait pu prendre la longue mais comme tu as trop anticipé ça la déséquilibré. Retourne y tout de suite et concentre toi bien sur tes épaules et sur toi, il va faire le reste.

Au trot dans le calme elle ramena l'étalon sur la ligne, lui demandant le galop quelques foulées devant et cette fois, comme pour se rassurer, elle cala ses mains sur l'encolure, et fit de son mieux pour suivre les mouvements de l'étalon, surtout sur l'oxer de fin. Pour ne pas se laisser impressionner, elle regarda bien loin devant elle, s'encourageant mentalement. Elle pouvait le faire, c'était une hauteur qu'elle sautait sans problème avec son cheval, il n'y avait pas de raison que ça ne passe pas, surtout que Dazzel voulait sauter. Finalement la ligne fut franchie et la jeune femme poussa un gros soupir de soulagement, caressant l'encolure de l'étalon.
Elle se tourna vers Alex, se demandant s'il voulait que le binôme refasse un dernier passage dessus.

Pendant le passage du duo, le cavalier français n'avait pas cesser de parler à Mila pour la forcer à penser à garder ses épaules redressées sans toutefois bloquer le mouvement de son cheval. Finalement, même si la cavalière était plus crispée que ses les passages précédents, le couple sortit de la ligne sans encombre.
Elle faisait de son mieux pour mettre en application les conseils du cavalier. Elle ne savait plus trop quoi faire entre gérer sa respiration et sa position, avec sa combinaison un peu saccadée préféra la position, bien que très crispée à cause de son apnée sur la ligne.

Alex : Voilà, c'était bien ça. Une fois lancée tu peux lui faire confiance, je crois qu'il aime sauter et dans une ligne comme ça, s'il ne veut pas se faire mal il est obligé de se concentrer un peu et fais toi confiance aussi à toi, tu sais faire et si jamais il part sur une foulée longue, au pire tu seras secouée mais tu n'es pas une débutante, tu tiendras en selle... surtout qu'il te fait travailler ton assiette celui là.

Le brun avait terminé sa phrase dans un léger rire pour dédramatiser la situation. Il avait bien cerné le problème. D'abord, la blonde n'était jamais très confiante lorsqu'elle était en selle sur l'entier à taches parce que celui-ci avait un caractère bien trempé et lui en avait fait voir de toutes les couleurs mais, le français avait bien remarqué qu'elle manquait également de confiance en elle ce qui bien évidement pouvait poser problème avec un cheval un peu farceur comme Dazzel.

Alex : Aller, on arrête la séance de torture. Caresses le bien, il l'a bien mérité, il n'a pas été si méchant que ça. Quant à toi, c'était très bien aussi; il faut juste que tu essaie d'être plus sûre de toi et ça sera parfait.

A la fin de ce passage, un peu moins désastreux, Mila était surprise qu'Alex lui dise que c'était la fin de la séance. Elle pensait qu'il aurait voulu un dernier passage un peu plus correct, mais là elle n'en pouvait plus vraiment, un nouveau point de côté venant la gêner. Elle avait les larmes au bord des yeux, mais elle se retenait et écoutait ce que lui disait le cavalier. Il était vraiment très encourageant et positif sur la séance. Elle caressa l'étalon en le mettant au pas rênes longues, et il ne tarda pas à cherche le sable du bout de son nez, soufflant un peu mais sans plus. c'était aussi une remise à l'obstacle pour lui.
Les mots que lui disait Alex, bien que très positifs, lui faisaient mal, dans le fond, mais pour une raison qu'elle seule connaissait. Elle essaya de lui répondre, mais sa voix trahissait son émotion, la souffrance qu'elle cachait au fond d'elle.

Mila : J'essaie, mais ... c'est pas facile...

Elle ne pouvait pas en dire plus et elle se retint de craquer. Comment avoir confiance en soi, être sûre de soi quand on passe plusieurs années à vivre enfermée dans son appartement, avec pour seul soutien, la personne que l'on aime et qui nous prive de tout ? Celui qui a final l'a totalement rabaissée, brisée, et sans qui elle ne pouvait rien faire ?
Ce problème avait pourtant commencé à se régler, petit à petit, mais là, face à quelques difficultés et appréhensions, ce n'était pas simple, ça la rattrapait. Même avec les paroles très encourageantes et motivantes du cavalier, qu'elle gardait tout de même en elle.

Elle marcha l'étalon dans la carrière, un peu en retrait d'Alex pour ne pas qu'il la voit dans cet état. Quand elle fut enfin remise de ses émotions, elle mit pied à terre et rejoint le cavalier pour l'aider à démonter le dispositif de travail.

Mila : Merci pour le cours.... Je sais que c'était pas top, mais je vais travailler ...

Elle parlait d'une voix un peu tremblante, un sourire tout petit sur le visage, montrant sa gratitude, mais qu'elle se battait contre quelque chose au fond d'elle.

Alex avait observé Mila d'un œil interrogateur. La cavalière avait la mine plus que déconfite alors qu'il lui faisait des compliments et, après avoir avouer qu'elle faisait de son mieux pour être plus confiante elle s'était éloignée mais il avait bien vu qu'elle était au bord des larmes. Le brun n'avait rien dit, estimant que les états d’âme de la jeune femme ne le regardait pas surtout qu'il ne lui avait fait que des critiques positives tout le long de la séance. Le français avait déjà commencé à ranger les barres dans un coin de la carrière lorsque la groom était revenue vers lui pour reprendre la parole d'une voix faible. Il avait alors stoppé ce qu'il était en train de faire pour lui répondre tout en l'observant avec attention.

Alex : Ne te flagelle pas comme ça. La séance n'a pas été si mauvaise que ce que tu as l'air de penser, vous avez fait des progrès tous les deux. Si tout était parfait tu n'aurais pas eu besoin de moi mais là c'est quelque détails à régler et un peu de travail sur toi à faire mais tu devrais y arriver.
Mila : Oui tu as raison. Merci.

Il avait brièvement sourit pour accompagner sa phrase et indiquer à la finlandaise qu'il ne lui faisait pas de reproches avant de reprendre son travail de rangement.
Mila se sentit un peu plus détendue maintenant que la séance était enfin terminée. Elle répondit au sourire d'Alex et l'aida à finir de ranger la matériel, tenant toujours l'étalon par les rênes. Dazzel semblait à peine un peu plus calme mais la blonde se doutait bien que ce n'était que pour un court laps de temps. Elle essayait de s'occuper l'esprit, sinon elle se sentait un peu bizarre. D'ordinaire elle était pétillante et se montrait sûre d'elle, ou du moins elle savait ce qu'elle faisait.Alors que là, avec cette séance, elle se voyait aussi petite qu'une souris, manquant cruellement de confiance en elle et en sa monture. Comme si elle était à nouveau en club il y a plusieurs années auparavant. Mais elle va se ressaisir, elle veut y croire, et elle sait qu'elle pourra se sentir entourée pour l'y aider. Déjà Alex fait de son mieux, rien que pour la séance il a été vraiment très compréhensif et un très bon coach. Donc oui,comme il le disait un peu plus tôt, ce n'était peut être pas une si mauvaise séance que ça.
Une fois tout le matériel rangé, elle adressa un nouveau sourire au cavalier, le remerciant une fois de plus avant de prendre la direction des boxs pour s’occuper de l'étalon qui commençait à s'impatienter un peu.

806 lignes

WILDBIRD
 


Dernière édition par Amaïa le Mer 18 Juil - 19:46, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mila/Alex première séance obstacle Screw A POSTER (changer image screw)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment poster une image ou une vidéo
» Poster une image sur le forum : marche à suivre
» [aide] Poster une image
» Comment personnaliser ses messages ? / Comment poster un screen ?
» Comment poster un screen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle vie :: Journaux-
Sauter vers: